search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Horae ad usum Parisiensem ou Petites heures de Jean de Berry.

                  Date d'édition : 1375-1390

                  Date d'édition : 1410-1420

                  Type : manuscrit

                  Langue : Latin Français

                  Format : Paris (vers 1375) ; Bourges (1385-1390). - Écriture : littera gothica textualis formata. Patrick de Winter identifie le copiste au scribe parisien Jean Lavenant : « The Grandes Heures of Philip the Bold… », in Speculum, 57, 1982, p. 814-815 ; Rouse, Manuscripts and their makers…, 2000, I, p. 267-268 ; II, p. 75-76. F. 96-97: Hymnes de la Vierge transcrites d’une encre et d’une main légèrement différente. - Décoration: Ce livre d'heures où coexistent deux styles profondément différents, l'un tirant sa source de Jean Pucelle, l'autre annonçant le style gothique international, est un témoignage de la rupture de style qui se produisit dans l'enluminure frnaçaise dans les deux dernières décennies du XIVe siècle: cf. Les Fastes du gothique..., p. 343. La décoration du volume s’est faite en deux phases. Millard Meiss (French Painting in the Time of Jean de Berry. The Late XIVth Century and the Patronage of the Duke, 1967, p. 160-193) et François Avril ont attribué à Jean Le Noir, successeur de Jean Pucelle qui travailla successivement pour Jean le Bon, Charles V puis Jean de Berry, les premières illustrations datant des années 1375-1380. Sa main se reconnaît dans neuf grandes miniatures : f. 53, 76, 79v, 82, 83v, 86v, 89v, 92v, 94v. On lui doit aussi les deux figures de l’ange Gabriel et de la Vierge de l’Annonciation (f. 22) et celles du mendiant et de ses enfants dans la marge gauche du f. 97v. L’intervention du peintre se devine aussi dans les décors végétaux et le délicat dessin des initiales filigranées: cf. la base en ligne d ela BnF: http://www.mandragore.bnf.fr. Les peintures des f. 40v (annonce aux bergers), 207 (naissance de s. Jean-Baptiste), 208 (s. Jean-Baptiste au désert), 212v (danse de Salomé), complétées par la suite peuvent , selon Avril, être « considérées comme des œuvres à part entière » de l’artiste (F. Avril, Les petites Heures…, p. 109). La deuxième campagne peut-être datée des années 1385-1390. La décoration du manuscrit fut alors confiée à Jacquemart de Hesdin,peintre au service de Jean de Berry, et à ses collaborateurs. L’artiste a complété les peintures des f. 8, 38, 40v, 42v, 45v, 203, 212, 214. Au nombre de ses collaborateurs, on peut citer le Maître de la Trinité, ainsi désigné d’après l’office de la Trinité des Petites Heures dont il a exécuté cinq des huit miniatures : f. 183, 188, 189, 192, 194v. On reconnaît sa main dans la peinture du couronnement de la Vierge (f. 48v), dans quatre peintures de l’office du Saint-Esprit ( f. 67, 70, 72, 74) et des Lamentations (f. 158, 163), dans la série des offices de la semaine (f. 137v, 140v, 141v) et dans certaines peintures illustrant les prières (f. 100v, 103v, 196, 198v). Meiss voit aussi sa main dans les grandes peintures de l’office de s. Jean-Baptiste : f. 203, 209v, 211, 214. Quatre petites miniatures (f. 160, 161, 186v, 199v) ont été attribuées à celui que Meiss désigne sous le nom de «Cinquième Maître ». Le dernier artiste est le Pseudo-Jacquemart, qui collabora à l’illustration du Psautier et des Grandes Heures de Jean de Berry. Outre le calendrier, il compléta les scènes commencées par Jean Le Noir : f. 8, 9v, 12, 71, 73, 75, 134v, 136, 141, 142v, 144, 144v, 155, 164, 166, 191, 193, 196v, 197v ?, 198, 206, 217. On lui doit aussi les scènes des f. 63v, 104, 104v, 105, 105v, 106v, 115v, 117v, 119, 119v, 120, 121v, 122, 123v, 132v, 139, 143, 143v, 145v, 162, 167-176v, 181v, 239, 267, 278v, 282, 286. La miniature finale, représentant représentant Jean de Berry et sa suite sortant d’une ville fortifiée pour se rendre à un lieu de pèlerinage, illustrant la prière des voyageurs, est attribuée à Jean de Limbourgaprès 1410. - Une peinture pleine page introduisant les Heures de la Vierge (f. 22) : miniature (80 x 65 mm) encadrée des figures des apôtres, de la Vierge à l’enfant, du Christ, sur les quatre bordures. - Peintures occupant les deux tiers d’une colonne (80x 65 mm) suivies d’une initiale ornée ou historiée et de cinq lignes à six lignes de texte avec riche encadrement marginal vignetté, introduisant les trois chapitres des Enseignements (f. 8, 9v, 17), les Heures de la Vierge et chacun de leurs offices (f. 22-51), les Psaumes de la Pénitence (f. 53), les Heures du Saint-Esprit (f. 67), les Heures de la Passion et chacun de leurs offices (f. 76-96), la prière introductrice aux oraisons et suffrages (Prière au Christ et à la Vierge, f. 97v), les Heures de la Trinité (f. 183), les Heures de saint Jean-Baptiste et chacun de leurs offices (f. 203-215), l’Office de morts (f.217), la prière des voyageurs (f. 288v). - On retrouve dans la mise en page des éléments de celle des. - Très Belles Heures. - (BnF, ms. NAL 3093) : peinture principale inscrite dans un cadre de baguettes, initiale historiée (ornée dans les. - Petites Heures. - , à l'exception des f. 22, 53, 76). Seuls deux bas-de-page des. - Petites Heures. - sont illustrés (f. 53 et 76). Cependant l'espace laissé blanc entre la dernière ligne du texte et l'encadrement suggère qu'une décoration semblable avait été prévue à l'origine. - Petites vignettes (55 x 50 mm), introduisant les Oraisons de la Passion (f. 63v), les différents offices des Heures du Saint-Esprit (f. 69-75), les différents Oraisons et suffrages (f. 97v-182), les offices des Heures de la Trinité (f. 183-201v), l’Exposition sur la Passion (f, 239), le Traité des six degrés de charité (f. 278v), le Dit des trois morts et des trois vifs (f. 282). - Décoration secondaire :. - Encadrements vignettés, ornés de nombreux oiseaux : cf. Brunsdon Yapp, « Les oiseaux dans les Petites Heures », in. - Les Petites Heures. - …, p. 167-205. - Trois initiales historiées (4-6 l.) ; f. 22 (Heures de la Vierge) : personnage priant dans un oratoire, identifié par François Avril avec Jean de Berry ; f. 53 (Psaumes de la Pénitence) : David musicien ; f. 76 (Heures de la Passion) : le Christ priant au Mont des Oliviers. - Initiales (3 à 4 l.), ornées du blason de Jean de Berry sur les pages à grandes peintures ; vignettées sur fond or sur les pages ornées de petites vignettes. - Lettres filigranées (1-2 l.) au cours du texte. - Légendes et analyse des images :. - Les Petites Heures. - …, 1989, p. 207-359. - Images sur la base en ligne de la BnF: http://www.mandragore.bnf.fr. - Parchemin. - 291 f. (290 f. + f. 98bis) à 22 longues lignes, précédés de 3 gardes en parchemin, suivis de 3 gardes en parchemin ; décharges de gardes sur contre plats de la reliure. - 215 x 145 mm (justification : 125 x 75 mm). - 39 cahiers : 17 (3+4) (f. 1-7 : premier feuillet perdu), 28 (f. 8-15), 36 (f. 16-21), 48 (f. 22-29), 58 (f. 30-37), 67 (4+3) (f. 38-44 : lacune entre les f. 43 et 44), 78 (f. 45-52), 88 (f. 53-60), 98 (f. 61-68), 108 (f. 69-76), 118 (f. 77-84), 128 (f. 85-92), 138 (f. 93-99 ; f. 98bis ajouté), 148 (100-107), 158 (f. 108-115), 168 (f. 116-123), 178 (f. 124-131), 188 (f. 132-139), 197 (3+4) (f. 140-146 : lacune entre les f. 140 et 141), 208 (f. 147-154), 216 (f. 155-160), 228 (f. 161-168), 238 (f. 169-176), 246 (f. 177-182), 258 (f. 183-190), 268 (f. 191-198), 274 (f. 199-202), 288 (f. 203-210), 296 (f. 211-216), 308 (f. 217-224), 318 (f. 225-232), 326 (f. 233-238), 338 (f. 239-246), 348 (f. 247-254), 358 (f. 255-262), 368 (f. 263-270), 378 (f. 271-278), 388 (f. 279-286), 394 (f. 287-290). Pas de réclames apparentes. – Foliotation moderne (fin XVIIe-début XVIIIe s.) ; f. A et 98bis : foliotation postérieure (XIXe s.). – Incipit, indications des offices, des prières et lectures rubriqués. Feuillets blancs entre les grandes divisions du texte (f. 7, 16, 21, 51v, 52, 201, 202, 216, 238v). F. 98bis inséré dans le 13e cahier. Premier feuillet perdu. Lacunes entre les f. 43 et 44, 140 et 141. Le bifolium 142-143 est factice, le f. 143 ayant été raccordé au f. d’origine 142 : cf. François Avril, Les Petites Heures de Jean duc de Berry, Introduction.., p. 52. Le binion final du manuscrit (f. 287-290) a été ajouté postérieurement (vers 1412-1414) : au dernier cahier qui comportait à l’origine une oraison latine à la Croix a été substitué un nouveau cahier comportant la fin de la complainte du crucifix et un court office pour les voyageurs : cf. Avril, op. cit., p. 24. Marques de production : numéros d’ordre en chiffres romains en face de série d’enluminures, correspondant, selon François Avril (op. cit., p. 62) à un compte établi par les artistes en vue peut-être d’un paiement : f. 104, 105 ; 167v-176. – Indications, écrites ou dessinées, destinées à l’enlumineur : f. 104 : esquisse de deux anges dans la marge droite ; f. 105 : inscription du mot « martirs » dans la marge droite ; f. 189 : esquisse d’un chérubin. - Réglure : à l’encre rose (calendrier, réglure discernable à partir du f. 6r : novembre) ; à l’encre brune (texte). - Reliure de maroquin bleu tirant sur le noir commandée par Roger de Gaignières, le 9 mai 1708 : cf. mention autographe sur le recto de la garde A : « Elles [Ces Heures] estoient reliées en velours violet fort passé et fort passé avec des coins et des fermoirs d’argent doré lorsque je les achetay le [lblanc] de Madame du Chasnay dans le cloître des Bernardins de Paris. Je les ay fait relier comme elles ont le 9e may 1708. Et cet escrit est au premier feuillet. R. De Gaignières ». Le dos remplacé lors de la restauration effectuée récemment est conservé, collé sur une des dernières gardes de l’ouvrage : le chiffre formé de 2 « G » entrelacés accompagné aux quatre points cardinaux de quatre lions y apparaît sur cinq des entre-nerfs. Titre inscrit sur une étiquette de cuir brun foncé : « HEURES DE LOUIS/ DUC D’ANJOU/ROY DE JERUSALEM/ET AUTRES PIECES ». Tranches dorées. Les inventaires de la librairie de Jean de Berry dressés entre 1402 et 1413 ainsi qu’une première mention du même feuillet de garde A nous renseignent sur les réfections de la reliure au cours des siècles. En 1402, les Heures étaient « couvertes d’un sathin bleu doublé d’un tercelin vermeil, garnies de deux fermouers d’or a deux ors [sic pro ours] tenens les armes de Monseigneur, assis sur tixuz noire, semez de treffles d’or. Et est la pipe desdictes Heures esmaillee aux armes de mondit seigneur, garnie de deux perles ; et a ou milieu un balay longuet » (BnF, ms. latin 11496, f. 18, n° 172, cité par Guiffrey, Inventaires.., 1894, II, n° 172). Le tissu de satin bleu fut remplacé en 1413 par un drap de damas violet : « … Et souloient estre couvertes d’un satin bleu doublé de tiercelin vermeil, et a present sont couvertes de drap de damas violet » (Guiffrey, I, n° 851). L’ouvrage fut recouvert de velours violet en 1606, sur l’ordre de Charles II, duc de Lorraine et de Bar (mention du f. Ar) : « Ces Heures ont esté reliees en l’estat qu’elles ont en l’an 1606, par ordre de Charles par la grace de Dieu duc de Lorraine et de Bar. Auparavant elles etoient couvertes d’argent, mais les pieces estoient fort gastees et rompues et paroissoit y avoir des pierreries sur l’argent ». - Estampilles : aux f. 1 et 290v, estampille de la « BIBLIOTHÈQUE NATIONALE » (1792-1802), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type 17 ; au f. Av, estampille de la « BIBLIOTHÈQUE IMPÉRIALE. MSS » (1865-1870), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type 36

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/btv1b8449684q

                  Source : Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 18014

                  Description : La composition du manuscrit est à rapprocher d’autres livres d’Heures de Jean de Berry : les Enseignements qui figurent aux f. 8-20 ont sans doute été copiés sur les Heures de Jean le Bon citées dans l’inventaire de 1413 au n° 968 (Guiffrey, Inventaires, 1894, I, p. 257). Le ms a peut-être servi de modèle à la copie du ms. NAL 3093 et des Heures de Turin, aujourd’hui disparues pour les offices et prières des f. 63v-182. Les textes finaux des f. 239-287 ont été empruntés au Psautier de Bonne de Luxembourg, mère de Jean de Berry (actuel ms. New York, Musée des Cloîtres, 69-86). F. 1-6. [Calendrier en français, à l’usage parisien, indiquant un saint pour chacun des jours de l’année]. 3 janvier : « Sainte Genevieve (en lettres d’or) ». – 19 mai : « Saint Yves (en lettres d’or) ». – 28 mai : « Saint Germain ». – 10 juin : « Saint Landri ». – 24 juin : « Saint Jehan (en lettres d’or). – 26 juillet : « Saint Marcel ». – 28 juillet : « Sainte Anne ». – 11 août : « Sainte Coronne ». – 25 août : Saint Loys (en lettres d’or) ». – 29 août : « Saint Jehen (en lettres d’or) ». – 7 septembre : « Saint Cloust ». – 9 octobre : « Saint Denis (en lettres d’or) ». – 24 octobre : « Saint Magloire ». – 3 novembre : « Saint Marcel ». – 9 novembre : « Saint Maturin ». – 26 novembre : « Sainte Genevieve ». F. 8-20v. [Enseignements et conseils]. F. 8-15v. [Enseignements généraux sur la vie chrétienne s’adressant notamment aux princes et aux seigneurs]. « Ci aprés s’ensuit l’estimeur du monde qui enseigne et entroduit tout homme a bien et honnestement vivre selonc Dieu (rubr.) ». « Non in solo pane vivit homo sed in omni verbo quod procedit de ore Dei …-… la vie pardurable, laquele nous vueille ottroier le Pere et le Filz et le saint Esperit. Amen ». – F. 17-20v. [Enseignements de saint Louis]. F. 15v. « Ci ensivant sont li enseignement monseigneur saint Loyz, jadiz roys de France, qu’il aprist et escrist devant sa mort a son ainsné filz et aussi comme pour testament li lessa (rubr.) ». « Tres chier filz, tout premierement je t’enseigne que tu aimes Dieu, ton seigneur, de tout ton cuer …-… a li veoir, amer et loer sans fin. Amen. Diex l’otroit ». Le texte se rapproche de la version brève distinguée par H.-F. Laborde (Bibliothèque de l’École des chartes, 73, 1912, p. 73-100, 237-262). Sur les deux versions du texte : cf. D. O. Connell, The Teachings of Saint Louis, University of Carolina, 1972. Une version identique figure dans un Livre de prières de Philippe le Hardi (Bruxelles, ms. 10392, f. 301-303v) et dans les Heures de Jean le Bon (Guiffrey, Inventaires, n° 968). Il est vraisemblable que ce dernier manuscrit servit de modèle aux deux premiers. F. 22-51. [Heures de la Vierge, conformes à l’usage de Paris]. F. 20v. « Ci aprés commencent Heures de Nostre Dame (rubr.) ». F. 22-32. [Matines]. – F. 32v-37v. « Ad Laudes (rubr.) ». – F. 38-40. « Ad Primam (rubr. f. 37v) ». – F. 40v-42. « Ad Terciam (rubr. f. 40) ». – F. 42v-44. [Sexte, incomplet de la fin]. « Ad Meridiem (rubr. f. 42) ». « Deus in adjutorium …-… Gloria Patri. Sicut erat ». « Antiphona (rubr.)… ». – F. 45. [None, incomplet du début]. « … Sicut lilium inter spinas sic amica mea inter filias…-… a cunctis hostibus redde securos. Per. ». – F. 45v-48. « Ad Vesperas (rubr. f. 45) ». – F. 48v-51. « Ad Complectorum (rubr. f. 48) ». Antiennes, psaumes, répons et leçons pour les différents jours de la semaine. F. 53-63v. [Psaumes de la Pénitence et litanies].F. 53-59. [Psaumes de la Pénitence : PS. 6, 31, 37, 50, 101, 129, 142]. « Domine in furore tuo arguas me …-… « Antiphona (rubr.). « Ne reminiscans …-… sumas de peccatis nostris ». – F. 59-63. « Letanie (rubr.) ». F. 63v-66v. [Oraisons en l’honneur de la Passion]. « Ci commencent oroisons de la Passion Nostre Seigneur Jhesu Crist (rubr.) ». F.63v-64. « A Matines (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi qui hora matutinali pro salute humana …-… merear in celum duci ab angelis celestibus. Amen ». – F. 64r-v. « A Prime (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi , rex eterne glorie, qui hora diei prima…-… et digne laudare cum Deo Patre et Spiritu sancto. Amen ». – F. 64v-65. « A Tierce (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi, rex etene glorie, qui hora diei tercia …-… et digne laudare cum Deo patre et Spiritu sancto. Amen ». – F. 65r-v. « A Medi oroison (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi, rex eterne glorie, qui hora diei sexta …-… Qui vivis et regnas cum Deo patre et Spiritu sancto. Amen ». – F. 65v-66. « A Nonne (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi, rex eterne glorie, qui hora diei nona …-… Qui vivis et regnas cum Deo patre et Spiritu sancto. Amen ». – F. 66. « A Vespres oroison (rubr.) ». « Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi, resx eterne glorie, qui hora vespertina pedes discipulorum …-… et digne laudare cum Deo patre et Spiritu sancto. Amen ». – F. 66v. « A Complie oroison (rubr.) ». «Ave clementissime Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi, rex eterne glorie, qui hora complectorii in monte Olivarum …-… et digne laudare cum Deo patre et Spiritu sancto. Amen ». Texte identique à celui des Très Belles Heures (BnF, ms. NAL 3093, f. 155-161). F. 67-75v. [Heures du Saint-Esprit]. F. 66v. « Ci aprés commencent les Heures du Saint Esperit (rubr.) ». F. 67-69. [Matines]. – F. 69-70. « A Laudes (rubr.) ». – F. 70r-v. « A Prime (rubr.) ». – F. 71-72. « A Tierce (rubr. f. 70v) ». – F. 72-73. « A Medi (rubr.) ». – F. 73-74. « Nonne (rubr.) ». – F. 74r-v. « A Vespres (rubr.) ». – F. 75r-v. « A Complie des Heures du Saint Esperit (rubr. f. 74v) ». Texte identique à celui des Très Belles Heures (BnF, ms. NAL 3093, p. 162-180). F. 76-97. [Heures de la Passion, suivies d’Hymnes à la Vierge]. F. 76-96. [Heures de la Passion]. F. 75v. « Ci aprés commencent les Heures de la Passion Nostre Seigneur Jhesu Crist (rubr.) ». F. 76-79. [Matines]. – F. 79v-81v. « Au Laudes (rubr. f. 79) ». – F. 82-83. « A Prime (rubr. f. 81v) ». – F. 83v-86. « A Tierce (rubr. f. 83) ». – F. 87-89. [Sexte]. « A medi (rubr. f. 86) ». – F. 89v-92. « A Nonne (rubr. f. 89) ». – F. 92v-94. « A Vespres (rubr. f. 92) ». – F. 94v-96. « A Complie (rubr. f. 94) ». F. 96v-97. [Hymnes à la Vierge]. « Au dimenche. Ant. (rubr.) ». « Alma redemptoris mater … ». – « Au lundi (rubr.) ». « Ave regina celorum… ». – « Au mardi (rubr.) ». « Beata Dei genitrix Maria… ». – « Au mecredi (rubr.) ». « Vidi speciosam sicut columbam…. ». – « Au jeudi (rubr.) ». « Tota pulcra es amica mea… ». – « Au vendredi (rubr.) ». « Anima mea liquefacta est… ». – « Au samedi (rubr.) ». « Salve regina, [mater] misericordie …. ». Texte identique à celui des Très Belles Heures (BnF, ms. NAL 3093, p. 181-224). F. 97v-182v. [Prières diverses et suffrages]. F. 97v-100. [Prière au Christ et à la Vierge, en vers latins divisés en strophes : ms. BnF, NAL 3093, p. 225-232 ; cf. H. Walther, Initia carminum, n° 18784]. « Summe summi tu patris unice / Mundi faber et rector fabrice …-… Siciatque fontem dulcedinum. / In eternum. Amen ». « Sancta Maria, mundi domina …-… Ora pro nobis ad Dominum. Amen » (en prose). F. 100v-103v. [Prière à Dieu le Père : ms. BnF, NAL 3093, p. 233-238]. « Deus pater omnipotens rex eterne glorie …-… usque ad exitum meum perseverenciam consummatam. Amen ». F. 103v. [Prière à la Vierge : ms. BnF, NAL 3093, p. 239]. « Virgo Maria, mater Dei, nobile Trinitatis triclinium …-… apud tuam celsitudinem promovere ». F. 104-105v. [Invocations de saints et des saintes]. F. 104. [Prière au chœur des anges : ms. BnF, NAL 3093, p. 240]. « Omnes beatorum spirituum ordines… ». – F. 104. [Prière à Jean-Baptiste : ms. de Turin disparu, Durrieu, Les Très Belles Heures de Notre Dame, 1910, n° 32]. « Baptista Johannes, preco Cristi… ». – F. 104v. [Prière aux patriarches, prophètes et apôtres, Durrieu, n° 33]. « Gloriosi patriarche, propheti et apostoli… ». – F. 104v-105. [Prière à Marie-Madeleine, Durrieu, n° 34]. « Gloriosa Magdalena quodam peccatur… ». – F. 105. [Prière aux martyrs, Durrieu, n° 35]. « Omnes sancti martyres michi impetrent… ». – F. 105v. [Prière aux confesseurs, Durrieu, n° 36]. « Omnes sancti confessores devocionem … ». – F. 105v. [Prière aux Vierges, Durrieu, n° 37]. « Omnes sancte virgines mentis… ». F. 106. [Prière au Créateur, Durrieu, n° 38]. « Et tu Deus meus, Creator, redemptor et protector meus… ». F. 106v-115v. [Paraphrase du Pater, Durrieu, n° 39]. « Pater noster, ex quo omnia, per quem omnia …-… ita digneris nobis facere propter tuam misericordiam. Amen ». F. 115v-117. [Oraison au Christ, Durrieu, n° 40]. « Oroison (rubr.) ». « Deus qui de sinu Patris missus es …-… indulgencia tue pietatis acceleret. Per Cristum Dominum nostrum. Amen ». F. 117v-119. [Oraison et suffrage en l’honneur de s. Thomas d’Aquin, Durrieu, n° 41]. F. 117-118v. [Oraison]. F. 117. « Oracio doctoris egregii Thome de Aquino (rubr.) ». « Concede michi misericors Deus que tibi placita sunt …-… tuis beneficiis uti in via per graciam et tuis gaudiis in patria frui per gloriam. Amen ». – F. 118v-119. « Memoria de sancto Thoma de Aquino. Ant. (rubr.) ». « Militantis doctor Ecclesie …-…que egit invitacione complere. Per Dominum ». F. 119-120. [Prières à Dieu, en français, Durrieu, n° 42, 43]. « Oroison (rubr.) ». F. 119r-v. « Pardurables Diex gouverneres, regardez nous …-… pardurablement en cest siecle et en l’autre. Amen ». – F. 119v-120. « Savoureus Jhesu Crist, tres debonaires syres …-… acquerir et empetrer le pardon de touz mes pechiez ». F. 120-121. [Prière à la Vierge et à s. Jean l’Évangéliste, Durrieu, n° 44]. « O intemerata et in eternum benedicta …-… Domine, exaudi oracionem meam. Et clamor meus ». F. 121v. [Prière à Dieu, suivie de l’Ave Maria, Durrieu, n° 45]. « Misericors Deus et miserator, consolator …-… cum honore seu pacem. Amen ». – F. 121v. « Ave Maria …-… fructus ventris tui. Amen ». F. 122-123. [Prière à la Vierge, Durrieu, n° 46]. F. 121v. « Oroison de Nostre Dame (rubr.) ». « E tres douce Vierge pucelle, Marie …-… et avecques vostre benoist chier filz. Amen » (Sonet, n° 565). « Justus es, Domine ». F. 123v-132 [Psautier dit de Saint Jérôme, suivi d’oraisons, Durrieu, n° 47]. F. 123v-130v.[Psautier]. « Verba mea auribus percipe …-… quoniam ego servus tuus sum ». – F. 130v-131. « Oroison (rubr.) ». « O dulcissime Jhesu Criste, sicut [toto corde] desidero …-… et omnes actus meos ». – F. 131. « Or. (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… tecum facias esse in paradyso. Amen ». – F. 131. « Oroison (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… ut michi tribuas salutem quam sitisti. Amen ». – F. 131r-v. « Oroison (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… in te feliciter consummare. Amen ». – F. 131v. « Oroison (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… ne dimittas in manus inimicorum meorum. Amen ». – F. 131v. « Or. (rubr.) ». Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… et me ejus filium specialem. Amen ». – F. 131v-132. « Or. (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… secundum quod saluti eorum noveris expedire. Amen ». – F. 132. « Or. (rubr.) ». « Domine Jhesu Criste, fili Dei vivi …-… et in manibus patris tui suscipias spiritum meum. Amen ». F. 132v-144v. [Office abrégé pour chaque jour de la semaine, ne figure pas dans les Heures de Turin]. F. 132v-134. « Die dominica de Trinitate (rubr. f. 132 ». « Ad Matutinas (rubr.) ». – F. 134-136. « Feria .II.a, Hore pro defunctis ». – F. 136-137. « Feria .III.a, de omnibus sanctis ». – F. 137-138v. « Feria .IIII.a de Sancto Spiritu ». – F. 138v-140. « Feria .V.a, de Sacramento ». – F. 140-141v. « Feria .VI.a, de Passione Domini ». – F. 141v-144v. « Sabbato, Hore de beata Maria ». F. 144v-145. [Oraisons, Durrieu, n° 49]. « Oroison (rubr.) ». « Deus propicius esto michi peccatori …-… descendat super nos et maneat semper. Amen ». F. 145v-154v. [Prière à Dieu, Durrieu, n° 50]. « A a Domine Deus, pater misericordiarum …-… omnis honor et gloria in secula seculorum. Amen ». F. 155-167v. [Office de la compassion de la Vierge, Durrieu n° 51-58]. « Incipiunt Lamentaciones beate Marie virginis in Passione Jhesu Cristi filii sui (rubr.) ». F. 155-158. [Matines]. – F. 158-159v. « Ad Laudes (rubr.) ». – F. 160-161. « Ad primam (rubr. f. 159v) ». – F. 161-162. « Ad Terciam (rubr.) ». – F. 162-163. « Ad Medi (rubr.) ». – F. 163-164. « Ad Nonne (rubr.) ». – F. 164-166. «Ad Vesperas (rubr.) ». – F. 166-167v. « Ad Complectorium (rubr.) ». F. 167v-176v. [Prières à réciter pendant la messe, Durrieu, n° 59-65]. F. 167v. « Ce qui s’ensuit en ceste premiere oroison oit estre dit entre le commence[ment] de la messe et la .I.e oroison (rubr.) ». « Syre Diex gloriex sus toute gloire, puissant …-… loez, serviz et recogneuz pardurablement pat touz les siecles des siecles. Amen » (Sonet, n° 1941). – F. 169. « Ce qui s’ensuit doit estre dit entre la premiere oroison et l’Evangile (rubr.) ». « Oez moi, Syre, et prenez ma parole …-… et tout ce que sainte Eglize croit » (Sonet, n° 1620). – F. 171. « Ce qui s’ensuit doit estre dit aprés l’Evangile et avant l’offrende (rubr.) ». « Veni Creator, spiritus mentes tuorum …-… mittat filius karisima Sancti Spiritus. Amen ». – F. 171. « Ce qui s’ensuit sera dit entre l’offrende et la fin de la preface (rubr.) ». « Syre, oez la voez de ma priere …-… la douceur de nos consolacions. Amen » (Sonet, n° 2064). « Pater noster ». – F. 172. « Après le Sanctus, vous direz quant et le prestre. Après sera dit (rubr.) ». « Syre Diex, je vous requier ... » (Sonet, n° 1951). – F. 172v. « Ci faites vostre memento de vos especiauls amis, ainsi comme le prestre faict le sien. Et puis direz ensuivant ce qui s’ensuit (rubr.) ». « Si que la haute vertu du Saint Esperit … » (Sonet, n° 1917). – F. 172v. Quant le prestre commencera les signacles, vous direz le Credo et a la levacion (rubr.) ». « Ave salus mundi verbum etc ». « Et puis (rubr.) ». « Corpus Domini nostri… » (Wilmart, Auteurs spirituels et textes dévôts du Moyen Âge latin, 1932, p. 377). – F. 173. « A la levacion du calice, dirés (rubr.) ». « Si vraiement douls Jhesu Crist … » (Sonet, n° 1918). – F. 173. « Quant le prestre dira la patenostre, vous l’escouterez devotement et prierés de cuer avec lui que l’oroison en soit oye. Et quant elle sera dite, vous dirés comme lui (rubr.) : Libera nos, quesumus … ». – F. 173v. « Aprés vous direz : Agnus Dei quant le prestre. Et aprés : Dona nobis pacem, vous direz (rubr.) : « Sire, vueilliez la nous ottroier… ». – F. 174. « Et aprés dites ce qui s’ensuit (rubr.) ». « Syre, je ne sui mie digne… » (Sonet, n° 2086). – F. 174v. « Ceci qui s’ensuit doit estre dit quant l’ent veust commenier (rubr.) ». « O puissant Syre, que sui je …. » (Sonet, n°1477) . – F. 176. « Maintenant que vous serez commeniez, ci dites ceste oroison ci qui s’ensuit (rubr.) ». « Tres chiers Syres Jhesu Crist … » (Sonet, n° 2126). F. 176v-181v. [Oraisons attribuées à s. Anselme, Durrieu, n° 66]. « Aprez ceci commence l’oroison de la Croiz, laquele fist saint Anselme (rubr.) ». F. 176v-178. « Sainte vraie Crois, par laquele me vient a mémoire …-… souffri mort. Qui vit et regne par tous les siecles des siecles sans fin. Amen » (Sonet, n° 1857). – F. 178r-v. « Oroison de saint Anselme a Jhesu Crist (rubr.) ». « Tres poissans, tres debonnaires, tres chiers …-… de tout mon entendement et de toute ma memoire » (Sonet, n° 2248). – F. 178v-179. « De ce meismes oroison (rubr.) ». « Syre Diex, je t’aimme, mais petit et tiedement …-… qui ci longuement a tenue m’ame enlaciee » (Sonet, n° 1947). – F. 179r-v. « De ce meismes (rubr.) ». « Sauvierres de nos ames, douls et seigneurs …-… que je te voie, que je soie toujours o toi sans fin » (Sonet, n° 1882). – F. 179v-180. « De ce meismes (rubr.) ». « Bons Syres, a ta pitié je rent graces …-… et donne faire ta volenté desoremés en toutes choses » (Sonet, n° 244). – F. 180r-v. « De ce meisme, oroison (rubr.) ». « O pasteur tres piteus ouquel sont le tresor de sapience …-… que ta loy sainte et sans nulle tache » (Sonet, n° 1463). – F. 180v-181. « De ce meismes, oroison (rubr.) ». « O fontaine de vie et de toute douceur …-… et de touz mes desirs soit amer et plaire a toy » (Sonet, n° 1361). – F. 181r-v. « De ce meismes (rubr.) ». « O tres dous Jhesu et trs biaus …-… en laquele tu vis et regnes avec tes sains sans fin ». (Sonet, n° 1557). F. 181v-182. [Mémoire de s. Julien et de s. Marthe, Durrieu, n° 67]. « Mémoire de saint Julien et de sainte Marthe pour ceus qui ont a cheminer (rubr.) ». « Dommendat (sic) caritatem vestram Deus …-… et angustia nos senciant deffensores ». – F. 182. « Oroison (rubr.) ». « Omnipotens sempiterne Deus qui preclarissimos fideles …-… Per omnia secula seculorum. Amen ». F. 183-196. [Heures de la Trinité]. F. 183-186v. [Matines]. – F. 186v-188. « Ad Laudes (rubr.) ». – F. 188-189. « Ad Prime (rubr.) ». – F. 189-191. « Ad Terciam (rubr.) ». – F. 191-192. « A Medi (rubr.). ». – F. 192-193. « Ad Nonam (rubr.) ». – F. 193-194. « Ad Vesperas (rubr.) ». – F. 194v- 196. « Ad Complectorium (rubr. f. 194) ». F. 196-201v. [Oraisons]. F. 196-197v. [Oraison aux trois personnes de la Trinité ; cf. E. Brayer, « Livres d’heures contenant des textes en français », in Bulletin de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, 12, 1963, p. 50]. « Oroison faite a la Trinité selonc la propriété des .III. personnes, le Père, le Filz et le saint Esperit, pour estre maintenu fermement en la vraie foy de sainte Eglize quar la Trinité est le fondement de nostre foy et de nostre creance (rubr.) ». F. 196r-v. « Vrai Dieu, pere tout poissant qui de neent m’avez creé …-… et appeler en vostre benoite compaignie » (Sonet, n° 2360). – F. 196v-197v. « Au Filz oroison (rubr.) ». « Douls Jhesus Crist, vrai filz de Dieu …-… vous m’avez par vostre precieuse mort conquis et acheté » (Sonet, n° 530). – F. 197v. « Au saint Esperit (rubr.) ». « Saint Esperit, vray conseillier et conforteur …-… jusques au point de la mort » (Sonet, n° 1822). – F. 198r-v. « Oroison de la Trinité (rubr. f. 197v) ». F. 198. « Sainte benoite Trinité, .III. personnes en .I. Dieu …-… pardurable gloire. Amen ». – F. 198v. « Oratio (rubr.) ». « Omnipotens sempiterne Deus …-… ut ejusdem fidei firmitate ab omnibus semper muniamur adversis. Per [Deum nostrum]. » (Sonet, n° 1854). – F. 198v-199. « Oraison de Nostre Dame (rubr.) ». « Douce Vierge Marie, des ciex mere de misericorde …-… garder la lumiere de la gloire perdurable. Amen » (Sonet, n° 494). – F. 199v. « Oroison du propre angre (rubr. f. 199) ». « In conspectu angelorum psallam tibi, Deus meus …-… et confitebor nomini tuo ». – F. 199v. « Oratio (rubr. ) ». « Omnipotens et misericors Deus qui tua liberali providencia …-… me perducat in exitu hujus seculi tua gracia communitum. Per D. n. ». – F. 200-201v. [Symbole de saint Athanase]. « Quicumque vult salvus esse …-…. Salvus esse non poterit ». F. 203-215. [Heures de saint Jean-Baptiste]. F. 203-205v. [Matines]. – F. 206-207. « Ad Laudes (rubr. f. 205v) ». – F. 207-208. « Ad primam (rubr.) ». – F. 208-209. « Ad Terciam (rubr.) ». – F. 209v-210v. « Ad meridiem (rubr. f. 209) ». – F. 211-212. « Ad Nonam (rubr. f. 210v) ». – F. 212v-213v. « Ad Vesperas (rubr. f. 212) ». – F. 214-215v. « Ad Complectorium de sancto Johanne Baptista (rubr. f. 213v) ». F. 217-237. [Office des morts selon l’usage de Paris]. « Ant. (rubr.) » « Placebo Domino …-… optaverunt piis supplicationibus consequantur. Per [Dominum nostrum] ». F. 239-278. [Expositions sur la Passion en français, suivi d’un dialogue entre la Vierge et saint Bernard sur la Passion]. « Ci commence la Passion Nostre Seigneur Jhesu Crist exposcé selonc les docteurs mise de latin en françois (rubr.) ». F. 239-267. « Ce fut fait en l’an disiesme de l’empire, Tyberien Cesar …-…. Aprez le cours de ceste morte vie, il nous doint reposer avec li en sa gloire. Amen ». – F. 267-278. [Récit dialogué sur la Passion entre saint Bernard et la Vierge]. « A a a dist il, qui donra a mon chief eaue et a mes yex fontaine de lermes …-… bieneuree loee soiez vous avecquez vostre filz sans fin. Amen ». Texte identique à celui du Psautier de Bonne de Luxembourg, ms. New York, Musée des Cloîtres, ms. 69.88, f. 246v-314. Cf. K. V. Sinclair, French Devotionnal Texts of the Middle Ages. A Bibliographical Guide, 1979, nos 2936-2939, 2948. F. 278v-281v. [Traité sur les six degrés de charité]. « Veez ci la figure des .VI. degrez de charité selon la figure du trone de Salemon (rubr.) ». « C’est le trones de charités qui a .VI. degrez par lesquiex on monte ordeenement pour venir a parfaite amour …-… par ardant amour parfaite transfourme l’amant en ce qu’il aimme ». Paraphrase du traité de saint Bonaventure, De triplice via. Même texte dans le Psautier de Bonne de Luxembourg, f. 315-320. Cf. Christian Heck, « L’iconographie de l’ascension spirituelle et la dévotion des laïcs : le “Trône de charité" dans le “Psautier de Bonne de Luxembourg” et les “Petites Heures du duc de Berry” », dans Revue de l’Art, 1995, n° 110, p. 9-22. F. 282-286. [Dit des trois morts et des trois vifs]. « Ci aprés commence une moult merveilleuse et horrible histoire que l’en dit des .III. mors et des .III. vis (rubr.) ». F. 282r-v. [26 premiers vers du poèrme de Baudouin de Condé]. « Si comme la matiere nous conte / Il furent si com duc et conte …-… Si voient com mort les a prés ». F. 282v-286. [Version anonyme]. « Compains voiz tu e que je voy / A poi que je ne me desvoy ...-... Par rayson n’est meilleurs tresors / Homs sages s’ame doit amer ». Même texte dans le Psautier de Bonne de Luxembourg, f. 321-328v. Le manuscrit a reçu le sigle N et correspond au poème IV édité par Stefan Glixelli, Les cinq poèmes des trois morts et des trois vifs, 1914, p. 83-91. Les vers 1-25 du poème de Baudoin de Condé (ms. A, BnF, Français 25566) ont été ajoutés au début du poème éd. Glixelli, p. 53-55). F. 286-287. [Complainte du crucifix]. « Ha homme et femme voi combien sueffre pour toi …-… Se tu veulz bon filz estre, bon père te seray » (Sonet, n° 127). F. 287v. « Ci fine la Complainte du crucifix (rubr.) ». Même texte dans le Psautier de Bonne de Luxembourg, f. 329-330). Réfection du cahier primitif qui contenait une pièce sur les plaies du Christ, la prière à la Croix commençant par l’incipit indiqué dans l’inventaire du duc de Berry (cf. supra, Historique) et une prière en français (« Jesu, je ne niet ta cure ») qui figurent aux f. 331-334 du Psautier de Bonne de Luxembourg. F. 289-290. [Prière pour les voyageurs]. « Ad accipiendam viam suam in exitu domus, ville vel castu vel loci officium (rubr.) ». « In viam pacis, salutis et prosperitatis …-… Divinum auxilium maneat semper nobiscum. In nomine Patris et Filii et Spiritus sanctus. Amen ».

                  Description : Une mention inscrite sur le recto de la de la garde A ont incité les historiens à voir en Louis Ier d'Anjou le premier destinataire du manuscrit. L'ouvrage serait passé à sa mort, en 1384, à son fils Louis II d'Anjou : « … Et estoit escrit desus : Louys roy de Hierusalem et de Sicile, duc d’Anjou, 1390 ». Celui-ci l’aurait offert par la suite à son oncle Jean de Berry. Cette hypothèse est de nos jours réfutée et François Avril a confirmé que le premier possesseur des Petites Heures était sans aucun doute Jean de Berry dont les armes figurent dans nombre d’initiales ornées et dans le fond de la peinture du f. 17. Le volume est cité dans les inventaires de la librairie de Jean de Berry en 1402 et 1413 : Inv. 1402 : « Item une tres belles Heures contenens pluseurs Heures et commemoracions de Dieu et de ses sains, ou commencement desquelles est le kalendrier richement ystorié des Epistres de saint Pol de l’Ancien et Nouvel Testament, et après sont pluseurs Enseignemens escriptz en françois de bien et honnestement vivre selon Dieu ; et lesquelles Heures sont tres richement ystoriees en pluseurs lieux, et mesmement ou commencement des Heures de Nostre Dame d’une Anonciacion et de pluseurs appostres a l’entour. En la fin a une oroison escripte en latin, qui se commence : Sancta crux ; et sont couvertes d’un sathin bleu doublé d’un tercelin vermeil, garnies de deux fermouers d’or a deux ors (sic pro ours) tenens les armes de monseigneur assiz sur tixuz noirs semez de treffles d’or ; et est la pipe desdictes Heures esmaillee aus armes de mondit seigneur, garnie de deux perles et ou milieu un balay longuet » (BnF, ms. Latin 11496, f. 18, n° 172). Inv. 1413 : même description à l’exception de la reliure : « … et souloient estre couvertes d’un satin bleu, doublé d’un tiercelin vermeil, et a present sont couvertes de drap de damas violet, garnie de deux fermouers d’or… » (Guiffrey, Inventaires…, I, 1894, p. 224, n° 851). La description du manuscrit correspond au volume : les bordures supérieures du calendrier sont illustrées du cycle de saint Paul depuis la scène du chemin de Damas : sous l’apparition de la Vierge à une porte fortifiée sont représentées onze scènes de prédication. La marge inférieure est consacrée aux prophètes et aux apôtres tenant dans des phylactères des textes d’accompagnement du cycle du Credo (cf. Avril, Les Petites Heures.., 1989, p. 207-222). La page frontispice des Heures de la Vierge au f. 22 représente une Annonciation entourée de seize personnages inscrits dans des niches : on reconnaît les apôtres sur les côtés verticaux et la bordure inférieure. Le dernier cahier ayant été remplacé, l’incipit du dernier feuillet n’a pu être repéré. Il comportait une oraison latine à la Croix, commençant par les mots Sancta crux. Une addition notée sur l’inventaire de 1413 indique que le manuscrit fut offert par Jean de Berry à Jacquette, épouse de Robinet d’Estampes, le 28 mai 1416 : « Date fuerunt per dominum ducem Bituricensem et per ejus litteras datas .XXVIIIa. die maii .M. .CCCC. .XVI°. uxori dicti Robineti de Stampis, hic redditas. Et sic quictus hic idem Robinetus ». Selon la mention inscrite sur la garde A, le manuscrit se trouvait au début du XVIIe siècle dans les collections de Charles III de Lorraine (1543-1608). Roger de Gaignières écrit au bas de la même page de garde, avoir acheté le volume à Madame du Chasnay, cloître des Bernardins. Entré dans la bibliothèque de Louis-Jean Gaignat après 1750, il passa en 1769 dans les collections du duc de La Vallière, dont il porte la cote : « La Val[lière] 127 » dans la marge supérieure du f. 1. Il est répertorié sous le titre : « Heures de Louis II, duc d’Anjou, roi de Jérusalem et de Sicile », au n° 284 du Catalogue des livres de feu M. le duc de La Vallière, I, 1783, p. 96-98. Il fut acquis par la Bibliothèque royale en 1784, à la première vente de cette collection.

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 23/02/2012

                  Close
                  First page Previous page Go to folio
                  Next page Last page (Screen 77 / 602)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Horae ad usum Parisiensem ou Petites heures de Jean de Berry.

                  Author :

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8449684q/f77.item


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Order a reproduction
                  Fermer la popin

                  Order a reproduction

                  Pour commander une image en haute définition au sein de ce document, merci de sélectionner la page souhaitée puis de cliquer sur "Acheter une reproduction". Par ce moyen, seule la commande d'images à l'unité est possible. Si vous souhaitez commander un nombre important d'images ou pour toute autre demande, merci de nous contacter via ce formulaire

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks