Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 714 à 714 sur 1009

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Christiaan Huygens. Supplémént à la correspondance varia. Biographie de Chr. Huygens. Catalogue de la vente des livres de Chr. Huygens / publ. par la Société hollandaise des sciences

Auteur : Huygens, Christiaan (1629-1695)

Éditeur : M. Nijhoff (La Haye)

Date d'édition : 1888-1950

Contributeur : Koninklijke Hollandsche maatschappij der wetenschappen. Éditeur scientifique

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Correspondance

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Contribution aux mathématiques

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Biographies

Type : monographie imprimée

Langue : Latin

Format : 23 vol. : ill. ; 29 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k778725

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-R-788 (22)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38949978f

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 84 %.
En savoir plus sur l'OCR


Huygens qu'il lui incombait de chercher la caufe de la réfraction double; laquelle il trouva, comme on voit, quatre ans plus tard dans'le fait que la lumière te propage dans le criftal fous forme de ~M- ondes, l'une sphériqrre, correfpondant à la réfraction ordinaire, l'autre ~/r~rc~/c(c.a.d. en forme d'ellipfbide de rotation aplati), corref~pondant à la réfraction extraordinaire.

cet effet aucune hypothèfe fur la vitcfîe abfolue de la propagation des ondes n'était néceuaire. I! fallait feulement admettre que les vitetles font finies comme il l'avait toujours fait ").

En ottobre il annonce à Colbert avoir réufli à démontrer tes propriétés de la refraction du criftal d'Iflande.

La Pièce 111 ") fait voir qu'en octobre 16;7/ comme en 1662 ~) Huygens (quoique ce foit par la confidération de ce principe qu'il commence fes réflexions de ï 6~/) n'approuve pas pour la réfraction comme le fera Roemer au mois de novembre le ~'t'w~e du temps minimum de Fermât. Il veut que ce foit un théorème. Ceci, croyons-nous pouvoir dire, lui paraiuait plus conforme au bon fens. Le 6 septembre Huygens écrit à Roemer avoir reçu fort récemment les Philos. Tranfactions du 25 juin contenant la traduftion de l'article de l'auTonome danois qui avait paru le 7 décembre 16~6 dans le Journal des Sçavans fous le titre,,Demonuration touchant le mouvement de la lumière trouvé par M. Rômer de l'Académie Royale desSciences". Il n'avait pas vu l'article français lequel Roemer lui envoya à fa demande le 30 septembre.

Nous femmes quelque peu étonnés d'apprendre qu'étant en Hollande il ne recevait pas régulièrement le Journal. Il eft pofnble que fes collègues aient jugé fa fanté trop précaire pour l'incommoder par des nouvelles de Paris. Nous avons publié à la p. 255 qui précède trois notes tirées des Regiftres de 6~. Mais ce n'eit probablement qu'après fa rentrée à Paris en 16~8 qu'il a appris de quels fujets on avait traité en fon abfence. Le !p juin t6// Roemer préfenta le projet d'une machine planétaire et il ") Voyez la p. sop qui précède.

")T.X!X,p. ~16?4~7. Voyez sur R0mertaf)nde!ap,

~) P. 587 qui précède.