La Société Météorologique de France

0
Publié par Marie-Hélène Pépin le 23 février 2017 dans Collections, Partenaires

Le 14 décembre 1852, Émilien Renou et Charles Sainte-Claire Deville créent la Société Météorologique de France (SMF).  La météorologie retrouve ainsi le statut de science qu’elle avait perdu à la révolution française. La revue de cette société savante regroupe articles scientifiques et tableaux climatologiques. Tous les numéros depuis 1848 sont maintenant disponibles en ligne.

C’est en 1780 qu’est née à Mannheim la première société météorologique. Elle est internationale avec 57 états représentés. Elle publie, dès 1783, des Ephémérides avec des observations météorologiques faites aux mêmes heures, avec les mêmes instruments sur de nombreux points du globe. Le correspondant pour la France est Louis Cotte. Il  coordonne le réseau d’observations météorologiques de la société royale de médecine. Il publie, en 1774, un Traité de Météorologie qui nous donne une parfaite idée de l’état de l’art dans ce domaine à cette époque. La révolution française et les conflits qui en découlèrent mirent fin à cette initiative.

Hygromètres, Traité de météorologie, Louis Cotte (1740-1815),
Imprimerie royale, Paris, 1774.

Même si Jean-Baptiste Lamarck publie, dès 1799, des Annuaires Météorologiques, il faut attendre la création en 1852 de la Société météorologique de France pour que des articles scientifiques validés soient publiés régulièrement. La société savante reprend à son compte  la publication des Annuaires Météorologiques de la France publiés par Haeghens, Martins et Bérigny de 1848 à 1852 et poursuit leur œuvre avec l’Annuaire de la SMF dont le premier numéro paraît fin 1853. Cette publication annuelle se poursuit jusqu’en 1924.

En 1925, la revue de la SMF devient mensuelle et prend pour titre La Météorologie. Sa périodicité n’est cependant pas très stable, même s’il existe au moins un numéro par an. Elle est, tour à tour, bimestrielle, semestrielle puis trimestrielle, en fonction des ressources disponibles pour assurer la parution.

Lacher d'une radiosonde à Trappes le 11 mars 1947, La Météorologie,
Direction de la météorologie nationale, Météo-France, éditeur E. Chiron, Paris, 1947.

Tous les annuaires ont été numérisés par Météo-France, sont en ligne sur son portail et sont moissonnés par Gallica. Les numéros de La Météorologie de 1925 à 1992 ont été numérisés par la BnF et sont  disponibles sur Gallica tandis que les numéros depuis 1999  sont consultables sur le site de l’Institut de l’Information Scientifique et Technique (INIST).

Marie-Hélène PEPIN, chef du département Documentation, Météo-France

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.