Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 247 à 247 sur 484

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : "...L'abominable vénalité de la presse..." : d'après les documents des Archives russes (1897-1917) / par A. Raffalovitch,...

Auteur : Rafalovi?, Artur Germanovi? (1853-1921)

Éditeur : Libr. du travail. (Paris)

Date d'édition : 1931

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XXXI-450 p. ; in-16

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k83024b

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Lc1-141

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb325533185

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 88 %.
En savoir plus sur l'OCR


M. Npïjoov, je l'ai p~é dp n~ pa< Ma ~amm~ dans sa lettre. Je ne tiens pas à être connu comine un empêcbpmr et une entrave aux expériences; j'ai assez crié, inutilement d'ailleurs, contre EFFRONT (1), contre la Revue ~HMe de HANSEN et de MANouiLov, sans réussir à empêcher les prodigalités super~ues et coûteuses inaugurées sous des ministres disparus. La République Argentine et le Brésil dépensent des sommes très considérables pour faire connaître leur situation économique et attiMT les capitaux. Les autre§ E:taf~ dépendent d~n~ tes circ<m~ano~ ~aves, pap ~xemp~ l'Autnçhe ~an dern)er. pour nous, ce rut p!u~ facHe quand il y put comme ministres, dea hommes comme Ro~v~, ETi~NN~ qui comprennent 1~ nécessités del gouvernement. L'ambassadeur est a~ourd'hm d~n~ rid~ que c'est lui qui a sauyé sttuatfion d)e notre crédit en ~04-1905. n veut bien d~re « nou~ ?, ma)is c'est par poHte&se.

Votre très obéissant serviteur,

A. RAFFALOVITCH.

EXTRAtT PU ~APPQRT PR M, EpFRQNT

Le 29 <f~cem&re/9 /onu~

Lors des fêtez du nouvel an d'ici, j'ai eu la visite de M. Jules MEULEMANs, le directeur de ta ~c~He Dip/oma<~ue. Celui-ci est venu me porter ses doléances en disant oue depuis nombre d'ann~es~ la ~ue Dip~o~a~~Me défend dans ses colonnes les intérêts dp la Russie tant an point de vue pojitigue q~'au pp;nt de vue anançier ef, ce Utre. il SQ~c~C défaire comprendre ia ~<c Z?~a~Me parm~ tes ~our. (t) Ep~o~T était Mpréaeatant de l'nee Ï~MoMP~ RtM~,