Início Texto bruto
Modo texto Modo sonoro
página 481 (imagem 486 sobre 500)
Página seguinte Página anterior  
  Última página Primeira página

Sammanéens, secte de Gymno~ophistes, diffèrent de ceux-ci en plusieurs pointa de doctrine, t. p. too. Fuyent tous le commerce Sa des femmes, p. ~ct.

Samnium, contrée montueuse de l'Italie, t. < p. Sa Samolus, herbe que les Druides arrachaient de la main gauche, t. p.190.

Samos; sa topographie, t. î. p. 12 et i~. Son ancien gouvernement, Sa p. t<t. N'avait point de code de lois. Bonheur des premiers habitans, i~fj. Ruinée par les Cariens, S~ ttt<f. Les Samiens avaient une marine, p. Inventeurs des bânmens de transport pour la cavalerie ibid. Force des mu- S. TaiUe'; de Samos, ibid. Les ruines même de Samos dignes d'être vues, p. ~<t. Salubrité de son S. climat, p. Le sol devrait être mieux cultive tM. Sa belle poterie, p. ~e. Son }aspe, pierre sa'nieaM propre à polir l'or S' ibid. Vanité des Samiens p. Ses moeurs, p. ~o. Ses négocians, S gens épais et rudes, p. <!t. Détails domestiques, p. 66. Cour du roi de Samos. Révolution po- S litique de Samos, t. 3. p. ~};.

Sancerre ville des Gaules son origine, t.<p. '78.

Sancus ou Semo Sanctus, magistrat honoré en Sabinie t. p. ~;}. Sandarèse ou Garamantile, pierre S servant aux cérémonies astronomiques des Chaldéens, parsemée d'autant de points d'or qu'il y a d'étoiles dans la constellauon des S Hyades i. t. p. t*

Sangaues, nation des Indes, inhospitalière et cruelle t. p.t~ Sannyasée ,c'est-à-dire ~o/~M~rc, S t.3.p.~ï4.

Sardaigne ( !!e de ) son ~"endue par qui peaplée, t. S. p. ï ~7. S Moeurs des habitans p. 118. Forme du gouvernement, p. YM. S Sardonica plante venimeuse de Sardaigne, dont l'usage procure S le ris sardonique t. p. t ~o.

Sjtrdoine, pierre précieuse des mon. S rn 77., y

tagnes de l'Inde gardée par des petits serpens très-venimeux t.3.p.ï;t.

res, nom des époques ou révolutions de la lune chez les Chal-.dëens t. 3. p.

ry, arbrisseau de deux coudées de haut, t. 2. p. !T.7. Les Egyptiens en mâchent la fenil!c, ibid. Ses racines donnent un charbon propre aux forges, p. n8.

tturna!es babyloniennes t. p. 433. Leur durée et singularité de cette fere.p.~j~.

tturne; son histoire, t. 4. p. ~8. Honoré à Carthage t. p. m. On lui offrait des sacrifices humams, p. m.

tund, roi d'Egypte (songe de ) t. ï. p. Fait beaucoup d'éta- blissemens, p. 3~.

ïys v:t!e d'Egypte fête det lampes en cette ville; sa divinité est une brebis, t. p. Son temp!e à Neith, ibid.

camandre, fleuve de Sicile, t. 4; P-4SO.

chedra, ville d'Egypte on y per" cevait les droits sur les marchandises, 1.1. p. }.n.

chêne, mesure d'Egypre déterminée par le relayement des bateliers dans leur travail, t. ï. p. ~.t. Mesure de chemin en Egypte, équivalent à soixante stades,t.p.117.

chio, île de la mer ~.gée ses vignobles, t. 3. p. 3~ Sa topoeraphie, p. Ses insulaires font commerce d'esclaves, p. ;6;, cole, bourgade de la Béotie on y divinisait !e pain, sous le nom de Mégalatte, ou~rjnd~M, t. 4. p.372.

crtbe menteur en Egypte, avait les deux mains coupées, tome t. p. ;&<

;cyHes, statuaire, élève de Dédale r t. 4. p.

!cyros,i!e de la mer ~Egée~ t. p. Séjour de Phérécyde, p. 96 6 !écochres, roi d'Egypte; <a hauteur et sa largeur, t. t. p. 3:7.

iégeste, ville de Sicile, aujourd'h~î TT1 t

Modo texto Modo sonoro
página 481 (imagem 486 sobre 500)
Página seguinte Página anterior  
  Última página Primeira página
Início Texto bruto