Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 475 à 475 sur 522

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique. [vol. 1] / par F.-J. Fétis,...

Auteur : Fétis, François-Joseph (1784-1871)

Éditeur : Firmin-Didot (Paris)

Date d'édition : 1866-1868

Sujet : Musiciens -- Biographies

Sujet : Musique -- Bibliographie

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 8 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k697171

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-G-7168

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304321593

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 69 %.
En savoir plus sur l'OCR


dation des artiste» de oet établissement, connue sous le nom de Société du Concerta. Son ta. lent y Ht une vive impression, et les Journaux de musique, organes de l'opinion publique, s'euprimèrent à cette époque en ternie* ajmiratifs sur l'effet qu'il avait produit. Quelques jour» après, la Société des Coneerta lui en donna un nouveau témoignage, en lui offrant une médaille d'honneur. En 1840, Blae* parcourut la Hollande, pour y donner dea concerts, qui furent aussi fructueux pour son talent que pour sa bourse pub il partit pour la Russie, ou l'attendaient de nouveaux et brillants succès. Il y passa près d'une année; ¡ mais il fut rappelé à Bruxelles, vers la fin de 1843, après la mort de Baelimann, pour lui suc- céder dans la place de professeur de clarinette au Conservatoire. Depuis lors, Blaes a fait plusieurs voyagea en Hollande, en Allemagne, et en Suisse pour y donner des concert», et s'est fait partout applaudir comme un artiste de premier ordre. BLAES (M«* Euu), cantatrice distinguée, connue d'abord sons le nom de «<(? iteerii, qui est celui delta famille, est née à Anvers, vers 1820. Douée d'une voix sympathique et expressive, elle e'adonna fort Jeune a l'art du chant, et débuta avec succès dans tes concerta à Anvers, à Bruxel.les, et dans d'autres villes de ta Belgique. En 1840, M»« Heerti ut un voyage en Allemagne, où t'attendaient de nouveaux succès. A Leipsick, Mendelsolm, charmé par son talent, la fit chanter dans plusieurs concerte de la Gewandliaus, qu'il dirigeait alors, et elle y produisit une vive sensation. Dans ('année suivante, elle se rendit à SsintWtersbourg, oq elle chanta pendant toute une saison. Ayant épousé son compatriote M. Blaes, elle a fait avec lui depuis lors plusieurs voyages en Hollande, dans les provinces rhénanes, en AI. lemagne et en Pologne partout elle s'est fait applaudir. Fixée à Bruxelles depuis plusieurs années, M? Blaes-Meerti s'y livre à l'enseigne- ment de son art.

BLAESING (Dxv?), professeur de mathématiques à K?nlgsberg, et membre de la Société royaledes Sdencesde Berlin, naquit à Konlgsberg, le 39 décembre teeo. lia publié une dissertation intitulée De Sph?ranm Ccelesttum sympfio»ta;K«ralgsl>er&Jn4«}i70S.Le8nJet de ce monceau sut puisé dans le commentaire de Macrobe «or leSo»j«<feScfpio».BIaesingeitmortle9oc. tobre 1719.

BLAGRAVE(Tnoiws), musicien de lad», pelle de Charles », roi d'Angleterre, a composé quelques morceaux pour le citant; on les trouve dans les Select ayres and dialogues Londres J6«9, in-folio. Son portrait se conserve due l'école de musique & Oxford.

BLAIIA (ViKcnrr dr), docteur en philosophie, médecin et professeur de technologie, d'IuVtoire naturelle et de géographie à Prague, naquit dans cette ville en 1704, Dans sa jeunesse, il passait pour un des musiciens les plus instruits de la Bohême; mais les auteurs de la nonvelte En. cyctopédfs musical» l'accusent de n'avoir et* qu'un charlatan dont l'Influence fut plus nuisible qu'utile a l'art. Kn 1705, il construisit un piano en forme de clavecin, auquel Il appliqua* Une musique turque complète, cachée derrière des rideaux de soie, et composée de cymbales, triangle, sonnettes, grosse caisse, ete. î° Un registre de jeu de flûte avec un clavier particulier. 3" Un tambour avec un flfre. 4° Une ma.chine qui, mise en mouvement par une pédale, imitait parfaitement le bruit de l'ouragan, de la grêle, du tonnerre. s» Une autre machine pour imiter la cornemuse et les castagnettes espagnoles. 6' Un cylindre creux rempli de dragées dont le mouvement de rotation imitait le bruit d'une forte pluie d'orage. -7» Enfin une trompette mise en vibration par an soufflet Cette curiosité excita pendant quelque temps un intérêt assez vif; mais on Ontt par l'oublier si bien, qu'on ne sait pllll même aujourd'hui si te piano de Blaha existe encore.

BLAHACKou BLAHAK(Jc*»n), compositeur et mettre de chapelle de l'église SaintPierre, à Vienne, né en 1780, à Baggendorf, ec Hongrie, est mort à Vienne, le 16 décembre 1846. Ses composifioiM pour l'Église sont; of. fertoire (Domine in auxilim), pour soprano solo, avec î violons, alto, violoncelle et C. B., op. 1; Vienne, Diabelli. ?2° Quatre Tantum «»yo, pour 4 voix et orgue, op. 2 Ibld, ? or- Moire {Confitebor ««, Domine), pour ténor, 2 violon», alto, violoncelle, C. B. et orgue, op. ibid, Offertoire (Salée maria), pour soprano, idem, op. 4; ibld. Offertoire (Salve JesupU), pour soprano et violon solo, avec a violons, alto, Violoncelle, C. B. et orguo, op. 5; ibid 6* Offertoire (/tutus et Palma /foreéU), pour basse et orchestre, op. e ibid. 7° Offertoire (Beatus vir), pur ténor avec quatuor d'instruments à cordes, op. 7; ibld. ?6° Pater noster, pour 4 voix et orchestre, op. 8 j Ibid. ?9° Offertoire (Ctonmi ad te), pour soprano et clarinette solo avec quatuor d'instruments à cordes,or> 9; ibid.? 10» Offertoire (Dmine exaudl me), pour basse solo, avec quatuor d'instrumonts à cordes, op. 10} Vienne, Haslinger. BLAHETKA (Léorouiim), pianiste d'an talent remarquable, tille do Joseph Blahettta, professeur de mathématiques, est née À Guntramsdorf, près de Vienne, le 15 novembre 180».