Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 224 à 224 sur 452

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Mémoires sur la librairie et sur la liberté de la presse , par M. de Lamoignon de Malesherbes,... [Publié par Antoine-Alexandre Barbier]

Auteur : Malesherbes, Chrétien-Guillaume de Lamoignon de (1721-1794)

Éditeur : H. Agasse (Paris)

Date d'édition : 1809

Contributeur : Barbier, Antoine-Alexandre (1765-1825). Éditeur scientifique

Sujet : Liberté de la presse -- France

Sujet : Censure -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (XIV-435 p.) : fac-similé ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k83094h

Source : Bibliothèque nationale de France, département Droit, économie, politique, F-39392

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30865861m

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 75 %.
En savoir plus sur l'OCR


ficuîtés aux iraudeurs et les faire quelquefois «découvrir et punir c'est aussi pour cela que- j'ai dit tant de fbls, dans les premiers Mémoires,' qu'aux moyens de police, Hen fallait; joindre un autre, qui serait de faire très-peu de défenses pour ne pas exciter la cupidité des fraudeurs. Et pour revenir à notre objet lors- qu'un homme sera assez passionné pour vouloir dépenser beaucoup pour l'entrée d'un litre, il le pourra en sacrifiant le prix auquel h caution aura été estimée, et il le pourra également par mille autres moyens j jnais» comme le plus grand nombre des fraudeurs ne sont excités que par l'appât du gain, ilss n'abuseront pas d'une voie qui leur deviendrait fort dispendieuse, ? ? L'autre difficulté vient des Uvres qui enJrent en petite quantité f soit dans Paris, soit dans les' Bureaux des frontières. Un voyageur porte cinq ou six volumes avec lui pour < s'a-. 'N, muser et s'occuper dans sa route il n*est; pas possible de les saîsir ni d'avoir dans chaque Bureau un homme capable de les exaraùner.. Cependant il est certain que quand un livre est désiré du public, comme était l'année pas- sée le poème scandaleux de iat Puçéllë. > l'é- didon entière entrera bientdtdansleRoyaume,