Informations détaillées

Titre : 
Wace, Le Roman de Brut ; Le Roman d’Eneas ; Chrétien de Troyes, Erec et Enide, Cligès, Yvain, le Chevalier au lion, Yvain, Lancelot, le Chevalier de la charrette, Perceval, le Conte du Graal; Continuation Gauvain [Première Continuation], Continuation Perceval [Deuxième Continuation] ; Herbert, Sept sages de Rome [Dolopathos].
Auteur : 
Wace, Robert (110.?-117.). Auteur du texte
Auteur : 
Chrétien de Troyes (113.-1185?). Auteur du texte
Auteur : 
Herbert. Auteur présumé du texte
Date d'édition : 
1235-1245
Type : 
manuscrit
Langue : 
français
Format : 
France (Picardie). Ecriture en petites lettres rondes, trois colonnes de 59 lignes, encre brune. Une main postérieure (XVe siècle) a ajouté un titre en capitales au début de chaque œuvre, en haut du folio. Deuxième titre de la main de Cangé. - Une grande initiale avec ornements végétaux au début de chaque œuvre (sauf Le Roman de Troie). Rinceaux et décors zoomorphes hybrides (f.83 ; f.140 ; ff.188v/207v ; f.238). Grandes initiales fleuries. 17 initiales filigranées bleu et rouge dans Le Roman de Troie, et une dans Le Roman d’Eneas. Initiales rouges et bleues sur deux lignes dans tout le manuscrit. 102 lettrines. - Parchemin, piqûres apparentes dans les marges intérieures et inférieures. - 264 feuillets. - 300x225 mm (just. 230x150 mm). - Foliotation ancienne en chiffres romains erronée : il manque un feuillet (sans lacune de texte) les ff. xx et xxi, il y a un feuillet lxx bis, redoublement des feuillets lxi à lxx après le feuillet lxx bis. Foliotation moderne en chiffres arabes.Il manque deux cahiers après le f. 218v (fin d’Yvain et début de Lancelot). 23 cahiers : un bifeuillet, suivi de 20 cahiers de 12 feuillets, et d’un cahier de 8 feuillets. Réclames à tous les cahiers (sauf au bifeuillet initial et au 5e cahier). Signature à tous les cahiers. - Réglure à la mine de plomb : triple trait vertical délimitant les colonnes sur la gauche, trait simple sur la droite. - Reliure de veau brun (XVIIIe siècle). - Estampille correspondant au n°13 de Josserand-Bruno sur les feuillets contenant la table, le titre, les feuillets 1 et 264v
Description : 
Le copiste a intercalé quatre romans de Crestien au milieu du Brut, comme s'y rattachant par les aventures de la cour du roi Artus.f. 1a-83b : Benoît de Sainte-Maure, Roman de Troie : « Salemons nous ensaingne et dit / Et si le list en son escrit... - ... Jo n'en sai plus, ne plus n'en dist / Beneois qui cest romans fist ». f. 83b-112vb : Anonyme, Roman d’Eneas : « Quant Menelax ot Troie assise / Ainc n'en torna tres qu'il l'ot prise... - ... Qui d'Eneas descendu sunt / Signor furent par tot le mont ».f. 112-139 : Wace, Brut : « Ki vult oïr e vult saveir/Se rei en rei e d’eir en eir/Ki cil furent e dunt il vindrent…-…Mais ce que Crestiens tesmogne/Pores ci oir sans alogne ». f. 140-158 : Chrétien de Troyes, Erec et Enide : « Un jor de Pasque al tans novel / A Karadigan son castel ... - ... Et por Erec qu'il ama tant / Hui mais pores oïr avant ».f. 158r-184v : Chrétien de Troyes, Conte du Graal : « Ce fu el tans q'arbre florissent / Foillent bocaige, pré verdissent... - ... Ne devigne ses hom le jor / Où il par force ou par amor... ». Inachevé. f. 184v-188v : Anonyme, Perceval, Première Continuation, Continuation Gauvain. f. 188r-207r : Chrétien de Troyes, Cligès : « Cil qui fist d'Erec et d'Enide / Et les commandemens d'Ovide ... - ... Q'amors les ait en son lien / Or commence oevre Crestien ».f. 207-221 : Chrétien de Troyes, Yvain : « Li bons rois Artus de Bretaigne / La qui proece nus ensagne... - ... Ce ne seroit pas bel à dire / Por ce retorne à ma matire ». Incomplet à la finf. 221-225 : Chrétien de Troyes, Lancelot .Amputé des trois quarts.f. 225-238 : Wace, Roman de Brut : « Par le bonté de son corage / [Et] par le los de son barnage ... - ... Mil et cent.LV. ans / Fist maistre Gasse cest romans »f. 238-264 : Herbert, Dolopathos : « A paine puet perdre sa paine / Qui sert prodome et qui s'empaine... -.... De ce dont ele ere encombrée / Al lit à la fée l'enmaine... ». Incomplet à la fin.
Description : 
Provenance : Collection de la famille Matignon. Vendu ou offert à Nicolas-Joseph Foucault, intendant, par Jacques de Matignon, lieutenant général de Normandie, vers 1690, à Caen. Décrit par Antoine Galland dans une publication délivrée à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1707. Acquis par Ballard vers 1720 lors d’une vente aux enchères publique ou cession (absence de catalogue de vente qui le certifierait). Acquisition par Charles-Jérôme Cisternay du Fay dont la collection est vendue en 1725 (manuscrit no 1889 du catalogue de vente). Entre à la Bibliothèque du roi en 1733 après sa vente par Châtre du Cangé.Annotations : Selon Busby, la mention à la fin de Cligès (f.202v, l.25, marge intérieure) « Mos Bertram Goyon syre de Matignon » indique que Bertrand IV, seigneur de Matignon, a été propriétaire du manuscrit.Annotations marginales en écriture cursive du XVe siècle créant un sommaire détaillé des textes, encre verdâtre. Jusqu’au f. 146v, présence de notes en écriture bâtarde notariale du XVe siècle.Sur la deuxième page de garde, liste du contenu dressée par Cangé, et notes, initiales et monogramme de Jean-Baptiste Bonaventure de Roquefort.
Description : 
Lieu de copie : France (Picardie)
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b9060712k
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 1450
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc45051h
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
07/11/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés