Des globes numérisés en trois dimensions

5

Grâce au mécénat de compétence de la société japonaise Dai Nippon Printing Co., Ltd. et avec le mécénat de la Fondation d'entreprise Total, 55 globes issus de la collection de la BnF ont été numérisés en 3D.

Globe de Behaim, Allemagne, 1492 (fac-simile)

Dès l'Antiquité, les Grecs savaient que la Terre était ronde et l'imaginaient au centre d'un univers de sphères. Telle est l'origine des globes nés du savoir et de l'imagination des Anciens. Alors que des globes célestes furent créés dès le Moyen-âge, notamment dans le monde islamique, la production de globes terrestres se développa surtout à partir des grandes expéditions maritimes du temps de Christophe Colomb, permettant ainsi de diffuser les découvertes rapportées par les navigateurs sur les différentes régions du monde. Mêlant mythes et hypothèses anciennes aux plus récentes informations, les globes invitent au voyage, au commerce et à la découverte de nouvelles civilisations. Représentant à la fois la connaissance, le pouvoir et la richesse, ils sont aussi des objets d'art de grand raffinement, souvent représentés dans la peinture pour leur valeur esthétique et symbolique.

Le département des Cartes et plans de la BnF conserve l’une des principales collections au monde de globes terrestres et célestes anciens, composée de plus de 200 objets datant du XIe au XIXe siècle, d'origine européenne ou arabe. Cet ensemble, doté de pièces uniques du XVIe siècle, manuscrites ou gravées sur métal, illustrant les grandes découvertes, témoigne aussi du développement de la production imprimée au siècle d’or hollandais et de la diversification de la production européenne au siècle des Lumières. L’édition du XIXe siècle est également illustrée par quelques pièces remarquables et représentatives de l’évolution du genre, jusqu’au globe de la Lune de l’astronome Camille Flammarion (1896).

image23d.jpg
Utilisation du zoom sur le globe de Behaim

Vous pouvez parcourir ces globes grâce à des pages dédiées, permettant des accès multiples à la collection  :
- un accès thématique, présentant les globes terrestres, les globes célestes et les globes métalliques ;
- un accès chronologique, du Moyen Age au XIXe siècle ;
- un accès par lieu de production.

Une fois que vous avez sélectionné le globe que vous souhaitez consulter, il vous suffit de cliquer sur le bouton "3D" pour accéder à la numérisation du globe en 3D. Cette numérisation permet de faire tourner avec fluidité et en tous sens chacun des globes et d'en admirer en haute définition les détails difficiles à voir à l'œil nu.

Pour en savoir plus sur la numérisation en 3D, vous pouvez consulter la page consacrée au projet.

Commentaires

Soumis par Louis JAUBERTIE le 25/02/2016

Dear Jill,
We do not forget our English-speaking users, and are currently working on a multilingual interface for Gallica ! We will keep you posted as soon as it is available.
Regards,
The Gallica Team

Soumis par Christophe Castel le 18/03/2016

Bonjour,

En 2001 j'avais écrit un algorithme optimisé de globe terrestre pour le web, en utilisant des cartes de la Nasa. En utilisant le raytracing plutôt que la décomposition en polygones, on pouvait zoomer sur la carte dans la limite de sa résolution, sans déformation géométrique. Du fait de la restriction sécuritaire d'Oracle sur les applets Java, le globe animé ne tourne plus depuis 2 ans environ.

Soumis par Gaillard le 22/03/2016

On peut manier les globes numérisés, mais on ne peut  pas zoomer et agrandir les zones qui nous intéresseraient (l'option zoom est désactivée et renvoie aux photos).

Du coup,à part le plaisir de faire tourner un globe vaguement lointain et illisible, l'intérêt de l'affaire est proche de zéro. 

Soumis par Claire CHEMEL le 24/03/2016

Bonjour,

Pour zoomer sur les globes 3D, vous pouvez utiliser la molette de votre souris.

Bien cordialement,

L'équipe Gallica

 

 

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.