Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 145 à 145 sur 328

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Le château de Chantilly pendant la Révolution : arrestations dans le département de l'Oise en 1793, emprisonnements à Chantilly, liste complète des détenus, documents inédits... / par Alexandre Sorel

Auteur : Sorel, Alexandre (1826-1903)

Éditeur : Hachette (Paris)

Date d'édition : 1872

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (VIII-315 p.) ; in-8

Format : application/pdf

Description : Appartient à l?ensemble documentaire : Picardi1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k747082

Source : Bibliothèques de la Ville de Compiègne, 8-Lk7-16029

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31385498j

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 82 %.
En savoir plus sur l'OCR


« Salue et fraternité, courage, énergie force et courage.

« Signé PjMEUR.

« NoTA Le montant des o-<6?-<~ a été versé chez le citoyen Guédon. a

w ~H citoyen ~a~M-cM~Me composant le district à ~SeaKMM. a

Mais cette explication ne parut pas autrement sincère, et Prieur fut hautement soupçonné d'avoir prélevé une part beaucoup trop grande sur le liquide en question.

Sa probité~ du reste, n'était pas à toute épreuve on l'accusa aussi d'avoir abusé d'une perquisition qu'il avait faite à Beauvais vers la fin du mois d'octobre 793, dans une maison de la rue Saint-Jean, occupée par la famille Michel-Wallon. Cette perquisition avait eu pour objet surtout de rechercher M. Michel-Wallon fils. Quant à Mme Michel-Wallon mère et à sa fille, elles avaient été arrêtées et enfermées au couvent de Saint-François le 28 octobre, d'où elles furent conduites à Chantilly, le 20 décembre suivant. Prieur se rendit, en sa qualité de membre du Conseil de surveillance, au domicile de Mme MichelWallon, y prit tout ce qui lui convint, puis, apprenant que dans une grange donnant sur la rue de