Informations détaillées

Titre : 
[Bréviaire dominicain à destination royale (Louis X le Hutin), dit de Saint-Louis de Poissy]

Date d'édition : 
1300-1325

Sujet : 
saint Louis

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
Ecriture gothique (littera textualis formata). - Le manuscrit est illustré par un excellent artiste qui travaille dans le sillage de Maître Honoré, sans doute son disciple connu sous le nom de Maître de la Bible de Papeleu que l'on identifie avec Richard de Verdun. Le psautier est en effet illustré d'un cycle très élaboré et complexe que l'on ne connaissait jusqu'à présent que par le Bréviaire de Belleville (BnF Latin 10483-10484, datable vers 1323) et sa dérivation, le Bréviaire de Charles V (BnF Latin 1052).F. 1, initiale historiée B, personnages attablés ; bas de page, de gauche à droite, péché originel, sacrement du baptême, la Foi ; cf. Latin 10483, f.7 et Latin 1052, f. 207 F. 14, initiale historiée D, combat de David et Goliath ; bas de page, de gauche à droite, suicide de Judas, sacrement de l'extrême-onction, l'Espérance ; cf. Latin 10483, f.17v et Latin 1052, f. 217F. 22v, initiale découpée ; il ne reste plus en bas de page, que la Charité (à droite) ; cf. latin 10483, f. 24v et Latin 1052, f. 226 F. 30, initiale historiée D, mort d'Absalon ; bas de page, de gauche à droite, le roi Roboam perd sa couronne, sacrement de l'ordre, la Prudence ; cf. Latin 10483, f.31 et Latin 1052, f. 232F. 38, initiale découpéee ; bas de page, de gauche à droite, Dalila coupe les cheveux de Sanson, sacrement de confirmation, Force ; cf. Latin 10483, f. 37 et Latin 1052, f. 238F. 47v, initiale découpée ; en bas de page, de gauche à droite, Judith et Holopherne, sacrement de mariage, allégorie d'une vertu ; cf. Latin 10483, f. 45v et Latin 1052, f. 245v F. 56v, initiale découpée ; bas de page, de gauche à droite, mort d'un larron, sacrement de pénitence, la Justice ; cf. Latin 10483, f. 53 et Latin 1052, f. 252vF. 66, initiale découpée ; bas de page, Jugement dernierF. 97v, initiale historiée E, Dieu en majesté dans une mandorle entouré du tétramorphe ; bas de page apparition Christ ; cf. Latin 10483, f. 213F. 98v, personnages levant la tête ; cf. Latin 10483, f. 214F. 120, initiale historiée découpée ; bas de page Annonce aux bergers ; Latin 10483, f. 242vF. 140v, initiale historiée, Baptême du Christ ; bas de page, personnage menaçant et lapin dans un terrier ; cf. Latin 10483, f. 262F. 220v, Résurrection ; cf. Latin 10483, f. 375vF. 260, bas de page, personnages adorant la Trinité ; cf. Latin 10484F. 264, initiale historiée F, Elchana et sa femme; cf. Latin 10484, f. 98F. 278v, initiale historiée T, Tobie au lit aveuglé par l'hirondelle ; bas de page, Tobie et l'ange Raphaël F. 323, initiale historiée P, saint André mis en croixF. 336v, initiale historiée C, martyre de saint Jean à la Porte latine ; en bas de page, saint Jean écrivant son Evangile, et une ville à sept tours ; cf. Latin 10483, f. 111vF. 343v, initiale historiée B, saint Thomas Beckett entendant en rêve chanter le psaume 123 ; bas de page, martyre de saint Thomas Beckett ; cf. Latin 10483, f. 118F. 382v, initiale historiée G découpée; bas de page ; Visitation ; cf. Latin 10483, f. 164F. 401v, initiale historiée découpée ; saint Dominique sur la baguetteF. 405, initiale historiée S, saint Barnabé tenant un disque crucifèreF.411, initiale historiée S découpée ; bas de page, récolte des cerises et saint Jean-BaptisteF. 417v, initilae historiée S, saint Pierre papeF. 432v, initiale historiée B, sainte Marie-Madeleine oignant les pieds du Christ au repas chez Siméon ; en bas de page, la Justice ; cf. Latin 10484, f. 252vF. 437, saint Jacques en habit de pélerin ; bas de page, deux apôtres tiennent une chandelleF. 446v, initiale historiée B, le page remet la charte de l'ordre à saint Dominique et à un laïc ; bas de page, Réginald d'Orléans est miraculeusement guéri par la Vierge et deux saintesF. 454, initiale historiée Q, les reliques de la Sainte-Chapelle dans leurs reliquaires sur l'autelF. 467, initiale historiée L, saint Louis revêtu des attributs royauxF. 470, initiale historiée B, saint Louis nourrissant un moine lépreux; bas de page; saint Louis ramassant les ossements des croisésF. 479, initiale historiée E, Philippe le Bel adorant la chasse contenant la relique du chef de saint Louis; bas de page, translation du chef de saint Louis de l'abbaye Saint-Denis à la Sainte-Chapelle, le 17 mai 1306F. 481, bas de page, saint Lousi en captivité chez les musulmansF. 485v, initiale historiée A, saint Augustin enseignant ; bas de page, saint Augustin donnant sa règle à deux dominicainsF. 492, initiale historiée découpée ; bas de page, la Vierge gravissant les degrés du TempleF. 496, initiale découpée ; bas de page, miracle de la vraie Croix, qui ressuscite un mort, en présence de sainte HélèneF. 500, initiale historiée C, saint Mathieu publicain devant sa table chargée d'orF. 507, initiale historiée E, saint Michel; bas de page, saint Michel devant la porte de l'église du Mont-Saint-MichelF. 514v, saint Denis donnant la communion ; bas de page, saint Denis devant la colline de MontmartreF. 522v, initiale historiée H, le Christ bénissant la Vierge ; bas de page découpéF. 526v, initiale historiée P, office des morts ; bas de page, Dit des trois morts et des trois vifsF. 531v, initiale historiée découpée ; bas de page, messe de saint MartinF. 540, initiale historiée découpée ; bas de page, martyre de sainte Catherine ; cf. Latin 10484, f. 395 Une des particularités qui en fait le charme est la multiplication presque à toutes les pages de grotesques ou drôleries perchées au bout des baguettes dorées délimitant les colonnes de texte. On y rencontre à côté des nombreuses scènes de chasse à l’oiseau ou au lapin (f. 25v, 32v, 33, 66, 97v, 296, 313, 328, 346, 374, 441, 442, 445, 465), de joueurs d’instrument, psaltérion, harpe, tambour, cornemuse clochettes (f. 293, 324, 326v, 331, 333, 355, 358v, 382v, 383, 385v, 386, 390, 409, 431, 434, 471), toutes sortes d’animaux et particulièrement des licornes (f. 23, 50, 75), mais aussi un médecin examinant une fiole (f. 49v, 424, 553), un jeune homme se chaussant devant trois singes (f.1) ou encore un evêque invitant à la lecture du texte sacré malgré la présence de la Luxure se regardant dans un miroir (f. 322). - Parchemin. - . —. - 561 ff. - 175 x 112 mm (just. 118 x 85 mm). - Foliotation moderne. - . —. - Réglure à l'encre. - Reliure italienne du XVIe s. à motifs orientalisants sur ais de bois (déposée en 2016)

Description : 
Le Calendrier manque. F. 1-93v. Psautier férial.F. 93v-94v. Litanies faisant suite au psautier.F. 95-95v. « Ut episcopos et priores nostros et cunctas congregationes...-... pro hiis meremur eripias », cf. Latin 10483, f. 86-86v. F. 96-312v. Temporal. Prescriptions relatives à la récitation de l'office (f. 96-97v); « Dominica prima in adventu Domini...» (f. 97v) ; [In natale Domini] (f. 120) ; « In die Pasche » (f. 220v); « In die [Penthecostes] » (f. 245) ; « In festo sancte Trinitatis » (f. 259v); « Dominica prima post festum Trinitatis » (f. 263v) ; « Dominica XXV » (f. 306v) ; « In dedicatione ecclesie et in anniversario ejusdem » (f. 308) ; Prescriptions relatives à la récitation de l'office (f. 312v-320v).F. 322-542. Sanctoral. « In vigilia sancti Andree » (f. 322) ; « Memoria de nativitate sancti Johannis » (f. 336v). La présence des fêtes de saint Dominique (f. 401), de saint Pierre pape (f. 417v), de la remise de la charte de l'ordre dominicain et du miracle de saint Reginald d'Orléans (f. 446v) attestent qu'il s'agit d'un bréviaire domminicain. Toutefois un certain nombre d'offices semblent marquer un origine royale : office de saint Louis (f. 466v-478v), office de la translation du chef de saint Louis (f. 479-484v) ; offices de la sainte Couronne d'épines du 4 mai (f. 397-398v) et du 11 août (f. 453v-457v).F. 542-561. Commun des saints.Le dernier feuillet, non numéroté, est un défait de reliure contenant des offices correspondant au Latin 10483, f. 208v-209.

Description : 
En raison de l'important cycle iconographique dédié à saint Louis, on a cru que ce manuscrit avait été réalisé pour l'abbaye Saint-Louis de Poissy, nouvellement fondée (1305). On pense aujourd'hui, en raison de l'importance donnée aux reliques de la Sainte-Chapelle, qu'il a été fait pour un roi de France vers 1310-1315. Il s'agit vraisemblablement de Louis X le Hutin (vers 1315-1316) ; c'est en effet ce qu'il ressort du décor héraldique aux armes de France (par exemple f. 410) et aux armes de Navarre (par exemple, f. 385v), qui ornent certaines initiales ornées.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10542305b

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, NAL 3255

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
10/04/2017


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés