Informations détaillées

Titre : 
Grandes Chroniques de France .
Date d'édition : 
1375-1400
Type : 
manuscrit
Langue : 
français
Format : 
Paris. - Écriture gothique ronde. - Décoration :. - Le manuscrit, qui fut vraisemblablement exécuté pour Charles V vers 1370, ne contient pas encore les remaniements textuels et iconographiques auxquels le roi fit procéder pour légitimer la continuité dynastique de la monarchie (cf. notice du ms Français 2813 de la BnF.). « Sorte de miroir des princes », il met cependant en valeur certains thèmes qui seront repris dans l’exemplaire du roi, comme en témoignent les nombreuses peintures évoquant le règne de saint Louis, et son illustration est proche du manuscrit du roi à la fin de sa première phase d’exécution (avant 1375) : cf. - Trésors de la Bibliothèque nationale de France. - …, cat. 33. - Au moins six artistes auraient collaboré à la décoration de l’ouvrage : I (disciple du Maître du couronnement de Charles VI) : frontispice du f. 3, au début de l’ouvrage ; II : f. 1 et 6v ; III : f. 9v, 13, 16v, 26, 36, 39v, 43v, 50, 55v, 59v, 74, 81v, 86, 114, 308v, 312, 324, 325v ; IV : f. 92v, 207v, 212v, 229, 235v, 265v, 271, 278v, 281v, 287v ?, 295, 301 ; V : f. 97, 98, 103v, 116v, 120v, 124, 134v, 144, 152, 155v, 176v ?, 191v, 205, 315, 321, 328v, 334, 337v, 339, 342, 343, 345, 347, 348v, 351, 353v, 357, 369v, 371, 375v, 376v, 381v, 384v, 391v, 396v, 401, 412v, 414v, 416 ; VI : f. 365 (cf. Hedeman, p. 252). - Page frontispice (170 x 140 mm) compartimentée en quatre scènes : débarquement des Grecs à Troie ; siège de Troie ; fondation de Sicambre ; bataille entre Francs et Romains (170 x 140 mm), symbole de la chute de l’empire et de la suprématie de la royauté française. - Peintures de petit format (55 x 65 mm) introduisant le prologue (l’auteur offre son livre au roi), le début des différents livres et gestes, et certains chapitres. - Légende des illustrations d'après Hedeman. - The Royal Image. - …, p. 251-252 et la base Mandragore : www. mandragore. bnf.fr:. - F. 1 (Prologue) : présentation du livre au roi. – F. 3 : scène à quatre compartiments quadrilobés : débarquement des Grecs à Troie ; siège de Troie ; fondation de Sicambre ; bataille entre Francs et Romains. – F. 6v (I, 10) : vision du roi Childéric. – F. 9v (I, 15) : couronnement de Clovis. – F. 13 (I, 20) : baptême de Clovis. – F. 16v (II, 1) : mort de Clovis. – F. 26 (II, 14) : paix entre les fils de Clovis. – F. 36 (III, 1) : Chilpéric étranglant la reine Galsuinthe pendant son sommeil. – F. 39v (III, 4) : assassinat de Sigebert. – F. 43v (III, 8) : condamnation de l’archevêque de Rouen. – F. 50 (III, 14) : Chilpéric dictant à ses scribes. – F. 55v (III, 19) : assassinat de Chilpéric. – F. 59v (III, 24) : assassinat d’Eberulphe à Saint-Martin de Tours. – F. 62 (IV, 1) : le roi Gontran désignant son neveu Childebert comme héritier. – F. 74 (IV, 20) : supplice de Brunehaut. – F. 81v (V, 6) : le roi Clotaire tuant le duc Bertoald. – F. 86 (V, 12) : Heraclius rapportant la vraie croix à Jérusalem. – F. 92v (V, 19) : mort de Dagobert, vision d’un combat entre les anges et les démons. – F. 97 (V, 25) : Charles Martel s’échappant de la prison de sa mère (marâtre). – F. 98 (V, 26) : bataille contre les Sarrasins à Poitiers. – F. 103v (Charlemagne, I, 1) : Charlemagne sur son trône recevant un messager (Hedeman) ; Charlemagne et Éginhard (mandragore). – F. 114 (Charlemagne, I, 12 +) : victoire de Pépin sur le roi des Huns. – F. 116v (Charlemagne, II, 1) : le pape Léon III couronnant Charlemagne empereur. – F. 120v (Charlemagne, II, 5) : conquête de Saragosse (Hedeman) ; siège de Venise (mandragore). – F. 124 (Charlemagne, III, 1) : Charlemagne édifiant des églises. – F. 134v (Charlemagne, IV, 1) : saint Jacques apparaissant en songe à Charlemagne. – F. 144 (Charlemagne, V, 1 : illustration de Charlemagne, V, 3) : mort de Roland. – F. 152 (Louis le Pieux, 1) : le roi Louis sur son trône recevant deux couples (passage non identifié). – F. 155v (Louis le Pieux, 5) : bataille de Tortosa (810). – F. 176v (Charles le Chauve, 1) : bataille de Fontenoy (841). – F. 191 (Louis II dit le Bègue, 1) : le roi Louis offrant des présents à ses barons pour obtenir leur concours. – F. 205 (Lothaire, 1) : funérailles de Louis IV d’Outremer. – F. 207v (Hugues Capet, 1) : concile de Verzy (991). – F. 212v (Henri, 1) : Henri Ier fuyant devant sa mère. – F. 229 (Louis VI, 1 : illustration de Louis VI, 2) : prise de La Ferté-Alais (1108). – F. 235v (Louis VI, 8) : siège de Meaux (1111). – F. 265v (Philippe Auguste, I, 1) : songe de Louis VII. – F. 271 (Philippe Auguste, I, 12) : le roi recevant des messagers de Terre sainte. – F. 278 (Philippe Auguste, II, 1) : siège de Tours ou du Mans. – F. 281v (Philippe Auguste, II, 5) : siège d’Acre. – F. 287v (Philippe Auguste, II, 14) : siège d’Aumale (1196). – F. 295 (Philippe Auguste, III, 1) : Amaury de Chartres enseignant. – F. 301 (Philippe Auguste, III, 10) : bataille de Bouvines (1214). – F. 308 (Louis VIII, 1) : songe de Hugues Capet. – F. 312 (s. Louis, 1) : couronnement de Louis IX. – F. 315 (s. Louis, 10) : mort de s. Élisabeth de Thuringe. – F. 321 (s. Louis, 31) : bataille de Taillebourg (1242). – F. 324 (s. Louis, 38) : s. Louis et Innocent IV. – F. 325v (s. Louis, 44) : le roi de Chypre recevant une lettre. – F. 328v (s. Louis, 52) : siège de Damiette (1249). – F. 334 (s. Louis, 69) : Louis IX et ses troupes quittant Acre. – F. 337v (s. Louis, 77) : Louis IX nourrissant les pauvres et leur lavant les pieds. – F. 339 (s. Louis, 83) : siège de Marseille (1257). – F. 342 (s. Louis, 91) : Charles d’Anjou couronné roi de Sicile. – F. 343 (s. Louis, 93) : bataille de Bénévent (1266). – F. 345 (s. Louis, 98) : bataille de Tagliacozzo (1268). – F. 347 (s. Louis, 105) : départ pour la huitième croisade. – F. 348v (s. Louis, 110) : siège de Tunis (1270). – F. 351 (Philippe III, 1) : Charles d’Anjou, roi de Sicile, devant le lit d emort de s. Louis. – F. 353v (Philippe III, 7) : hommage du roi de Tunis. – F. 357 (Philippe III, 15) : couronnement de Philippe III. – F. 365 (Philippe III, 35) : Charles d’Anjou, roi de Sicile, et Martin IV. – F. 369v (Philippe IV, 1) : hommage d’Édouard Ier d’Angleterre à Philippe le Bel. – F. 371 (Philippe IV, 6) : siège d'Acre (1291). – F. 375v (Philippe IV, 23) : bataille de Furnes (1297). – F. 376v (Philippe IV, 25) : translation des reliques de s. Louis. – F. 379v (Philippe IV, 42) : bataille de Courtrai (1302). – F. 381v (Philippe IV, 47) : bataille de Saint-Omer. – F. 383 (Philippe IV, 54) : combat du convers et du diable. – F. 384v (Philippe IV, 57) : bataille de Mons-en-Pévèle (1304). – F. 391v (Philippe IV, 69) : mort d’Henri VII. – F. 396v (Philippe V, 1) : couronnement de Philippe V le Long. – F. 401 (Charles IV, 1) : couronnement de Charles IV le Bel. – F. 412v (Philippe de Valois, 3) : couronnement de Philippe VI de Valois et de Jeanne de Bourgogne. – F. 414 (Philippe de Valois, 5) : bataille de Cassel (1328). – F. 416 (Philippe de Valois, 6) : hommage d’Édouard III d’Angleterre à Philippe de Valois. - Décoration secondaire :. - Encadrement de la page frontispice (f. 3) de baguettes à rinceaux de vignettes, ornées d’un dragon. Deux lions à queue ,dessinés à l’encre, présentent un écu resté vide. Encadrement identique des pages ornées d’une petite peinture (prologue et début des livres ou des chapitres). - Initiales ornées (5 l.) de vignettes au début du prologue, des différents livres et chapitres précédés d’une peinture. - Initiales (3 l.) champies et bleues filigranées au début des autres chapitres. - Lettrines (1 l.) champies et bleues filigranées au début des « incidences » à l’intérieur du texte et de chaque rubrique des tables des chapitres. - Bouts de lignes de couleur rouge et bleue, et bleue et or. - Parchemin. - 450 ff. précédés de 3 feuillets de parchemin (A, B, C), suivis de 2 feuillets de parchemin (I, II). - 330 x 220 mm (justification : 235 x 145 mm). - 56 cahiers : f. 1-2 ; 1. - 6. - (f. 3-8) ; 2. - 8. - (f. 9-16) ; 3. - 8. - (f. 17-24) ; 4. - 8. - (f. 25-32) ; 5. - 8. - (f. 33-40) ; 6. - 8. - (f. 41-48) ; 7. - 8. - (f. 49-56) ; 8. - 8. - (f. 57-64) ; 9. - 8. - (f. 65-72) ; 10. - 8. - (f. 73-80) ; 11. - 8. - (f. 81-88) ; 12. - 8. - (f. 89-96) ; 13. - 8. - (f. 97-104) ; 14. - 8. - (f. 105-112) ; 15. - 8. - (f. 113-120) ; 16. - 8. - (f. 121-128) ; 17. - 8. - (f. 129-136) ; 18. - 8. - (f. 137-144) ; 19. - 8. - (f. 145-152) ; 20. - 8. - (f. 153-160) ; 21. - 8. - (f. 161-168) ; 22. - 8. - (f. 169-176) ; 23. - 8. - (f. 177-184) ; 24. - 8. - (f. 185-192) ; 25. - 8. - (f. 193-200) ; 26. - 8. - (f. 201-208) ; 27. - 8. - (f. 209-216) ; 28. - 8. - (f. 217-224) ; 29. - 8. - (f. 225-232) ; 30. - 8. - (f. 233-240) ; 31. - 8. - (f. 241-248) ; 32. - 8. - (f. 249-256) ; 33. - 8. - (f. 257-264) ; 34. - 8. - (f. 265-272) ; 35. - 8. - (f. 273-280) ; 36. - 8. - (f. 281-288) ; 37. - 8. - (f. 289-296) ; 38. - 8. - (f. 297-304) ; 39. - 6. - (f. 305-310) ; 40. - 9. - (f. 311-319) ; 41. - 8. - (f. 320-327) ; 42. - 8. - (f. 328-335) ; 43. - 8. - (f. 336-343) ; 44. - 8. - (f. 344-351) ; 45. - 8. - (f. 352-359) ; 46. - 8. - (f. 360-367) ; 47. - 8. - (f. 368-375) ; 48. - 8. - (f. 376-383) ; 49. - 8. - (f. 384-391) ; 50. - 6+4. - (f. 392-401 ; réclame f. 395, probablement pour annoncer un bifolium intercalé entre les f. 395 et 399) ; 51. - 8. - (f. 402-409) ; 52. - 8. - (f. 410-417) ; 53. - 8. - (f. 418-425) ; 54. - 8. - (f. 426-433) ; 55. - 8. - (f. 434-441) ; 56. - 10. - (f. 442-450+ feuillet de garde). - Réclames en écriture cursive, sauf pour le 1er cahier (f. 8 : gothique) et au f. 395 (annonce d’un bifolium qui a été vraisemblablement inséré à l’intérieur du 50ème cahier). Signatures apparentes sur quelques feuillets. Majuscules rehaussées à l’encre jaune. Titres courants à l’encre bleue, en écriture gothique, dans la marge supérieure. Rubriques introduisant les incipit et les explicit des gestes et les différents chapitres à l’intérieur du texte. Numérotation des chapitres indiquée en chiffres romains à l’encre bleue en face de la rubrique correspondante. - Réglure à l’encre. - Reliure en maroquin rouge avec chiffre et armes royaux (XVIIe-XVIIIe s. ). Tranche dorée. Au dos titre en capitales dorées : « CRONIQUES / DE FRANCE ». - F. 1 et 450v : estampille de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, après 1735) correspondant au modèle de Josserand-Bruno, 275 et pl. n° 14
Description : 
F. 1-450. Grandes Chroniques de France [depuis les origines jusqu’à la fin du règne de Philippe de Valois ].Les cinq premiers livres retracent les origines des Francs et les règnes des Mérovingiens. Les livres suivants portent en titre courant le nom du roi dont le règne est retracé. La geste de Charlemagne est divisée en cinq livres ; celle de Philippe Auguste en trois livres. Chacune des gestes est précédée d’une table des chapitres, suivie d’une petite peinture. F. 1-16. Livre I. [Texte]. « C’est le prologue des Croniques de France ». « Le premier chapitre parole comment François descendit des Troiens (rubr.) ». « Quatre cens et .IIII. ans avant que Rome fust fondee…-… Mors fu li bons rois aprez le trespassement monseigneur saint Martin .C. et .XII. ans ». « Ce fenit le premier Livre des Croniques de France (rubr.) » (éd. Viard, I, p. 1-92). F. 16-35v. Livre II. F. 16-16v. Table des chapitres. F. 16v-35v. [Texte]. « Ci commence le premier chapitre du secont Livre, et comment le royaume fu departi aus .IIII. freres, et de la mort le fort roi Clodové (rubr.). .I. ». « Li fors rois Clodovés (e exponctué) ot .IIII. filz …-…. Pour li fu donques la prophetie ditte que il fu ainsi d’elle comme Sebile prophetia ». « Ci fenist le secont Livre dez Croniques de France (rubr.) » (éd. cit., I, p. 93-203). F. 35v-61v. Livre III. F. 35v-36. Table des chapitres. F. 36-61v. [Texte]. « Comment le roi Chilperic estrangla sa femme …-… et comment li Sesne envoierent en France (rubr.). I. ». « Chilperic, roi de Soissons, estoit si abandonnez …-… Lors commanda li rois que il fussent mis en prison jusques a l’autre audience ». « Ci fine le tiers Livre des Grans Croniques de France (rubr.) » (éd. cit., , I, p. 204-344). F. 61v-76v. Livre IV. F. 61v-62. Table des chapitres. F. 62-76v. [Texte]. « Comment le roi Goutran ottroia son royaume au roi Childebert son neveu (rubr.) .I. ». « Aprez ces choses, li rois Goutrans manda au roi Childebert…-… et fist tant que tuit furent si bon ami au departir ». « Ci fine le quart Livre des Grans Croniques de France (rubr.) » (éd. cit., II, p. 1-88). F. 76v-103v. Livre V. F. 76v-77. Table des chapitres. F. 77-103. « Ci commence le quint Livre (rubr.). « Le premier chapitre parole des taiches du roi Clothaire et comment il absolt les Lombars du treu que il devoient (rubr.) ». « En la maniere que nous avons devisé …-… Challes s’en alla a Ais la chapelle ; la celebra la sollempnité de Noel et en la cité de Roan celle de Pasques ». « Ci fine le quart (sic) Livre des Grans Croniques de France (rubr.) » (éd. cit., II, p. 89-259). F. 103-151. [Geste de Charlemagne]. Titre courant : « Ci commence la vie et la geste du tres noble roy Challemeine ». « Ci aprez commencent les gestes du grant roi Challemaine (rubr.) ». F. 103-103v. Table des chapitres. F. 103v-151. [Texte]. « Ci commence la vie et les nobles fais du glorieus prince Challemaine le Grant …-… Le roi des rois qui vit et regne en Trinité parfaitte par tous les siecles des siecles. Amen ». « Ci finent li fait du tres noble empereur de France Challes le Grant (rubr.) » (éd. cit., III, p. 1-302). F. 151-176. [Geste de Louis le Pieux, dit le Débonnaire]. Titre courant : « Ci commence histoire de Loys le Debonnaire, filz Challemene ». F. 151-152. Table des chapitres. F. 152-176. [Texte]. « Ci commence l’ystoire le Debonnaire roi Looiz, filz Challes le Grant (rubr.) ». « .I. Ci commencent la vie et li fait le Debonnaire roi Loois …-… les reliques de saint Tiburce et saint Ypolite et mises honorablement en l’eglise Saint Denis en France ». « Ci finent les gestes de l’emperiere Loyz Debonnaire (rubr.) » (éd. cit., IV, p. 1-160). F. 176-190v. [Geste de Charles le Chauve]. Titre courant : « De Challes le Chauf ». F. 176-176v. Table des chapitres. F. 176v-190v. [Texte]. « Comment Lothaire et Loys freres de Challes le Chauf …-… et de plusieurs autres choses (rubr.) ». « Aprez la mort l’emperiere Loys …-… mes trop seroit longue chose a raconter ». « Ci finent li fait Challes le Chauf noble rois de France et emperiere des Rommains (rubr.) » (éd. cit., IV, p. 161-259). F. 190v-207. [Geste de Louis II, dit le Bègue]. Titre courant : « De Loys le Baube ». F. 190v-191v. Table des chapitres. F. 191v-207. [Texte]. « Comment Loyz qui fu dit le Baubes donna aus barons ce qui leur plaisoit pour acquerir leur grace, et de plusieurs autres choses (rubr.) .I. ». « Au filz Challes le Chauve qui Loyz le Baube estoit…-… il se fist couronner en la cité de Reims » (éd. cit., IV, p. 260-366). F. 207v-228. [Geste de Hugues Capet et de ses successeurs]. Titre courant : « De Hue Capet ». F. 207v. Table des chapitres. F. 207v-228. [Texte]. « Comment le roi Hue Capet fist guerre a Arnoul …-… qui de ce fait furent cause (rubr.) ». « .I. Ci faut la lignie du grant roi Challemen et descent la lignie aus hoirs Hue Capet …-… Et pour ce aussi que la memoire seroit aussi comme nulle entre tant de nobles rois et empereurs comme il gist leans ». « Ci fenit l’ystoire du premier roi Phelipe (rubr.) » (éd. cit., V, p. 1-140). F. 228-252. [Geste de Louis VI le Gros]. Titre courant : « De Loys le Gros ». F. 228-229. Table des chapitres. F. 229-252. [Texte]. « Comment les prelas et les barons …-… mes ce fut trop tart (rubr.) .I. ». « Li nobles damoiseaux Loys qui en sa jeunesce …-…Lequel vit et regne senz fin par tous les siecles des siecles. Amen ». « Ci fenissent la vie et le fait du bon roi Loys le Groz (rubr.) » (éd. cit., V, p. 141-283). F. 252-265. [Geste de Louis VII]. Titre courant : « Du filz Loys le Gros ».F. 252-265. [Texte]. « Ci commencent l’ystoire et les fais du roy Loyz, filz Loyz le Gros et pere du roi Phelipe (rubr.) ». « .I. Des ore més puisque nous sommes acquitié de retraire en françois la vie et les fais au bon roi Loyz le Gros …-… si comme l’ystoire dura ci aprez plus plainement » (éd. cit., VI, p. 1-86). F. 265-308. [Geste de Philippe Auguste]. Titre courant : « De Phelipe Dieudonné ». 265r-v. Table des chapitres. F. 265v-308. [Texte]. « Ci dit comment le roi Phelipe Diex donné fu nez et de la vision son pere et de plusieurs autres choses (rubr.) .I. ». « En l’an de l’Incarnacion .M. .C. .LXV. fu nez li bons rois Phelipes …-… Mors fu en l’an de l’Incarnacion .M. .CC. .XXIII., de son aage .LXIII. et de son regne .XLIII. ». « Ci fenissent li fait du bon roi de France Phelipe Dieudonné (rubr.) » (éd. cit., VI, p. 87-374). F. 308-311v. [Geste de Louis VIII]. Titre courant : « Du roy Loys filz de Phelipe Dieudonné ». F. 308. Table des chapitres. F. 308-311v. [Texte]. « Le premier dit d’une courte genealogie …-… et comment saint Waleri s’apparut au roi Huc Capet (rubr.) ». « .I. En l’an de l’Incarnacion notre Seigneur .M. .CC. et .XXIII., le jour devant les ydes du mois de jullet …-… il fu portez a Saint Denis en France, ylec fu enterrez delez son pere le bon roi Phelipe Dieudonné » (éd. cit., VII, p. 1-24). F. 312-350v [Geste de Louis IX]. Titre courant : « Ci commence la vie du tres noble roy saint Loys ». F. 312-350v. [Texte]. « Ci commence l’ystoire du tres noble et tres puissant roi de France monseigneur saint Loyz (rubr.) ». « .I. Nous devions avoir en memoire les fais et les contenances …-… Nostre Seigneur le tout poissant fist moult de biaux miracles et de grans, apertement par les fais et merites du bon roi ». « Explicit vita beati Ludovici condam regis Francie (rubr.) ». F. 350v. « Anno milleno bis centum septuadeno …-… par vires Karoli, Christo sit gloria soli. Amen ». « Cy faut l’ystoire du tres noble roi de France monseigneur saint Loyz, homme religieux de saincte vie et de tres honneste conversation (rubr.) » (éd. cit., VII, p. 25-282).. F. 351-369v. [Geste de Philippe III le Hardi]. Titre courant : « De Phelipe filz de saint Loys ». F. 351-369v. [Texte]. « Ci commence l’ystoire du roi Phelipe, filz de monseigneur saint Loyz (rubr.) .I. ». « Nous avons du bon roi saint Loyz digne de loange exposé au mieux …-… Quinze ans regna ycelui rois Phelipe et fu enterré en l’eglise Saint Denis en France delez son pere le bon roy saint Loyz, en la maniere dessusdicte ». « Ci fine l’ystoire du bon roi Phelipe filz monseigneur saint Loyz (rubr.) » (éd. cit., VIII, p. 1-122). F. 369v-401. [Geste de Philippe IV le Bel jusqu’au règne de Philippe V]. Titre courant : « Du biau roy Phelipe » (f. 369v-396v) ; « De Phelipe roy de France et de Navarre » (f. 397-401). F. 369v-396v. « Ci commence l’ystoire du beau roi Philippe (rubr.) .I. ». « Aprez le roi Phelipe qui fu filz monseigneur saint Loys, regna en France Phelipe le Bel son filz …-…vint le royaume de France senz nul contredit a Challes, conte de la Marche, et fu couronné a Reims le dyemenche de la quinquagesime » (éd. cit., 123-318). F. 401-411v. [Geste de Charles IV le Bel]. Titre courant : « Du roy Challes, filz Phelipe le Bel ». F. 401-411v. [Texte]. « Ci commence l’ystoire du roi Challes qu fu le derrenier roi des .IIII. freres filz du roi Phelipe le Bel (rubr.) .I. ». « Aprez la mort du roi Phelipe le Lonc, regna sur les François Challes le Bel, son frere …-… Et ainsi toute la lignie du roi Phelipe le Bel en moins de .IIII. ans fu toute defaillie et amortie » (éd. cit., IX, p. 1-65). F. 411v-450v [Geste de Philippe de Valois]. Titre courant : « Du roy Phelipe de Valois ». F. 411v-450v. [Texte]. « Comment les barons de France aprez la mort du roi Challes firent Phelipe de Valois gouverneur du royaume (rubr.) ». « .I. Aprez la mort duit rois Challes, lequel avoit sa femme la royne Jehanne laissee grosse …-…. Pourquoi Nostre Seigneur voult qu’il eust peinne et tribulation en ce monde, adfin qu’il peust avecques luy regner pardurablement aprez sa mort. Ainsi soit il » (éd. cit., IX, p. 66-329).
Description : 
Le manuscrit a fait partie de la librairie du Louvre. Il porte au verso du f. 450 la signature de Charles VI : « Charles », postérieure à 1393 (cf. Delisle, Cabinet des manuscrits, Atlas, pl. XLV, n° 3). Sur la page frontispice sont représentés les deux lions à queue qui accompagnent fréquemment l’écu fleurdelisé. Bien que l’écu soit resté vide, l’origine royale n’est pas douteuse (Delisle, Recherches sur la librairie de Charles V, I, p. 56). La bibliothèque royale comptait huit exemplaires des Chroniques de France (Delisle, II, n° 987-995). Il n’a pas été possible de repérer le Français 10135 parmi les articles répertoriés dans les différents inventaires. Il entra à une date indéterminée dans la librairie de Bourgogne. Il est, en effet, répertorié dans les différents inventaires de la bibliothèque : 1° inventaire de 1420, (Librairie de Philippe le Bon) : « Item ung autre livre nommé les Croniques de France, escript en parchemin, de lettre ronde, a deux coulonnes, historié et enluminé, commençant ou .II.e feuillet : Aucuns en prisrent, et ou derrenier : avecques aucuns autres, couvert de cuir vermeil marqueté, a fermouers de cuivre » (cité par Doutrepont, n° 78, p. 40). 2° inventaire de 1467 : « Unes autres Croniques de France, ainsi qu’elle sont composees a Saint Denis, couverte de cramoisy, a clouz de letton dorez, escripte en lettre de somme (sic), a deux coulombes chacune page, richement historié, comenchant ou second feuillet : Aucuns en prisrent, et au dernier : avecques aucuns autres (cité par Barrois, p. 205-206, n° 1416). 3° inventaire de 1487 : « Ung autre grand volume couvert de velours rouge, a tout deux cloans et cincq boutons de leton doré, historié et intitulé : Les Croniques de France selon qu’elles ont composees en l’eglise de Saint-Denis en France ; comenchant ou second feuillet : Aucuns en prisrent, et finissant ou derrenier : perdurablement aprés sa mort. Ainsi soit-il » (Barrois, p. 253, n° 1764) L’incipit du début figure à la première ligne du f. 3 du Français 10135 : « Aucuns en prisrent [li emperere…] » ; celui du dernier feuillet se lit au début du f. 450 : « avecques aucuns autres [d’Angleterre… ] ». Les derniers mots-repère indiqués dans l’inventaire de 1487 figurent à la dernière ligne du verso du f. 450 : « [avecques luy regner] pardurablement aprez sa mort. Ainsi soit il ». L’ouvrage resta jusqu’au milieu du XVIIIe siècle dans la bibliothèque de Bourgogne, comme en témoigne sa mention dans les inventaires de 1577 (Viglius, n° 57) ; de 1643 (Sanderus, n° 56) ; de 1731 (Franquen, n° 280) : cf. Marchal, Catalogue de la Bibliothèque royale des ducs de Bourgogne, p. CCLII. Bien qu’il soit répertorié dans l’inventaire de Gérard en 1397 (n° 1030 ; cf. Marchal, op. cit., p. CCLII), il est signalé comme ayant été enlevé en 1749, après la prise de Bruxelles par les armées du maréchal de Saxe (20 février 1746). Au verso de la contregarde du plat supérieur, cote « 106 » du Supplément français, fonds créé vers 1820 pour regrouper les acquisitions faites à partir de 1744. Au recto du feuillet de garde A, inscription au crayon « EXP-14 fol. 97 », correspondant à la place qu’occupait le manuscrit lors de l’exposition des manuscrits les plus précieux de la BnF. dans la grande galerie à la fin du XIXe siècle (av. 1881) dans l’armoire X (cf. Bibliothèque nationale, Département des manuscrits, Notice des objets exposés, Paris, 1881, p. 7, n° 14).
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84525476
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 10135
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
26/12/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés