Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 164 à 164 sur 450

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Revue des deux mondes : recueil de la politique, de l'administration et des moeurs

Éditeur : Revue des deux mondes (Paris)

Date d'édition : 1829-07

Contributeur : Buloz, François (1804-1877). Directeur de publication

Contributeur : Buloz, Charles (1843-1905). Directeur de publication

Contributeur : Brunetière, Ferdinand (1849-1906). Directeur de publication

Contributeur : Charmes, Francis (1848-1916). Directeur de publication

Contributeur : Doumic, René (1860-1937). Directeur de publication

Contributeur : Chaumeix, André (1874-1955). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1829/07 (T1)-1829/10.

Description : Appartient à l?ensemble documentaire : Pam1

Description : Appartient à l?ensemble documentaire : FranceJp0

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k86843j

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, Z-21418

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 67 %.
En savoir plus sur l'OCR


(~ERRE~R~~

DES PROJETS DE LA RtJSStE. La question des affaires d'Orient peut être envisagée sous deux rapports dUTérens, le rapport politique et le rapport philosophique. Ces deux grandes divisions résument en elles toutes les opinions qui se sont manifestées jusqu'à ce jour sur les résultats à attendre de la guerre de la Russie contre la Porter elles léduIseuL à dk;ux termes simples les nuances diverses <qul caractérisent en Europe~es voeux pour ou contre larmes russes.

La ligne politique, adoptée par le cabinet de Pétersbourg depuis Pierre 1~, a été suivie avec une constance et une uniformité qu'on ne peut comparer qu'à celles qui étendirent autrefois sur le monde entier la domination romaine; ridée fixe de ce cabinet est de profiter d'une population passive et Inépuisable pour s'agrandir sans cesse en a~ïai- blissant successivement ses voisins. Après l'anéantissement de la puissance de la Suéde, la Pologne a succombé, et la chute de cette nation fut pour la Russie une seconde journée