Informations détaillées

Titre : 
Evangelia
Date d'édition : 
1051-1100
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Format : 
France (Saint-Bertin, abbaye, O.S.B.). - Écriture minuscule carolingienne de la seconde moitié du XIe siècle. Trois mains principales : A (f. 1r-16v), B (18v-84v et 86r-87v), C (f. 85 et 88v-159v). - École de Saint-Bertin. Deux miniatures sur fond d’or représentant les évangélistes Matthieu (f. 17v) et Marc (f. 61v) en style ottonien tardif du Nord de la France (cf. Denoël, « Sur les traces », p. 51) ; chacun d’eux est assis à l’écritoire, accompagné du symbole respectif : un ange pour Matthieu et un lion pour Marc, ce dernier présentant un phylactère sur lequel est inscrit l’incipit de l’évangile « Incipit evangelium Iesu Christi filii Dei ». Les portraits des deux autres évangélistes, aujourd’hui manquants, ont été très probablement soustraits, leur absence correspondant aux lacunes entre les f. 87 et 88 (portrait de Luc) et entre les f. 127 et 128 (portrait de Jean). Page-tapis pourpre décorée en or (f. 88).Initiales à entrelacs de type ottonien en or sur fond de couleur (pourpre, vert, bleu et rouge) : Novum (f. 10v), Liber (f. 18v), Initium (f. 62v), Quem (f. 88v), In (f. 128r).Rectangles d’écriture en chrysographie sur fond pourpre, avec encadrement (f. 18-19, 62v, 88v, 128r). Initiales d’or à bord rouge, parfois sur fond de couleur : f. 1r Incipit, f. 12r Plures, f. 13r Ammonius, f. 13v Sciendum, f. 14r Mattheus, f. 14v Nativitas, f. 59v Marcus, f. 89r Finit, f. 126r Hic.Petites capitales de couleur à l’encre rouge. - Parchemin. - 159 ff., précédés de deux gardes et suivis d'une garde en papier. - 295 × 200 mm (justif. 205 x 111 mm). - 21 cahiers, pour la plupart des quaternions ; un binion (f. 17-20), deux ternions (f. 85-90 et 128-133, avec lacunes), un ternion manquant du dernier feuillet (f. 123-127), et un quinion (f. 150-159). 1-28 (f. 1-16), 34 (17-20), 4-118 (21-84), 126 (85-90), 13-168 (91-122), 175 (123-127), 186 (128-133), 19-208 (134-149), 2010 (150-159).Le cahier 12 (f. 85-90) a été composé de manière factice d’après les bifeuillets appartenant à deux cahiers différents, dont la recontruction, d’après les lacunes textuelles, est la suivante (les feuillets manquants étant signalés par un x) :x 86 87 x | x 88 89 xx 85 x x | x x 90 xLe cahier 18 (f. 128-133) est lacunaire du bifeuillet externe. - Réglure à la pointe sèche sur le côté poil ; une ligne marginale verticale dans la marge interne et externe ; une rectrice majeure en haut et en bas du cadre d’écriture (Muzerelle 11-11/0/1-1/0) ; 28 longues lignes. - Reliure en chagrin rouge au chiffre de Louis-Philippe ; tranches dorées et ciselées. Dos à quatre nerfs, avec titre en lettres dorées : « Evangelia IV ». Contregardes en papier marbré ; gardes en papier marbré (I et I’) et en papier (II). - Au f. 1r et 159v, estampille de la « Bibiliotheca Regia » identique à Josserand-Bruno, type A, n° 1 (XVIIe - XVIIIe siècle)
Description : 
Evangelia. Concordances en marge. MatthaeusF. 1r-10r : Capitulare evangeliorum pour la messe : temporal et sanctoral mêlés.F. 10v-11v : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 595).F. 12r-13r : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 596).F. 13r-13v : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 581).F. 13v-14r : Prologus (Stegmuller, Rep. Biblicum, n° 601).F. 14r-14v : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 590).F. 14v-16v : Capitula (de Bruyne, Sommaires, p. 270-280 A).F. 17r : blanc.F. 17v : Enluminure à pleine page (Matthieu).F. 18r blanc.F. 18v-59r : Evangelium Matthaei. MarcusF. 59v-60r : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 607).F. f. 60r-61r : Capitula (de Bruyne, Sommaires, p. 282-286 A).F. 61v : Enluminure à pleine page (Marc). F. 62r : blanc.F. 62v-84v et 86r-87v : Evangelium Marci, lacunaire et mutilé à la fin (f. 62v-84v : Mc 1,1-14,36; f. 86r-87v : Mc 14,61-15,39).LucasF. 88r : décoré.F. 88v-89v, 85r-v, 90r-125v : Evangelium Lucae, lacunaire (f. 88v-89v : Lc 1,1-1,28 ; f. 85r-v : Lc 2,14-42 ; f. 90r-90v : Lc 5,5-5,28 ; f. 91r-125v : Lc 6,14-fin).Iohannes F. 126r-126v : Prologus (Stegmüller, Rep. Biblicum, n° 624).F. 126v-127v : Capitula (De Bruyne, Sommaires, p. 302-310 B=A).F. 128r-159v : Evangelium Iohannis, lacunaire (f. 128r-133v : Io 1,1-4,34 ; f. 134r-159v : Io 5,6-fin).
Description : 
Copié dans le scriptorium de l'abbaye bénédictine de Saint-Bertin, d'après le style décoratif. Au XVIe s., le manuscrit a appartenu à la famille Chalo-Saint-Mars, comme l'attestent les armes (f. 17v, marge inférieure), avec devise « In virtute spes et labor ».Toujours au XVIe, le manuscrit pourrait être rentré dans la bibliothèque de Nicolas Bonvilliers, seigneur de Sancy : son nom et son blason se trouvent au f. 61v. Cf. Valois, dans Annuaire-bull. de la Société de l'histoire de France, 1886, p. 204-205.Ensuite, une signature du XVIIe siècle (f. 59r : « Jacques Leclercq ») pourrait se référer également à un ancien possesseur.Le manuscrit entre dans la bibliothèque d'Antoine Faure (m. 1689), prévôt et chancelier de Reims et bibliophile (cf. latin 17174, f. 51r, inventaire portant la date 1701, publié par H. Omont, Les inventaires, IV, p. 400). Ses manuscrits sont cédés à la bibliothèque du roi en 1701 par son légataire universel, Léonard de Jayac, chanoine de Reims.
Description : 
Lieu de copie : France (Saint-Bertin, abbaye, O.S.B.)
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10539528c
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 278
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc60562b
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
30/01/2017


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés