L'ophtalmologie

0
Publié par Anne BOYER le 3 juin 2015 dans Collections

Le cycle de billets sur la médecine et ses disciplines annexes se prolonge avec l'ophthalmologie. Ouvrez bien grand vos yeux et chaussez vos lunettes !

Traduisant en français un texte espagnol de 1623, Benoist Daça de Valdes, licencié et notaire de l’inquisition en la cité de Séville, nous conseille l’usage des lunettes dans son chapitre 5 du second livre intitulé "Des degrés qu’on donne aux lunettes et quels ils sont".

Daça de Valdes Benoist, L'Usage des Lunettes pour toutes sortes de veues, XVIIIe siècle

 

Au XVIIIe siècle, les progrès accomplis en fait d’anatomie et de physiologie de l’œil exercèrent une influence considérable sur le développement scientifique de l’oculistique. Michel Brisseau, dans son ouvrage Traité de la cataracte et du glaucome, publié en 1709, nous montre les instruments qui sont utilisés pour examiner l’œil.

Au milieu du XIXe siècle, le docteur H. Crosilhes nous parle lui aussi de la cataracte dans son ouvrage Hygiène et maladies des yeux.

img2_13.png

Meyer Edouard, Traité des opérations qui se pratiquent sur l'oeil, 1870-1871

 
 

Grâce aux photos du docteur A. de Montméja (docteur en médecine, ancien chef de clinique ophthalmologique, cofondateur en 1866 d'un atelier photographique à l'Hôpital Saint-Louis) insérées dans l’ouvrage d’Edouard Meyer, Traité des opérations qui se pratiquent sur l’œil (1870-1871), la même opération semble déjà plus facile.

A la même époque pourtant, on emploie encore le dessin, par exemple dans l’Etude sur les affectations glaucomateuses de l’œil, écrit par Mohammed Emin (1870) et qui utilise les superbes illustrations en couleurs dessinées par le docteur A. Sichel, probablement frère de Jules Sichel, lui-même célèbre ophthalmologiste.

 

Emin, Mohammed, Etude sur les affections glaucomateuses de l'oeil

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5470753f/f134.item.r=Etudes%20sur%...

Anne Boyer, département Sciences et techniques

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.