Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 141 à 141 sur 502

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Récréations mathématiques et physiques. Contenant l'astronomie, la géographie, le calendrier, la navigation, l'architecture, la pyrotechnie / , qui contiennent les problèmes & les questions les plus remarquables, & les plus propres à piquer la curiosité, tant des mathématiques que de la physique... par feu M. Ozanam,... Nouvelle édition... considérablement augmentée par M. de C. G. F.

Auteur : Ozanam, Jacques (1640-1718). Auteur du texte

Éditeur : C.-A. Jombert (Paris)

Date d'édition : 1778

Contributeur : Montucla, Jean-Étienne (1725-1799). Éditeur scientifique

Contributeur : Sigaud de La Fond, Joseph-Aignan (1730-1810). Éditeur scientifique

Sujet : Mathématiques -- Ouvrages avant 1800

Sujet : Physique -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k92735w

Source : Université Paris Sud, 24620

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31047537r

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 75


~MsaneUgne aHant At ï~ Jegr~ mtnutet du

n & la gr, t iv

dans une aHantdu ï;~ degré minutes du Taureau, au t~ degré4S' minutes du Scorpion~ H y a encore trois comètes dont on efpere avec fondement te retour; ce font cette de t66t~ qu'on attend pour t790 celle de t~6, pour tS~S enfin celle de <68o 8< t68t qu'on penfe quoi* que avec moins d'avance, devoir reparo~trc vers 11~6. Cette derniere a paru, par les circonaances qui ont accompagné fon apparition, être la tn6tne que celle qu'on vit, fuivant les hi~orietM, ~4. ans avant t'ere Chrétienne, celle de Fan c< cette de no6 car il y a entre ces époques un tnter* vatte de ans. Cette comète auroit une orbite excenivement allongée & s'éloigneroit du So*leil environ t~ 1 fois autant que la Terre.

Cette comete a de plus cela de remarquable que, dans la partie inférieure de ion orbite, elle paffa extrêmement près du Soleil, c'ett-à-dire A une diflance de fa furface qui étoit a peine une 60 du demi-diamètre folaire; d'où Newton conctud que, dans le temps de ce paHage,e!terut expofée â une chaleur deux mille fois plus grande que celle d'un fer rougi à Mane. H faut donc que ce corps fbit extrêmement compare, pour pouvoir renfler à une chaleur fi prodigieu(e, qu'elle votatititeroit probaMemettt tous Tes corps terreftres que nous connoi<tbns.

I! y a aujourd'hui 6~ cometes dont on a calculé les orbites, enforte qu'on connoïtteur pofition o: !a moindre diflance où la comete doit paner du Soleil: ainfi, quand il paroitra quelque nouvelle comète qui décrira le même chemin, ou à peu de chofe près, on pourra a<ïurer que c'ed la m6me qui a paru dans des temps antérieurs on connc~tra alors la durée de fa révolution Se ta grandeur 1