Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 141 à 141 sur 502

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Récréations mathématiques et physiques. Contenant l'astronomie, la géographie, le calendrier, la navigation, l'architecture, la pyrotechnie / , qui contiennent les problèmes & les questions les plus remarquables, & les plus propres à piquer la curiosité, tant des mathématiques que de la physique... par feu M. Ozanam,... Nouvelle édition... considérablement augmentée par M. de C. G. F.

Auteur : Ozanam, Jacques (1640-1718). Auteur du texte

Éditeur : C.-A. Jombert (Paris)

Date d'édition : 1778

Contributeur : Montucla, Jean-Étienne (1725-1799). Éditeur scientifique

Contributeur : Sigaud de La Fond, Joseph-Aignan (1730-1810). Éditeur scientifique

Sujet : Mathématiques -- Ouvrages avant 1800

Sujet : Physique -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k92735w

Source : Université Paris Sud, 24620

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31047537r

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 75 %.
En savoir plus sur l'OCR


~MsaneUgne aHant At ï~ Jegr~ mtnutet du

n & la gr, t iv

dans une aHantdu ï;~ degré minutes du Taureau, au t~ degré4S' minutes du Scorpion~ H y a encore trois comètes dont on efpere avec fondement te retour; ce font cette de t66t~ qu'on attend pour t790 celle de t~6, pour tS~S enfin celle de <68o 8< t68t qu'on penfe quoi* que avec moins d'avance, devoir reparo~trc vers 11~6. Cette derniere a paru, par les circonaances qui ont accompagné fon apparition, être la tn6tne que celle qu'on vit, fuivant les hi~orietM, ~4. ans avant t'ere Chrétienne, celle de Fan c< cette de no6 car il y a entre ces époques un tnter* vatte de ans. Cette comète auroit une orbite excenivement allongée & s'éloigneroit du So*leil environ t~ 1 fois autant que la Terre.

Cette comete a de plus cela de remarquable que, dans la partie inférieure de ion orbite, elle paffa extrêmement près du Soleil, c'ett-à-dire A une diflance de fa furface qui étoit a peine une 60 du demi-diamètre folaire; d'où Newton conctud que, dans le temps de ce paHage,e!terut expofée â une chaleur deux mille fois plus grande que celle d'un fer rougi à Mane. H faut donc que ce corps fbit extrêmement compare, pour pouvoir renfler à une chaleur fi prodigieu(e, qu'elle votatititeroit probaMemettt tous Tes corps terreftres que nous connoi<tbns.

I! y a aujourd'hui 6~ cometes dont on a calculé les orbites, enforte qu'on connoïtteur pofition o: !a moindre diflance où la comete doit paner du Soleil: ainfi, quand il paroitra quelque nouvelle comète qui décrira le même chemin, ou à peu de chofe près, on pourra a<ïurer que c'ed la m6me qui a paru dans des temps antérieurs on connc~tra alors la durée de fa révolution Se ta grandeur 1