Informations détaillées

Titre : 
Les Miracles de Notre-Dame, par personnages. Tome II.

Date d'édition : 
1401-1500

Type : 
manuscrit

Langue : 
français

Description : 
« D'Amis et Amille, lequel Amille tua ses.II. enfans pour garir Amis, son compaignon, qui estoit mesel, et depuis les resuscita Nostre Dame », — « De saint Ignace » (fol. 15), — « De S. Valentin, que un empereur fist decoler devant sa table, et tantozt s'estrangla l'empereur d'un os qui lui traversa la gorge, et dyables l'emporterent » (fol. 28), — « De Nostre Dame, comment elle garda une femme d'estre arse » (fol. 39), — « De l'empereris de Romme, que le frere de l'empereur accusa pour la faire destruire, pour ce qu'elle n'avoit volu faire sa voulenté... » (fol. 53), — « Comment Ostes, roy d'Espaingne, perdi sa terre par gagier contre Berengier, qui le tray... » (fol. 69), — « Comment la fille du roy de Hongrie se copa la main, pour ce que son pere la vouloit espouser... » (fol. 84), — « De saint Jehan le Paulu, hermite, qui par temptacion d'ennemi occist la fille d'un roy.. ».(fol. 103), — « De Berthe, femme du roy Pepin,... » (fol. 117), — « Du roy Thierry, à qui sa mere fist entendant que Osanne sa femme avoit eu.III. chiens... » (fol. 139), — « De Robert le Dyable, filz du duc de Normendie... » (fol. 157), — « De Nostre Dame et de sainte Bauthench, femme du roy Clodoveus,... » (fol. 173), — « Comment Nostre Sire tesmoingna que un marchant, qui avoit emprunté argent d'un juif à paier à jour nommé, l'avoit bien et deuement paié, combien que le juif lui reniast, et pour ce se fist le juif crestienner » (fol. 192), — « D'un marchant, nommé Pierre le Changeur, qui par longtemps avoit vesqui de mauvaise vie, qui fu si malade que il cuidoit morir... » (fol. 205), — « De la fille d'un roy, qui se parti d'avec son pere pour ce qu'il la vouloit espouser, et laissa habit de femme et se maintenit comme chevalier, et fu sodoier de l'empereur de Constantinoble, et depuis fu sa femme » (fol. 221), — « De saint Lorens, que Dacien fist morir... » (fol. 246), — « Coment le roy Clovis se fist crestienner à la requeste de Clotilde sa femme... » (fol. 262), — « De saint Alexis, qui laissa sa femme le jour qu'il l'ot espousée... » (fol. 280).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b9059387f

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 820

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
07/11/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés