Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 685 à 685 sur 1009

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Christiaan Huygens. Supplémént à la correspondance varia. Biographie de Chr. Huygens. Catalogue de la vente des livres de Chr. Huygens / publ. par la Société hollandaise des sciences

Auteur : Huygens, Christiaan (1629-1695)

Éditeur : M. Nijhoff (La Haye)

Date d'édition : 1888-1950

Contributeur : Koninklijke Hollandsche maatschappij der wetenschappen. Éditeur scientifique

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Correspondance

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Contribution aux mathématiques

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Biographies

Type : monographie imprimée

Langue : Latin

Format : 23 vol. : ill. ; 29 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k778725

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-R-788 (22)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38949978f

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 84 %.
En savoir plus sur l'OCR


mouvement qu'il a conceu une fois citant ottè tous obuacles de dehors", Huygens dit généralement ),PWMc~y<MM non /o/c/"),~ in g~<)~ cf/< o/)pfW, in /tj~c~ ~cnM/~ ccMp~wcM~). Il taut donc que les prindpes tbient évidents en géométrie, et qu'en phynquë (comment traduire?) ils ne ibieht pas contredits par l'expérience. Cette diitincMon entre la géométrie et la phyfique porte croire conformément au § de i6pb de la'p. s<;8 du T. XXI que Muygens ne conndere pas la géométrie pure comme dérivant ia certitude de l'expérience ou de l'obtervation (quoique ptychologiquement, comme nous avons cru devoir le dire ailleurs~), fon fentiment de certitude puiue néanmoins provcnir de l'accord journellement conttaté entre l'expérience et les axiomes de la géométrie euclidienne). La géométrie e(t apparemment.pour lui autre chofe qu'une phyitque des corps durs. Dans l'enfemble de nos connaiflances elle occupe un plus haut rang. Quant aux principes adoptés en phyfique, tout en leur attribuant une grande valeur, il n'aurait guère pu dire qu'on doit les cohMérer comme potledant une valeur étemelle. Les obtervations attrbnomiques pouvaient déibrmais te faire dans l'Obtetvatbire où Catuni ett dit être logé au mois de ieptembre ~°). 11 y logeait tans doute déjà un peu plus tôt: voyez dans le T. XV~') une obfervation de lui de Saturne du 11 août.' D'autres obtervations de la planète, par Huygens, datent de juillet et d'août, ainti que des trois mois fuivants~).' Le no. 21 des Oeuvres~~) eit un extrait, traduit en anglais, d'une lettre à Oldenburg tur Saturne; en même temps, en décembre, parut une deuxième Pièce de Cauini et de 1 luygens contenant en premier lieu certaines obiervations de taches du ibieil. Les p. ~8q–82 du T. ,XV traitent de ces Pièces aintt que .de celle qui parut dans le Journal des Scavans en décembre 16~2. Quoique croyant; ppft~der, déjà avant t6~ une "ampla materia dinerendi"~)tur Saturne ainfi que iur quelques autres planètes, Huygens crut devoir dIUerer la compétition d'un deuxième livre iur Saturne, etc. compétition qui n'eut jamais lieu jutqu'aprcs t6~2.

")T.XVn),p.456et4S3. ~~) Comparez la p. ~30 qutpr<!c6Je.

~~) Premières lignes de la p. ~32 du T. XXt.

~)T.VH,p.to5.

<')P.to5.

~)T.VI!,p.toi!–to8.

~~) 3771"' précède.

~)T.XV,p.so4.