Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 19 à 19 sur 191

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Hypnotisme et suggestion : étude critique / par W. Wundt,... ; traduit de l'allemand par A. Keller

Auteur : Wundt, Wilhelm (1832-1920)

Éditeur : F. Alcan (Paris)

Date d'édition : 1893

Contributeur : Keller, Alexandre (18..-19.. ; directeur du "Journal des lycées et collèges"). Traducteur

Sujet : Hypnose

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (167-16 p.) ; 18 cm

Format : application/pdf

Description : Titre original : Hypnotismus und Suggestion

Description : Collection : Bibliothèque de philosophie contemporaine

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k764150

Source : Bibliothèque H. Ey. C.H. de Sainte-Anne, 503-212

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316708695

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 82 %.
En savoir plus sur l'OCR


démontré qu'il n'est plus possible aujourd'hui de passer ces faits sous silence, qu'il est indispensable même, à quiconque s'occupe d'une façon ou d'une autre de psychologie, de prendre position en face d'eux.

Je reconnais que, pour ma part Je considère cette nécessite comme un devoir qui n'a rien de réjouissant. Un homme qui s'est, des le début, occupé de travaux d'expérimentation, ne saurait souhaiter d'avoir à porter un jugement sur un objet de re a cherche expérimentale qu'il n'a pas personnellement soumis a l'expérience. Et précisément les hypnotiseurs et, plus encore, les spirites ont une tendance à refuser aux non-initiés la discussion de ces questions, sous ce prétexte qu'avant de pouvoir prendre part des débats de ce genre, il faut s'en être occupé beaucoup et d'une façon suivie. Tout récemment encore, l'auteur d'une « psychologie delà suggestion avançait qu'il n'avait pas lui-même, dans le domaine de « l'occultisme », une expérience suffisante, mais qu'il avait observé que toujours et partout ceux qui en avaient l'expérience y croyaient, et que ceux qui n'en avaient pas l'expérience n'y croyaient pas. L'auteur en concluait que les sciences occultes reposaient