Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 649 à 649 sur 1009

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Christiaan Huygens. Supplémént à la correspondance varia. Biographie de Chr. Huygens. Catalogue de la vente des livres de Chr. Huygens / publ. par la Société hollandaise des sciences

Auteur : Huygens, Christiaan (1629-1695)

Éditeur : M. Nijhoff (La Haye)

Date d'édition : 1888-1950

Contributeur : Koninklijke Hollandsche maatschappij der wetenschappen. Éditeur scientifique

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Correspondance

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Contribution aux mathématiques

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Biographies

Type : monographie imprimée

Langue : Latin

Format : 23 vol. : ill. ; 29 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k778725

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-R-788 (22)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38949978f

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 84 %.
En savoir plus sur l'OCR


Tant la vue que FouÏe font pour lui "des produ<fHons d'une intelligence et puiflahce fupreme et incomprehenuMe".

L'oeil anatomifé provenait d'une femme pendue. On fit d'ailleurs la diuedHon de tout fon corps. Une autre fois on apporta dans le même but une tête d'un Suiffe "toute fraiche apres l'exécution faite" ~). Huygens dit déjà s'habituer à ,,ces fortes de fpe&cles" pour lefquelles on a d'abord ,,quelque averfion" 7~).

Le 4. février t668 tant CL Perrault que du Clos et Huygens lurent à l'Académie ,,leurs projets de la phyfique, ou des plans pour travailler aux chofes phyfiques". Le programme V~) peut donc dater de t6o8. Il eft vrai qu'il y eft queftion 79) du commencement des Regiflres; il peut donc auffi être plus ancien. Huygens y parle de recueillir l'hiitoire de tous les animaux et toutes les plantes". De "la connoiflance des caufes qui confifte en une parfaite intelligence de la conformation de tous les corps phyfiques et des caufes des eftects qu'on en obferve ..l'utilité feroit infinie quand quelque jour on en fera venu a bout". Aurait-il vraiment cru qu'un jour on en viendra à bout? Il refïbrt au moins de fes paroles qu'il croyait fermement au progrès.

En janvier !66~ Huygens communiqua à l'Académie une expérience fur la force de la gelée il avait fait crever un canon de moufquet *°).

En cette même année il put plufieurs fois entretenir fes collègues de fujets de mathématique. Il leur propofa d'abord, fans démonftration femble-t-il, fa Règle pour trouver les logarithmes. Enfuite (tl) la ,,DemonHratio regulae de maximis et minimis", ainfi que (III) la ,,Régu!a ad invehiendas tangentes linearum curvarum". On peut voir dans le T. XX qu'il s'agit de Pièces écrites plus tôt ~'). Par contre la Pièce IV du même Tome fur les Courbes paraboloïdes et hyperbo!o'!des a apparemment été écrite, en juillet !66~, pour t'Académie~), la première partie, il eft vrai, fe rat?~) T. VI, p. t tp, mars t6<;y.

77) Voyez encore à ce sujet la 1. 23 de la p. 330 du T. XIX; mais voyez aussi le mot ~cruet" dans la t. 23 de la p. 730 du T. XXI.

~) T. XIX, p. 260.

~) P. ayo, note 3.

s") T. XIX, Pièce VII des p. 336–337.

*') Les Pièces H et III furent publiées en !6p3; voyez la p. 380 qui précède. ~) Contrairement à ce qui avait été supposé dans le T. XIV où cette Pièce (p. 283-293) est datée !6$7.