Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 130 à 130 sur 191

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Hypnotisme et suggestion : étude critique / par W. Wundt,... ; traduit de l'allemand par A. Keller

Auteur : Wundt, Wilhelm (1832-1920)

Éditeur : F. Alcan (Paris)

Date d'édition : 1893

Contributeur : Keller, Alexandre (18..-19.. ; directeur du "Journal des lycées et collèges"). Traducteur

Sujet : Hypnose

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (167-16 p.) ; 18 cm

Format : application/pdf

Description : Titre original : Hypnotismus und Suggestion

Description : Collection : Bibliothèque de philosophie contemporaine

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k764150

Source : Bibliothèque H. Ey. C.H. de Sainte-Anne, 503-212

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316708695

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 82 %.
En savoir plus sur l'OCR


à ces faits te nom d'expérience dans le sens restreint et essentiel du mot, mais on considère tout au plus ces essais comme des pratiques préliminaires qui, bien évaluées, mener à de véritables expériences.

A ces points de vue, valant pour tous les domaines assez exactement délimités, vient s'en joindre, quand il s'agit de psychologie, un autre qui Axe à l'expérimentation proprement dite (tes limites plus étroites encore. L'expérience psychologique a trait un certain contenu de la conscience, que ce soit de celle de l'observateur même ou que ce soit de celle d'un autre individu. Nous pouvons nous borner à observer simplement les modifications objectives entraînées dans les actes externes par une action sur la conscience, ou bien nous pouvons y ajouter l'observation des phénomènes subjectifs qui se manifestent dans la conscience. Mais le premier procédé ne comporte jamais que des conclusions douteuses. L'observateur est obligé, dans ce cas, de mesurer les phénomènes à ceux de sa propre conscience. Mais il peut arriver, et le cas s'est présenté une quantité de fois, qu'il fasse mai l'évaluation, dans ce sens qu'i! reliera les faits observés non poh)t aux