Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 356 à 356 sur 465

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Le Navire d'argent : revue mensuelle de littérature et de culture générale / directrice Adrienne Monnier ; secrétaire de la rédaction Jean Prévost

Éditeur : La Maison des amis des livres (Paris)

Date d'édition : 1925-06-01

Contributeur : Monnier, Adrienne (1892-1955). Directeur de publication

Contributeur : Prévost, Jean (1901-1944). Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1925/06/01 (A1,N1)-1925/09 (A1,N4).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k81787p

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Z-23525

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34443771m

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34443771m/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


c'est celui qui lui ressemble. II est glorieux d'être riche quand on se souvient d'être bienfaisant. II y a bien dé l'orgueil à se croire obligé d'être modeste ». Et autres sentences à notre adresse. Tu le vois, la petite personne s'entend à faire des portraits beaucoup mieux que Mademoiselle Scudéry, dont les romans sans fin, après avoir fait la joie de l'Angleterre lisante, amusent si peu, même mon bon oncle. Elle pince sans rire, ses louanges ont des dents et des griffes fine et délicate, lorsqu'elle veut donner des ridicules, elle vous trouve des mots d'un bon sel, mais aussi d'un bon fiel Suffusi f elle sales, comme nous disions à Cambridge enfin quand elle s'y met, c'est une vraie ruchée de médisances. et tu voudrais épargner qui nous épargne si peu Serais-tu donc si près de l'Évangile ? Va, ce serait agir en trop bons chrétiens, mon cher Belford pour ma part, j'ai beau fouiller au fond de mes bons sentiments, je ne vois pas où est le grand crime d'attaquer qui se défend si bien, et de tourner le dos à Dieu pour contempler plus à l'aise, ce charmant visage. Après tout, on n'est pas un saint comme toi, Belford, on est un homme pétri de la boue d'Épicure, homo ex argila f actus Epicurea on a des passions auxquelles on obéit, parce que, entre le plus et le moins de la passion, l'homme heureux est celui qui en a le plus. Pour tout dire, où serait le grand crime si cette faible lumière exposée à tant de vent finissait par s'éteindre ? Où serait le grand mal, quand cette belle personne aurait le sort des Français, quand elle serait attaquée et vaincue et cela ne vaut-il pas mieux que de mourir d'innocence et de gras fondu comme un bon homme sans malice ? Donc laisse-moi tranquille avec tes moralités laissemoi mener jusqu'au bout cette aventure que je suis toujours le maître de bien finir, et mets-en la honte sur mon compte. Il faut que je sache au moins, si cette grande vertu n'est que de l'orgueil et si cette résistance n'est qu'un manque d'amour suis- je aimé, en effet ? alors elle me trouvera toutes les qualités, et même toutes les vertus l'amour autant que je m'y connaisse, c'est un de ces points vulnérables, sur lesquels les femmes donnent longtemps un démenti à leur conscience