Informations détaillées

Titre : 
Jacques de Longuyon, Vœux du Paon ; Jean le Court dit Brisebarre, Restor du paon.

Date d'édition : 
1340-1350

Type : 
manuscrit

Langue : 
Français

Format : 
Nord de la France. - Ecriture gothique française. Un copiste. - Décoration : aucune peinture. - Décoration secondaire :. - Initiale filigranée (7 et 6 lignes), avec prolongement marginal, au début de chacune des deux œuvres (f. 2 et 139v). - Initiales filigranées (4 à 5 lignes), à prolongement marginal, marquant le début de certaines laisses, précédées d’une rubrique plus ou moins longue (1 à 9 lignes). - Lettrines alternativement rouges et bleues (2 lignes), au début des laisses. - Parchemin. - 161 ff, précédés de deux feuillets de papier moderne et d’un feuillet de parchemin ; suivis de deux feuillets de papier moderne. - 245 x 165 mm (justification : 180 x 110mm). - Quaternions réguliers : f. 1, 18 (f. 2-9), 28 (f. 10-17), 38 (f. 18-25), 48 (f. 26-33), 58 (f. 34-41), 68 (f. 42-49), 78 (f. 50-57), 88 (f. 58-65), 98 (f. 66-73), 108 (f. 74-81), 118 (f. 82-89), 128 (f. 90-97), 138 (f. 98-105), 148 (f. 106-113), 158 (f. 114-121), 168 (f. 122-129), 178 (f. 130-137), 188 (f. 138-145), 198 (f. 146-153), 208 (f. 154-161). Réclames. Numérotation alphabétique et chiffrée, contemporaine, de certains cahiers apparente. Signatures de feuillets apparentes. Numérotation moderne des feuillets.Le f. 1 est vierge. Le premier cahier commence avec le début du texte (f. 2).Rubriques introduisant l’incipit des deux œuvres (f. 2 et 139v) et les différents chapitres des textes. Quatre vers soulignés à l’encre rouge aux f. 126v, 158. Corrections contemporaines (ratures) à l’encre rouge au f. 122. Lettres (f. 56, 113) de renvois signalant la restitution d’un vers oublié. Dessins représentant une face humaine accolés à la haste de la majuscule du premier mot de la page sur 22 feuillets (f. 28v, 29, 35v, 37v, 39v, 43v, 44v, 51v, 64v, 67v, 70, 74v, 76, 82v, 106, 115, 116, 117, 118v, 120, 124, 149). Emplacement laissé vide entre l’incipit du volume et le début du texte de la première œuvre (f. 2).Annotations (écriture du XIXe s.) sur le recto de la deuxième page de garde en papier moderne : références bibliographiques. Annotations marginales (XIXe s.) aux f. 2-3.Coins inférieurs et bordures marginales découpées. Traces de restauration ancienne. - Réglure à la mine de plomb. - Reliure en veau estampé à froid, avec triple filet doré. Absence de dos. Le volume était couvert de cuir rouge sous Charles VI (cf. infra historique). - Aux f. 2 et 160v, estampille de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, avant 1724), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type A, n° 1

Description : 
F. 2. [Incipit du volume]. « Ci commencent les veus dou paon et les acomplissemens et le mariage de puceles et les restor du paon » (rubr.) (addition : « C’est une partie du Romans d’Alexandre » (écriture XVIe-XVIIe s.) F. 2-139. [Jacques de Longuyon, Vœux du Paon]« Aprés ce qu’Alixandres ot de Defur conquis / Et a force d’espee occis le duc Melchis / Floridas mariee si emmena d’Auris / Chevaucha li bons roi / A Tarse va veoir la rayne a cler vis …-…Car puis que li vrais Diex le siecle commença, / Tel princes ne nasqui ne jemais ne nestra. / Ci fenist ma matiere que ci plus n’en i a, / Bien ait qui l’a ouie et qui escripte l’a ». « Expliciunt les veus du paon ». F. 139v-160v. [Jean le Court dit Brisebarre, Restor du paon].« Ci coumence le Restour dou paon. Coument Edeas le restoura de fin or (rubr.). « Quant Porus li yndois et tout si compaignon / Orent par reverence en grant devocion / Loenges et mercis rendues au paon, / Pour le bien venus de s’achoison …-… Et comment Mercien Elyot espousa, / Coument li roys le prist, assist et acorda / Et comme Emenidus sa niece maria, / Au jene Gaudifer quant a luy s’acorda » (éd. Carey, p. 109-188). « Explicit du paon. Bien ait qui le lira ». Bien que le volume soit répertorié dans les inventaires sous le titre du « Retour du paon et d’Alexandre », il contient, à l’exemple de nombreux manuscrits, le poème des Vœux du paon, suivi du Restor, sixième et septième interpolations dans le corpus du Roman d’Alexandre. Le premier texte, rédigé par Jacques de Longuyon en 1312 pour Thibaud de Bar, évêque de Liège (1303-1312), comprend 8784 vers dodécasyllabiques répartis en laisses monorimes. La seconde œuvre, dont Jean le Court dit Brisebarre acheva la rédaction le 18 décembre 1338, a été longtemps considérée comme une continuation des Vœux du Paon. Les auteurs s’accordent aujourd’hui pour y voir plutôt une « sorte de réécriture » de la fin du texte de Jacques de Longuyon (J. van der Meulen, « Le Restor du paon entre Vœux et Perceforest : préparer pour continuer », dans Les vœux du paon de Jacques de Longuyon…, p. 121-147). Le texte du Français 1554 a été doté dans les différentes éditions du sigle N2 : il contient la deuxième partie du Restor et commence à la laisse 37 de l’édition de Carey, à l’exemple de N1, Londres, British Library, Add. 16888 ; N5, Paris, BnF., Français 25521 ; O, BnF., Français 1375 ; Q (BnF., Français 790), S5 (Bnf., Arsenal 2776) ; S6, Rouen, Bibl. mun., ms. 0.8), S7 Copenhague, Bibl. Royale, Thott 414 ; U, BnF., Français 12567).

