search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Saint Augustin , La Cité de Dieu (Livres I-IX) [De civitate Dei], traduit en français par Raoul de Presles

                  Auteur : Saint Augustin. Auteur du texte

                  Auteur : Raoul de Presles. Traducteur

                  Auteur : Maître des Cleres femmes. Enlumineur

                  Date d'édition : 1400-1408

                  Type : manuscrit

                  Langue : Français

                  Format : Paris. - Écriture bâtarde. Deux copistes : A (f. 1-204v) ; B (f. 205-311). - Illustration:. - L’illustration du volume, qui date des premières années du XV. - e. - siècle, est l’œuvre, selon Millard Meiss d’artistes dans la mouvance du. - Maître des Cleres femmes. - appelé ainsi d’après le ms. BnF., Français 598, traduction du Livre des cleres et nobles femmes de Boccace (cf. Meiss. - French Painting in the time of Jean de Berry. The Limbourgs and their contemporaries. - , p. 375). - Le volume comprend une grande peinture (235 x 205 mm) au début du 1. - er. - livre (f. 5) et dix petites (80/100 x 90/95 mm) en tête du prologue (f. 1) et des livres II à X. - Alexandre de Laborde a classé le manuscrit dans la famille n° 2, dont les manuscrits présentent un cycle iconographique identique, en dépit d’une confusion entre la représentation de la Théologie et de la Philosophie : Amiens, Bibliothèque municipale, ms. Français 216 ; Grande-Bretagne, Edimburgh, National Library of Scotland, Adv. I. I. 2 ; Pays-Bas, Den Haag, Koninklijke Bibliotheek, ms. Y 390 ; Paris, BnF., Français 23-24, Français 27-28, Français 174, Français 6271 (Laborde. - Les manuscrits à peintures de la Cité de Dieu de saint Augustin. - , I-II, p. 194-195). Pour l’auteur, le Français 172-173 a été copié sur le ms. Y. 390 et sur le Français 174 exécuté pour Jean de Montaigu, dont il rappelle la disposition et la technique (Laborde, I-II, p.286). - Légende des peintures : F. 1 : présentation par Raoul de Presles de son manuscrit au roi Charles V (Prologue) ; F. 5 : Dieu en majesté entouré par quatre pères de l’Église : saint Augustin, saint Ambroise, saint Grégoire et saint Jérôme (Livre I) ; F. 27 : enlèvement des Sabines (Livre II) ; F. 61v : attaque de Rome et massacre des Romains d’Asie Mineure (- 88) (Livre III) ; F. 117v : Nimrod préside à la construction de la tour de Babel (Livre IV) ; F. 150 : Fortune tournant la roue, yeux bandés (Livre V) ; F. 186 : deux philosophes, Varron et Apuleius ?, discutent de la nature des dieux représentés par trois idoles placées sur un autel (livre VI) ; F. 205v : Varron et Apuleius ? discutant de la nature des dieux symbolisés par la représentation de Janus à deux têtes, devant trois paiens (Livre VII) ; F. 236v : la Science (ou Théologie) en robe rouge, avec des oreilles d’âne et des doigts crochus, devant un manuscrit, entourée de deux démons ; à ses pieds un paien vêtu comme un fou, à genoux devant un troisième démon (Livre VIII) ; F. 266 : le clergé et l’État rendant hommage à la Philosophie personnifiée en reine couronnée (Livre IX) ; F. 283v : un platonicien méditant, encadré de trois anges sur sa droite et de deux démons sur sa gauche ; au-dessus, dans un nuage bleu, Dieu le Père au milieu des anges (Livre X) : cf. Laborde, I-II, p. 286-288, et S. Smith. - Illustrations of Raoul de Praelles. - , p. 246-247. - Décoration secondaire identique à celle du second volume (Français 173) :. - Page frontispice (Livre I, f. 5) : initiale ornée (7 l.) à vignettes, avec prolongement de baguette à entrelacs de motifs végétaux. Encadrement de la page d’une riche bordure de rinceaux de vignettes de couleur or, bleue et rouge, ornée d’anges, de grotesques, d’oiseaux (paon, chardonneret, mésange), d’un papillon. - Au début du prologue (f. 1) et de chacun des dix livres, initiales (6 à 8 l.) ornées à vignettes, à prolongement de baguettes avec rinceaux de vignettes plus simples que sur la page frontispice : f. 1, 27, 117v, 150, 186, 205v, 283v. Initiale [I] non figurée sur le cadre doré à vignettes (6 l.) au f. 61v. Initiale de style différent : rouge sur fond bleu filigrané avec en son centre une croix rouge et bleue avec tour de couleur or au f. 236v. - Au début des chapitres et de leurs commentaires (« expositions »), lettres champies (3 l.) Au f. 211v : grande initiale (11 l.) or bordée d’un filet bleu, sans filigrane. - Au début de chaque rubrique des tables des chapitres : lettres champies (1 l.). - Pieds-de-mouche champis sur fond alternativement bleu et rouge à filigrane inversé à l’intérieur du texte. - Bouts de ligne or, rouges et bleus dans les tables des chapitres, rouges et bleus dans le texte. - Parchemin. - 311 ff. précédés de 2 feuillets de garde de parchemin plus épais (A, B) et suivis d’un feuillet de garde de parchemin (I). - 425 x 315 mm (just. 305 x 210 mm). - 40 cahiers : 15+4 (f. 1-9v) ; 2-258 (f. 2-201v) ; 261+2 (f. 202-204v) ; 27-298 (f. 205-228v) ; 304+3 (f. 229-235v) ; 31-398 (f. 236-307v) ; 404 (f. 308-311). Réclames à partir du f. 9v, sauf pour le 30e cahier (f. 229-235v). Signatures des feuillets des 31e (f. 236-238) et 32e cahiers (f. 244-247). Foliotation moderne (XVIIe siècle). 2 colonnes par page, sauf au f. 5. 51 à 54 lignes par colonnes. Coin supérieur droit du f. 61 et feuillet de garde I déchirés. Aux feuillets de garde Ar et Iv, décharge de fragments de missel (écriture fin XIVe s.). Trace de défets d’imprimerie sur les mêmes feuillets. Traces noires. Contregardes en papier reliure.Titres courants en capitales de couleur bleue et rouge à filigranes inversés, portant aux f. 1-2v, 3v-5: « PROLOGUE, PROLOGUE DE CIVITATE », aux f. 3 : « TABLE DES CHAPITRES » ; aux feuillets suivants les numéros des livres, en capitales. Incipit et explicit des tables des chapitres et des livres rubriqués ; titres des chapitres et annonces des « expositions » rubriqués ; numérotation des chapitres rubriqués dans les tables. Noms des docteurs cités dans le commentaire soulignés à l’encre. Citations de saint Augustin et passages en latin soulignés à l’encre. F. 181 : dessin à l’encre dorée représentant une demi-fleur de lys. - Réglure à la mine de plomb. - Reliure de maroquin rouge du XVIIe s, à triple filet, aux armes de Philippe, comte de Béthune, sur les plats. Les écussons aux quatre angles des plats inférieur et supérieur sont restés vides, contrairement à nombre de reliures des manuscrits de la famille de Béthune marqués du double « P » aux quatre coins. Titre en capitales dorées au dos : « MANUSCRIT / DE LA CITÉ / DE DIEU DE / ST AUGUSTIN / PRESENTÉ / AU ROY CHARLES / 5E T. I » et chiffre de Philippe de Béthune : « PP ». Tranche dorée. Traces de reliure ancienne. - Estampilles de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, XVIIe siècle) modèle Josserand-Bruno, type A, n° 1, aux f. 1 et 311v (« Les Estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque nationale », pl. XXIII)

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/btv1b8449717n

                  Source : Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 172

                  Description : F. 1-311. [Saint Augustin], De civitate Dei (Livres I-X), traduit en français par Raoul de Presles. F. 1-3. Prologues du traducteur. F. 1-2v. Prologue. « Le premier prologue du translateur de ce livre (rubr.) ». « A vous, tres excellent prince Charles le quint, roy de France, je Raoul de Praelles, vostre humble serviteur et subget tout vostre et tout ce que je sçay …-… toutesvoies est mon intencion d’y mettre aucunes declaracions et exposicions pour donner declaracion au tieuxte es parties et pas, ou il aura doubte ou obscurté ». F. 2v-3. Second prologue. « Autre prologue du translateur et parle a chascun qui ce livre lira (rubr.) ». « Necessaire chose est ou au moins tres profitable a la declaracion de ce livre de monstrer la division de celli, combien que monseigneur saint Augustin le demonstre assez ou premier prologue …-…et ce pourras tu assez veoir par nostre quottacion, combien que nous ensuivons en cette translacion la vraye quottacion selon le livre ». F. 3-311. Livres I-X. F. 3-26v. Livre I. F. 3r-v. [Table des chapitres]. « Ci commencent les chapitres du premier Livre de la cité de Dieu (rubr.) ». « Des adversaires du nom Nostre Seigneur Jhesu Christ, auxquieulx en la destruction de la cité les ennemis espargnierent pour l’amour de Nostre Seigneur Jhesu Christ » « .I. (rubr.) » …-… « Desquelles causes il est a traittier et declairer en disputoison qui aprez s’ensuit ». « .XXXVI. (rubr.) ». – F.3v-4. [Premier prologue de saint Augustin]. « Sentence du Livre de retractions de monseigneur saint Augustin, et en fait son premier prologue (rubr.) ». « Pendant ce que Rome fut assaillie, prise, trebuchee et destruite des Goths qui estoient soubz le roy Alaric …-… Le secont : quelconques pillerie qu’ilz feissent, se tenissent de tuer et de navrer, si comme dit Orose ou .VI.e Livre de son Ormeste ». – F. 4r-v. [Second prologue]. « Ci commence le premier Livre de Aurelie de la cité de Dieu contre les paiens, et peut estre pris pour un autre prologue ce chapitre (rubr.) ». « Mon tres chier filz Marcellin, en ceste euvre que j’ay ordonnee a faire pour l’amour de toy, et laquelle je tien qu’elle est deue …-… il veult donner a entendre que la cité de Dieu a deux parties, l’une appellee militant et l’autre triumphant, et que en la fin elle sera toute triumphant ». – F. 5-26v. [Texte]. « Ci commence le premier chapitre, car les deux precedans sont aussi que prologues, combien que cestui et le precedent ne facent que un chapitre (rubr.) ». « Des adversités au nom Nostre Seigneur Jhesu Crist, auxquieulx en la destruction de la cité les ennemis espargnierent pour l’amour Jhesu Crist (rubr.) ». « En celle cité sont les ennemis contre lesquieulx la cité de Dieu est a deffendre, desquieulx toutesvoies il y en a plusieurs qui, corrigee le mauvaise erreur, sont fais assez convenables citoiens en icelle cité …-… Et aprez, quant il dit : dernierement et cetera, il denotte que c’est du .VI.e Livre jusques au .XI.e et ou il dit : nous affermions la cité de Dieu et cetera, il l’entent du .XXX.e chapitre du .X.e jusques au .XI.e Livre ». « Ci fine le premier Livre. Et aprés commencent les chapitres du secont (rubr.) ». F. 26v-61. Livre II. F. 26v-27. [Table des chapitres]. « De la maniere qui est a adjouster a la necessité des disputoisons ». « .I. (rubr.) » …-… « Admonnestement et exhortacion aux Romains d’oster et mettre jus du tout le service qu’ilz sont a leurs dieux ». « .XXIX. (rubr.) ». – F. 27-61. [Texte]. « Et ci aprez (aprez : répété) s’ensuit le premier chapitre du .II.e Livre » (rubr.). « De la maniere qui est a adjouster a la necessité de disputoisons. I. (rubr.) ». « Se le sens humain qui pour cause de humanité qui est fresle et malade par coustume n’osoit contredire a la clere raison de verité, maiz soubzmist a la vierge doctrine de la foy crestienne …-… Et la a un temple consacré a Minerve, ou il a feu perpetuel qui nul tems ne se degaste ne ne tourne en flammesches, maiz quant le feu se degaste, il se mue en pierres ». « Ci fine le secont Livre de civitate Dei. Et aprez commencent les chapitres du tiers Livre » (rubr.) ». F. 61-116v. Livre III. F. 61r-v. [Table des chapitres]. « Des adversitez que seulement les mauvais craingnent et lesquelles le monde a tousjours souffert, tant comme il a aouré les ydoles ». « .I. (rubr.) » …-… Com honteusement et sans vergoingne ceulx a qui l’en ne seuffre qu’ilz aourent mettent sus a Jhesu Crist les domages des temps presens, comme ou temps que l’en les aouroit feussent aussi grans tempestes et pestilences ». « .XXXI. (rubr.) ». « Ci fine la table des chapitres du (« premier Livre » cancellé) tiers Livre. Et aprez s’ensuit le premier chapitre d’icellui .III.e Livre (rubr.) ». – F. 61v-116v. [Texte]. « Des adversités que seulement les mauvais craingnent et lesquelles le monde a tousjours souffert, tant comme il a aouré les ydoles. .I. (rubr.) ». « [J]e cuide que j’aye assez dit des mauvaises meurs de courage qui toutes choses sont a eschever et que les faulx dieux ne tindrent compte de secourir au peuple qui les aouroit …-… Et fut celle tempeste si soudaine et si violente que l’en porta en un jour plus de mile et .VC. hommes mors hors de la cité. Et ce souffise pour l’exposition de ce .III.e Livre ». F. 116v-149v. Livre IV. F. 116v-117v. [Table des chapitres]. « Ci aprez s’ensuivent les chapitres du quart Livre (rubr.) ». « Des choses qui ont esté disputees ou premier Livre ». « .I. (rubr.) » …-… Du royaume des juifs, lequel fut institué et gardé d’un vray Dieu, tant qu’ilz demourerent et se tindrent en vraye religion ». « .XXXIIII. (rubr.) ». – F. 117v. « Le prologue du translateur (rubr.) ». « Pour ce que au commencement de ceste euvre, en faisant la division de ce livre en plusieurs parties, et par especial en deux parties principaulx …-… Secondement ou .V.e Livre il demonstre quelle est la cause et la raison de cest acroissement d’empire ». – F. 117v-149v. [Texte]. « Des choses qui ont esté disputees ou premier Livre. .I. (rubr.) ». « En commençant a parler de la cité de Dieu, c’est a dire quant je commençay a faire mon livre, je tins que j’avoye premiers a respondre aux ennemis d’icelle qui, en ensuyvant les joyes terriennes et entendans aux choses vaines …-… Et fait monseigneur saint Augustin mencion de plus dieux, desquelz il a nommé leurs noms selon leurs offices cy dessuz en l’onziesme chapitre, et appert par ce qu’il dit en ce chapitre quel office chascun avoit et de quoy il servoit ». « Ci fine le .IIII.e Livre. Et aprez s’ensuivent les rebriches du .V.e Livre (rubr.) ». F. 149v-185v. Livre V. F. 149v-150. [Table des chapitres]. « Que la cause de l’empire de Rome et de tous les royaumes n’est point en estat par fortune ne par la posicion ou constellacion des estoilles ». « .I. (rubr.) » …-… « De la foy et de la pitié de Theodosius Auguste ». « .XXVI. (rubr.). « Ci finent les rebriches du .Ve Livre. Et aprez commencent les chapitres d’icelli Livre (rubr.) ». – F. 150-185v. [Texte]. « Que la cause de l’empire de Rome et de tous les royaumes n’est point en estat ne par la posicion ou constellacion des estoilles du ciel. .I. (rubr.) ». « Pour ce que felicité ou beneurté est la plainneté de toutes les choses qui sont a desirier, laquelle n’est mie deesse, maiz est don de Dieu …-…. Et pour ce estoient telz poetes qui faisoient telles euvres, appellez satiriens, si comme fut Juvenal, Perisius (sic pro Persius) et plusieurs autres ». « Ci fine le .V.e Livre ». F. 186-204v. Livre VI. F. 186. [Table des chapitres]. « Ci aprez s’ensuivent les rebriches du .VI.e Livre (rubr.) ». « De ceulx qui dient qu’ilz aourent les dieux non mie pour ceste vie presente, maiz pour la vie perdurable a venir ». « .I. (rubr.) » …-… « Que descouverte la vanité des dieux des payens, il ne soit point a doubter que les dieux ne puissent donner a aucun la vie pardurable, lesquelz ne pevent aydier a la vie temporelle ». « .XII. (rubr.) ». « Ci finent les rebriches et aprez commencent les chapitres ». – F. 186-204v. [Texte]. « De ceulx qui dient qu’ilz aourent les dieux non mie pour ceste vie presente, maiz pour la vie pardurable a venir. .I. (rubr.) ». « Il me samble que j’aye assez disputé en cincq livres precedens contre ceulx qui cuident que pour le prouffit de ceste vie mortelle et des choses terriennes …-… Et que l’en doit attendre et esperer la felicité ou beneurté perdurable non pas seulement par les choses qui sont determinees en ce livre, maiz es cincq livres precedans, et aussi ou livre subsequent ou les choses sont declairees plus a plein ». « Ci fine le .VI.e Livre. Et aprez se commence le septiesme (rubr.) ». F. 205-235v. Livre VII. F. 205r-v. [Table des chapitres]. « Se il est a croire que deité puisse estre trouvee es dieux plus grans et esleuz a part qui sont appellez selecti, comme il soit chose certaine que celle deité ne soit point en la theologie civile ». « .I. (rubr.) » …-… « De ydromancie, par laquelle Numa Pompilius veues aucunes ymages de deables fu moquié ». « .XXXV. (rubr.) ». « Cy finent les rebriches (rubr.) ». – F. 205v-235v. [Texte]. « Se il est a croire que deité puisse estre trouvee es dieux plus grans et esleuz a part qui sont appellez selecti, comme il soit chose certaine que icelle deité ne soit point en la theologie civile. .I. (rubr.) ». « Les plus appers et meilleurs engins auquelz les livres precedens souffisent assez et oultre a ceste chose demoustrer, c’est assavoir que les dieux des paiens ne doivent point estre aourez …-… Encorres est il assavoir que ce Numma faingnoit que pluseurs fois de nuit il aloit a celle deesse Egeria, affin que ce que il disoit au peuple de ces sacres, sollennitez ou sacrefices ilz eussent plus agreables ». « Cy fine le .VII.e livre (rubr.) » « Cy aprés commence le .VIII.e Livre (rubr.) ». F. 236-265. Livre VIII. F. 236. [Table des chapitres]. « Cy aprés commencent les chapitres du .VIII.e Livre (rubr.) ». « De discuter la question de theologie naturelle avecques les philozophes de excellent science ». « .I. (rubr.) » …-… « De la maniere de l’onneur que les crestiens sont aux martirs ». « .XXVIII. (rubr.) ». « Cy finent les rebriches. Et après commenc[ent] les chapitres (rubr.) ». – F. 236v-265. [Texte]. « De discuter la question de theologie naturelle avec des philosophes d’excellent science. .I. (rubr.) ». « Or nous convient il a present proceder de moult plus soubtil et parfont intencion que il ne a convenu a soldre les questions et a determiner les sentences de .VII. livres cy dessus escrips …-… ce ne peut estre que ce Trimegistrus ait escript le Livre de constellacione, car il preceda longtemps les .VII. saiges de Grece. Et le Livre de constellacione si fu fait aprés le temps de Platon. Toutesvoies il fist les deux autres livres ». « Cy fine le .VIII.e Livre et commencent les chapitres du .IX.e (rubr.) ». F. 265v-283. Livre IX. F. 265v. [Table des chapitres]. « A quelle fin soit venue la desputoison precedente et par quelle disputoison l’en doit discuter du surplus de la question ». « .I. (rubr.) » …-… « Que l’en atribue franchement le nom de Dieu aux dieux des gens, lequel toutevoies est commun aux sains angelz et aux hommes justes par l’auctorité des divines escriptures ». « .XXIII. (rubr.) ». « Ci finent les chapitres. Et commence le .IX.e Livre (rubr.) ». – F. 266-283. [Texte]. « A quelle fin soit venue la disputoison precedente, et par quelle disputoison l’en doit disputer du surplus de la question. .I. (rubr.) ». « Aucuns onrent oppinion que aucuns des dieux fussent bons et aucuns mauvais, maiz aucuns aians meilleurs sentement des dieux leur donnerent tant d’onneur et de loenge qu’ilz ne oserent croire aucuns des dieux estre mauvais …-…. Aprés quant il dit : soit doncques clos ce livre et cetera, il achieve son livre en continuant les choses qu’il a dictes en ce livre, a ce qu’il entent a dire ou subsequent ». « Cy fine le .IX.e Livre et commencent les rebriches du .X.e Livre (rubr.) ». F. 283-311. Livre X. F. 283r-v. [Table des chapitres]. « Que les platoniciens ont diffiny la vraie beneurté soit es angelz soit es hommes estre donnee par un dieu. Mais il est assavoir se ceulz, que on cuide que l’en doit aourer pour ce, veullent que l’en leur face sacrefice ou a un dieu tant seulement ». « .I. (rubr.) » …-… « De l’universel voye de delivrer l’ame, laquelle Porphire, par mauvaisement querant, ne trouva point et laquelle la seulle grace crestienne a ouverte ». « .XXXII. (rubr.) ». « Cy finent les rebriches (rubr.) ». – F. 283v-311. [Texte]. « Que les platoniciens ont diffini la vraie beneurté soit es angelz soit es hommes estre donnee par un dieu et se l’en les doit aourer ou un dieu tant seulement. .I. (rubr.) ». « Tous ceulz qui peuent aucunement user de raison scevent certainement que tous hommes veulent estre beneurez, mais quant l’enfer mecte c’est a dire la foiblesse de l’engin des hommes mortelz, enquiert qui sont ceulz qui sont les beneurez …-… et dit que Porphire estoit lors en vie, c’est a entendre qu’il fu ou temps de Costentin l’empereur, si comme il appert par les croniques ». « Cy fine le .X.e Livre (rubr.) »

                  Description : Le premier possesseur connu du manuscrit fut Pierre Le Fructier, dit Salmon, secrétaire du roi Charles VI, qui l’offrit autour de 1407 à Jean de Berry (H. Moranvillé, Bibliothèque de l’École des chartes, vol. L, 1889, p. 578). Il est répertorié dans les inventaires de la librairie du duc de Berry rédigés en 1413 et 1416 : inventaire de Robinet d’Étampes (1413) : « Item un tres bel Livre de la Cité de Dieu, escript en françoys, de lettre de court, tres bien historié et enluminé ; et au commancement du second fueillet a escript : monseigneur saint Denis ; et est couvert de veluiau vermeil, a .IIII. fermouers de cuivre dorez ; lequel livre Salemon, secretere du roy nostre sire, donna a mondit seigneur » (Arch. nat. KK 258, fol 155, n° 115) ; compte de Jean Lebourne, ancien secrétaire du duc (1416) : même description (Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 841, f. 90v, n° 509). Il est alors prisé 100 l. parisis (125 l. tournois). L’incipit peut être repéré à la première ligne du f. 2 du manuscrit : « laissa le royaume de France en la protection de [f. 2, l. 1] monseigneur saint Denis… ». L’ex-libris de Jean de Berry se devine à la lampe de wood au f. 304 du deuxième volume (Français 173). Une addition portée dans la marge gauche de l’inventaire de 1413 nous apprend que le manuscrit fut rendu aux exécuteurs testamentaires du duc de Berry, après sa mort : « Iste due partes [La Cité de Dieu et une Bible] reddite fuerunt Parisius per dictum Ro[binetum] executoribus. Et ideo de eodem acquittatur hic » (KK 258, fol. 155). En mars 1417 (n.st.), le volume fut restitué à Pierre Salmon, comme l’indique Jean Lebourne dans le chapitre sur les joyaux et livres à restituer (ms. 841, f. 275-279) : « A Pierre le Fruictier dit Salmon, secretaire du roy nostre sire, auquel mesdiz seigneurs les executeurs et commis a ladicte execucion, par leurs lettres sur ce faites et donnees ledit .VIII.e jour de mars mil .CCCC. .XVI. ont volu, ordonné et mandé audit commis estre baillé et delivré un tres bel livre de la Cité de Dieu, escript en françois de lettre de court, tres bien historié et enluminé ; et au commancement du second fueillet a escript : monseigneur saint Denis ; et est couvert de veluyau vermeil, a .IIII. fermoers de cuivre dorez. Lequel livre ledit Salmon avoit ja pieça baillé pour veoir et visiter a feu mondit seigneur, et a esté trouvé aprés son trespas entre ses autres livres et prisé en l’inventoire des biens de son execucion .C. l. p. Et pour ce mesdiz seigneurs, après ce qu’ilz ont esté soufisamment informez icellui livre competer et appartenir audit Salmon, ont icellui voulu estre rendu et restitué a icellui Salmon comme sien et a lui appartenant. Pour ce pour ledit […] (Bibl. Ste Geneviève, ms. 841, f. 277v incomplet de la fin).On perd la trace du manuscrit qui entra à une date indéterminée dans la collection de Philippe de Béthune (1561-1649). Les plats de la reliure porte ses armes (d’argent à la fasce de gueules, au lambel à trois pendants de même), et le dos son chiffre formé de deux P entrelacés, surmontés d’une couronne de comte. C’est du vivant de son fils Hippolyte, comte de Béthune (1603-1665), qu’un secrétaire ajouta au f. de garde Bv l’indication erronée selon laquelle le manuscrit aurait été l’original présenté au roi Charles V par Raoul de Presles : « Livre manuscrit de la Cité de Dieu de saint Augustin, traduitte par messire Raoul de Praeles sous le règne de Charles cinquiesme surnommé le Sage, et par son exprès commandement, comme il se voit par l’épistre qui luy est dediée, et où il est aussy à remarquer que ce livre est le vray original présenté par l’autheur audit roy » (S. Solente, Les manuscrits des Béthune à la Bibliothèque nationale, 1980, dact.). Par lettres datées de décembre 1663, enregistrées au Parlement le 4 janvier 1664, Louis XIV accepta le don que lui fit Hippolyte de Béthune de sa bibliothèque. Le volume est mentionné dans l’inventaire des « manuscrits du comte de Béthune » publié par Omont sous le n° 43, à la rubrique « Théologie : « 43 et 44 (6836 et 6837). S. Augustin, De la Cité de Dieu, traduit en françois par Me Raoul de Praelles, sous le roy Charles Ve ; 2 vol. » (Omont, Anciens inventaires et catalogues… IV, p. 214). Le manuscrit, qui fit désormais partie de la Bibliothèque du roi, est répertorié dans l’inventaire que dressa, en 1682, Nicolas Clément : « 6836-6837. Le mesme livre de la Cité de Dieu, présenté au roi Charles V (sic) ; 2 volumes » (Omont, Anciens inventaires…, IV, p. 8). Outre la cote « 9836 », le f. 1 porte une deuxième cote non identifiée : « 2851 » (Béthune ?).

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 26/12/2011

                  Close
                  Go to folio
                  Next page Last page (Screen 1 / 636)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Saint Augustin , La Cité de Dieu (Livres I-IX) [De civitate Dei], traduit en français par Raoul de Presles

                  Author : Saint Augustin. Auteur du texte

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8449717n/f1.item


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Order a reproduction
                  Fermer la popin

                  Order a reproduction

                  Pour commander une image en haute définition au sein de ce document, merci de sélectionner la page souhaitée puis de cliquer sur "Acheter une reproduction". Par ce moyen, seule la commande d'images à l'unité est possible. Si vous souhaitez commander un nombre important d'images ou pour toute autre demande, merci de nous contacter via ce formulaire

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks