Informations détaillées

Titre : 
S. Ambrosius Mediolanensis , Sermones . S. Maximus Taurinensis , Sermones . S. Basilius episcopus Caesariensis , Sermones .

Date d'édition : 
1488

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
Florence. - Ecriture italienne, copie de la main de Cantes Bonagius de Cantinis d'après la mention du f. 201v : "Manu Cantis Bonagii de Cantinis clerici sanctae Mariae Floris de Florentia XXIo aetatis suae anno natus perscriptum est idibus julij. MCCCCLXXXVIII". - Décoration italienne. Au f. 1, large encadrement divisé en rectangles, à motifs rappellant l'orfèvrerie, rehaussé de guirlandes végétales dans les marges supérieure et inférieure ; dans la marge inférieure armes de Ferdinand I er d'Aragon, roi de Naples , entouré d'un dragon et porté par deux putti, qui recouvrent celles de Mathias Corvin, roi de Hongrie ; initiale O dans lequel est inscrit le buste de saint Ambroise. Selon De Marinis ( op. cit .), ce volume initialement destiné au roi de Hongrie, puis offert au roi de Naples, a été réalisé à Florence par l'atelier d' Attavante . Initiales peintes et dorées. Encadrement armorié (1) ; bordure (168). Rubriques en capitale. - Parchemin. - 199 ff. foliotés 1-201 à longues lignes, précédés et suivis de 4 gardes de papier du XVI e siècle, les ff. 100 et 165 manquent sans lacune. - 345 x 235 mm (just. 230 x 120 mm). - 19 cahiers de 10 ff. (1-192), 1 cahier de 9 ff. (193-201). Le dernier f. du dernier cahier a été coupé au moement de la reliure actuelle. Réclames au verso du dernier f. de chaque cahier à partir du f. 70v de la main du copiste. Signatures a-e aux 5 premiers ff. des cahiers, en partie rognées. - Réglure à la pointe sèche. - Reliure de maroquin bleu datée au contreplat sup. " 1593 Gaillon", dos long aux armes et devise du cardinal Charles II de Bourbon-Vendôme (« Candore superat et odore »), tranches dorées. - Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIII e siècle

Description : 
S. Ambrosius, Sermones . S. Maximus Taurinensis, Sermones . S. Basilius, Sermones etc. Recueil de 108 sermons de différents auteurs dépendant vraisemblablement de l'exemplaire dit de Nonantola (cf. Bouhot, art. cit. ). Nombreuses corrections contemporaines dans les marges. S. AMBROSIUS, Sermones ( P. L. , XVII, n° XXXIX) (10-11) ; (XI) (54-55) ; (XL) (70-71v) ; (LI-LII) (110v-114) ; (LVII) (120-121) ; (I, III) (153-155) ; (XIV, XV, XVII, XXV, XXX, XXIX, XXXII, XXXI, XXXIV, XXXVI) (156-166v). S. MAXIMUS TAURINENSIS, Sermones, attr. ici à s. Ambroise ( P. L. , LVII, n os XCIV, III, V, VIII, IX, XVI) (20v-27v) ; (XXVIII) (37v-39v) ; (I, IV, VI, XI) (45v-52) ; (XXV) (59v-61v) ; (XXVI, XV) (61v-65) ; (XXVII) (68v-70) ; (XIII) (73-74v) ; (X) (109-110v) ; (LXVIII) (115v-117) ; (XX) (118-120) ; (LXXVII, LXXXVI incompl., LXXXIV, LXXXVII) (123-127v) ; (CIV) (132-134) ; (append., XIV) (166v-167) ; — attr. aussi à s. Augustin (XIX) (67-68v) ; (LXIX incompl.) (117-118) ; (LXX incompl.) (121-122) ; — attr. aussi à s. Jérôme (VII, X) (52-54). Sermons inéd. attr. ici à s. Ambroise : « O fr. carissimi, ut in isto legiptimo (sic) ... », « O fr. c., quam timendus est... » (début du sermon CCLI de s. Augustin, P. L. , XXXIX, 2210), « Libenter nos predicare... » (1-5v) ; « Psalmi qui lectus est seriem... » (8v-10) ; « Ut ipsi scitis, fratres, quod... », « Datis ad correctionem nostram... » (11-13v) ; « Paucorum admodum dierum occupatione... » (39v-41) ; « Forte quis dicat de prioris... » (96v-98v). « Debemus si placet... » (152v). S. MAXIMUS TAURINENSIS, Homiliae, attr. ici à s. Ambroise ( P. L. , LVII, n os CIX, CX) (5v-8v) ; (CXVI) (15v-16v) ; (LXXXV) (18v-20) ; (XXIV, XXXIX, XLI, XL) (28-34v) ; (XLVIII) (36-37v) ; (III, I) (41-45v) ; (XXXIX) (55v-57) ; (XCVII, XCIX) (57-59) ; (XXXVIII) (65-66v) ; (XC) (71v-73), (LXXXVIII, LXXXIX, LI-LIV, LXXXIV incompl. de la fin, XLVI-XLVIII, LVII-LIX, XLIX, L avec addit.) (74v-96v), (LVI) (98v-100) (XCVI, LXII, LXI, LX) (100-109) ; (LXXIX) (122-123) ; (LXXXI, CII, CXV) (127v-132), (C) (141v-143) ; (CXII, CXIII) (143-145) ; (XCI-XCIII) (145-150) ; (LXXXVI, CXII) (150-152v) ; — attr. aussi à s. Augustin (CXIV) (13v-15v) ; (XCV) (17-18v) ; (LXXII) (114-115v). F. 134-141v S. BASILIUS, Homilia, trad. de RUFIN ( P. G. , XXXI, 1744, n° III). F. 168 S. AMBROSIUS, De poenitentia ( P. L. , XVI, 465-524).

Description : 
Le manuscrit a appartenu à Mathias Corvin, roi de Hongrie , cf. les armes recouvertes et la mention "re de ungaria" au f. 201v, puis à Ferdinand I er d'Aragon, roi de Naples ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges I er d'Amboise par Frédéric I er d'Aragon, roi de Naples , avant sa mort en 1504. Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges I er d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au au château de Gaillon , d'après l'inventaire de 1508 : "Sermones sancti Ambrosii couvert de velours violet à deux fermaus d'argent doré" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 202 n° 102 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires... , p. 293-294). Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges I er d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550) , d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Sermones sancti Ambrosii " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid. ), puis les cardinaux Charles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594) . Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593. Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais du Louvre et constitue le n° 14 du lot de manuscrits du Cabinet du roi au Louvre apporté à la Bibliothèque du roi en 1726, cf. la liste de la main de l’ abbé de Targny (BnF, ms. naf 5762, f. 12-21 consultable dans Gallica) : "Volumes manuscrits apportés du Cabinet du vieux Louvre à la Bibliotheque du roy en l’année 1726... [n°] XIV. Sti Ambrosii episcopi Sermones ad exhortandam plebem. Volum. in membrana recenti et tersa descriptum pulcherrime cum imaguncula s. Ambrosii folio 1°. eleganter picta variis coloribus. Coopertum pelle maroq. caeruleo. Tempus scripti voluminis indicat nota librarii in quam liber desinit et sic habet : Manu Bantis Bonagii de Cantinis clerici stae Mariae Floris de Florentia XXI. aetatis suae anno natus. Perscriptum est Idibus Julii M. CCCCLXXXVIIII. [ajouté dans la marge : scriptu. saecul. XV., eleganti manu. Ad extrem. fol. legitur Re de Ungaria ].". Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1726 .

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b6000026x

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 1767

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
09/10/2009


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés