Trésors mérovingiens du Département des monnaies, médailles et antiques

0
Publié par Inès Villela-Petit le 1 décembre 2016 dans Collections

Le Musée des médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, actuellement fermé pour travaux, possède parmi ses chefs-d’œuvre certains des trésors de l’art mérovingien les plus célèbres.

 
[Patène et Calice de Gourdon]

Les armes du roi Childéric, père de Clovis, entrées dans la collection peu après la découverte de sa tombe à Tournai au XVIIe siècle, le service liturgique portatif de Gourdon (Saône-et-Loire) et son petit calice aux anses en forme de têtes de griffons, ou encore le trône royal en bronze doré dit de Dagobert, provenant de l’abbaye de Saint-Denis, sont présentés jusqu’au 13 février 2017 au Musée de Cluny dans le cadre de l’exposition Les temps mérovingiens, dont une conservatrice du département est co-commissaire.

Le corpus Gallica (Collections – Histoire – Les temps mérovingiens) permet d’examiner ces œuvres en détail et sous plusieurs angles grâce à des photographies toutes récentes. Il permet aussi de compléter le panorama. Il met en effet à disposition de l’amateur l’ensemble de la collection des monnaies mérovingiennes du département, soit près de 3.500 monnaies principalement en or, dont quelques-unes seulement figurent au catalogue de l’exposition (I. Bardiès-Fronty, C. Denoël et I. Villela-Petit éd., Les temps mérovingiens, trois siècles d’art et de culture, 451-751, Paris, RMN, 2016). Les liens vers la base « Médailles & Antiques » donnent accès à d’autres œuvres en relation avec le sujet, tels les missoria, grands plats d’argenterie tardo-antique, ou les diptyques d’ivoire des IVe-VIe siècles commandés par les consuls romains à leur entrée en charge. D’autres œuvres de premier plan tel le disque de Limons (Puy-de-Dôme) ou la navette d’aventurine et la croix de saint Eloi, ainsi que des fibules, des bagues en or et pierres précieuses et de la céramique complètent le parcours à travers les collections mérovingiennes du Département des monnaies, médailles et antiques, associées dans le corpus Gallica à des manuscrits qui leurs sont contemporains, à des ouvrages historiographiques et à l’imagerie populaire. Le visiteur pourra ainsi examiner en parallèle les abeilles de Childéric et l’Anastasis Childerici, relation de leur découverte illustrée de planches gravées, publiée par le médecin et « antiquaire » Jean-Jacques Chifflet en 1655, qui est aussi une des toutes premières publications de ce qui allait devenir la science archéologique.

Billets précédents de la série :  Les Temps mérovingiens,  Trésors manuscrits des temps mérovingiens dans Gallica

Inès Villela-Petit, Conservatrice Responsable des médailles, des monnaies byzantines et des monnaies de l'Orient latin, co-commissaire de l'exposition "les Temps mérovingiens" au Musée de Cluny.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.