Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 159 à 159 sur 954

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Fables de La Fontaine / avec les dessins de Gustave Doré

Auteur : La Fontaine, Jean de (1621-1695). Auteur du texte

Auteur : Géruzez, Eugène (1799-1865). Auteur du texte

Éditeur : L. Hachette (Paris)

Date d'édition : 1868

Contributeur : Doré, Gustave (1832-1883). Illustrateur

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : LX-864 p. : portrait de La Fontaine et pl. gravés ; in-fol.

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 954

Description : [Fables (français)]

Description : Comprend : Notice sur Jean de la Fontaine

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k720466

Source : Bibliothèque nationale de France, Rés. Ye-170

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30716029z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 94 %.
En savoir plus sur l'OCR


On le peut, je l'essaie; un plus savant le fasse. Cependant jusqu'ici d'un langage nouveau

J'ai fait parler le Loup et répondre l'Agneau:

J'ai passé plus avant les arbres et les plantes

Sont devenus chez moi créatures parlantes.

Qui ne prendroit ceci pour un enchantement ? a

« Vraiment, me diront nos critiques,

Vous parlez magnifiquement

De cinq ou six contes d'enfant.

Censeurs, en voulez-vous qui soient plus authentiques Et d'un style plus haut? En voici « Les Troyens, « Après dix ans de guerre autour de leurs murailles, « Avoient lassé les Grecs, qui, par mille moyens, « Par mille assauts par cent batailles,

« N'avoient pu mettre à bout cette fière cité

« Quand un cheval de bois, par Minerve inventé, « D'un rare et nouvel artifice,

« Dans ses énormes flancs reçut le sage Ulysse, « Le vaillant Diomède, Ajax l'impétueux

« Que ce colosse monstrueux

« Avec leurs escadrons devoit porter dans Troie, « Livrant à leur fureur ses dieux mêmes en proie « Stratagème inouï, qui des fabricateurs

« Paya la constance et la peine. »

C'est assez, me dira quelqu'un de nos auteurs La période est longue, il faut reprendre haleine Et puis votre cheval de bois,

Vos héros avec leurs phalanges,