Description : 
La Librairie du Louvre comprenait trois exemplaires des Vœux du paon (Delisle, Recherches…, II, n° 1148-1150). Le Français 1554 semble correspondre à l’un des manuscrits cités dans les inventaires qui furent établis entre 1380 et 1424 :1° inventaire de Gilles Malet (1373) récolé par Jean Blanchet en 1380 [inv. A] : « Le Retour du paon et d’Alixandre, rymé, en un petit livre (BnF., Français 2700, f.19v, n° 403) ; autre texte du même inventaire [inv. B] : même description (Baluze 397 [Inv. B], f. 10, n° 424 ; 2 ° inventaire de 1411 [inv. D] : « Item le Retour du paon et d’Alixandre, rimé en ung petit livret, escript de lettre formee, en françois, commençant ou .II.e foillet : Le preudomme, et ou derrenier : un ver qu’il, couvert de cuir rouge empraint, a deux fermouers de laton (Bnf., Français 2700, f. 75, n° 278) ; 3° inventaire de 1413 [inv. E] : même description (BnF., Français 2700, f. 23v, n° 319).4° prisée faite après la mort de Charles VI, en 1424, à l’instigation du duc de Bedford, régent du royaume [inv. F] : même description (Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 964, f. 37, n° 304).Au deuxième feuillet du texte (f. 3), figure l’incipit mentionné dans les inventaires : « Le preudoume [apella li roys Macedonois…] ». On retrouve à la ligne 1 du dernier feuillet (f. 160) les mots : « .I. vert qui [pourtraioit…] ». L’ouvrage est un petit format, l’écriture est une « lettre de forme » et les f. 1 et 161v portent des traces de reliure rouge. Il est plus que probable que le manuscrit du Louvre, considéré comme perdu jusqu’à aujourd’hui, est le Français 1554 (cf. Histoire littéraire de la France, vol. 36, 1927, p. 20). On perd la trace du manuscrit après 1424. Un dessin à l’encre, occupe le verso du f. 1 : deux chaperons encadrent dans les parties supérieure et inférieure de la page un monogramme composé des lettres I, M, S. Le même emblème qui n’a pas été identifié, figure sur le feuillet de garde du Français 2181 (Benoît de Sainte-Maure, Roman de Troie), qui faisait aussi partie de la librairie du Louvre. De part et d’autre ont été ajoutés les mots : « Estanaye » […] et « Hugom ».Sur le même feuillet, et inscrit, d’une écriture du XVIe s., le titre « Les veus du paon » accompagné de la cote « 192 », indiquant vraisemblablement que le manuscrit faisait partie de la bibliothèque personnelle de François Ier. Le volume est mentionné dans le catalogue de la bibliothèque royale établi en 1622 par Nicolas Rigault (Omont, II, p. 337, n° 1482). Il figure sous le n° 1104 dans l’inventaire des frères Dupuy en 1645 (Omont, III, p. 58) et sous le n° 7596 dans celui de Nicolas Clément (Omont, IV, p. 46).Cotes inscrites sur le recto du f. 1 [François Ier?] ; f. 2 : [Rigault II] « MCCCC LXXXII », [Dupuy II] « 1104 », [Regius] 7596. Inventaire 1622 : « Les voeuz du pan, et les accomplissements, et le mariage des pucelles, et le reste du pan » (Omont, II, p. 337, n° 1482).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8452194g

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 1554

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
12/12/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés