Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 384 à 384 sur 465

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Le Navire d'argent : revue mensuelle de littérature et de culture générale / directrice Adrienne Monnier ; secrétaire de la rédaction Jean Prévost

Éditeur : La Maison des amis des livres (Paris)

Date d'édition : 1925-06-01

Contributeur : Monnier, Adrienne (1892-1955). Directeur de publication

Contributeur : Prévost, Jean (1901-1944). Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 925

Description : 1925/06/01 (A1,N1)-1925/09 (A1,N4).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k81787p

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Z-23525

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34443771m

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34443771m/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


LE GÉNIE ET LA FOI DE WILLIAM BLAKE Nietzsche et Blake.

Il est des hommes dont la renommée est aussi universelle que l'attrait de, leur œuvre celle-ci sollicite la sympathie et la gratitude de tous les hommes, sauf de ceux qui, cherchant à se faire connaître, utilisent leur seule chance qui est de nier ou de rabaisser les titres de gloire et la place des plus grands parmi les enfants des hommes. Il en est d'autres dont la renommée est aussi restreinte que l'attrait de leur œuvre qui sollicite les sympathies de ceux-là seuls qui peuvent en apprécier et s'en assimiler l'influence exceptionnelle et le charme particulier. Il n'est pas impossible que ces derniers soient exposés à surestimer le mérite réel que le critique ordinaire ne manquera pas de déprécier ou de nier. Le plus grand des poètes anglais, Collins mis à part, qui eurent la bonne ou la mauvaise fortune de naître dans un siècle beaucoup plus grand par sa contribution au progrès que par sa richesse poétique par l'avancement de l'humanité que par l'essor de l'imagination est peut-être l'exemple le plus notable que nous offre l'histoire de cette classe de poètes, d'artistes, d'hommes à peine moins heureux et seulement moins illustres.

Le génie de William Blake et son génie ne fait qu'un avec son caractère, s'accorde avec lui en tous points et de toute manière, a un charme si particulier qu'aucun de ceux qui ne sont pas incapables d'en éprouver la fascination ne peut, de mddus°âZonPTétaCml 'e"WlLLIAM BLAKE» de Swinburn, édile par Chatto and Widdus, London.