Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 515 à 515 sur 954

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Fables de La Fontaine / avec les dessins de Gustave Doré

Auteur : La Fontaine, Jean de (1621-1695). Auteur du texte

Auteur : Géruzez, Eugène (1799-1865). Auteur du texte

Éditeur : L. Hachette (Paris)

Date d'édition : 1868

Contributeur : Doré, Gustave (1832-1883). Illustrateur

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : LX-864 p. : portrait de La Fontaine et pl. gravés ; in-fol.

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 954

Description : [Fables (français)]

Description : Comprend : Notice sur Jean de la Fontaine

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k720466

Source : Bibliothèque nationale de France, Rés. Ye-170

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30716029z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 94 %.
En savoir plus sur l'OCR


Comptoit déjà dans sa pensée

Tout le prix de son lait en employoit l'argent Achetoit un cent d'œufs, faisoit triple couvée La chose alloit à bien par son soin diligent.

« Il m'est, disoit-elle, facile

D'élever des poulets autour de ma maison

Le renard sera bien habile

S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon. Le porc à s'engraisser coûtera peu de son

Il étoit, quand je l'eus, de grosseur raisonnable: J'aurai, le revendant, de l'argent bel et bon.

Et qui m'empêchera de mettre en notre étable, Vu le prix dont il est, une vache et son veau, Que je verrai sauter au milieu du troupeau ? » Perrette là-dessus saute aussi, transportée

Le lait tombe; adieu veau, vache, cochon, couvée. La dame de ces biens, quittant d'un œil marri Sa fortune ainsi répandue,

Va s'excuser à son mari, y

En grand danger d'être battue.

Le récit en farce en fut fait

On l'appela le Pot au lait.

Quel esprit ne bat la campagne ? a

Qui ne fait châteaux en Espagne ?

Picrochole, Pyrrhus, la laitière, enfin tous,

Autant les sages que les fous.

Chacun songe .en veillant; il n'est rien de plus doux