Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 447 à 447 sur 522

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique. [vol. 1] / par F.-J. Fétis,...

Auteur : Fétis, François-Joseph (1784-1871)

Éditeur : Firmin-Didot (Paris)

Date d'édition : 1866-1868

Sujet : Musiciens -- Biographies

Sujet : Musique -- Bibliographie

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 8 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k697171

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-G-7168

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304321593

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 69


Aidions de Beyle. Quelques page» ont le cachet do talent qu'on ne peut refuser è l'écrivain, et qui a lait le succès de ses roman», de ses peinture» de mon»» et de te* brochures mai* les contradictions y fourmillent! les jugements et les cri* tique* accusent Une Ignorance complète de l'art et un espi it tout rempli de préjugés enfin, en dé- pit de son goût apparent pour la nouveauté, on y voit que Beyle a des habitude* et des affec- tions pour les souvenirs de sa jeunesse. Le professeur Wendt, qui a publié à Leipslck, en 18Î4, une traduction allemande du livre de Beyle, en a corrigé les inexactitudes dans des note». Il en a été fait une traduction anglaise, publiée à Lon- dres, en 1828, 1 vol. in-12. De* éditions en ont été faites en Belgique j et il en a été publié une nouvelle à Paris, en 1844, an vol. in-12, avec quelques additions. Les ouvrages de Beyle, étrangers à la musique, sont t 10 Une Histoire delà /'eOKttttsen/tate; Paris, 1877, 2 vol. ln-80, reproduite plusieurs rois avec des changements de titres comme des éditions nouvelle*. Rome, flapies et Florence en 1817 Paris, 1817, ùv8*. y De F Amour 1 Paris, 1723. a vol. to-12ï production audacieuse et immorale. Armance, roman; Parts, 1827, 3 vot.hvls. –6* Promenade* dans Jtonw; Paris 1849, 3 vol, m.g>. tf gouge et Noir, chronique du dix- neuvième siècle; Paris, 1831, 2 vol. in-8». –7° Mémoires d'vn Touriste; Paris, 1838, 2 vol. Sa-S».if. la Chartreuse de Parme; Paris, 1839, a vol, to-8». C'est la meilleure production de l'auteur.9* Quelques brochures de circonstance, etc.

BEYSSEL1US (Jodocos), conseiller impé- rial, philosophe, orateur et poète, né à Aix-laChapelle, vécut de 1454 à 1494. Au nombre de cesécritstTrit»«me(/te Script. Seules., p. 395), place undialogue/>e opttmogeneremuskomm. lib.l.

BEZEGUI (AkgB'Migbh.), compositeur et bon violoniste, né a Bologne en 1670, vint à Paris vers 1684, etdevtotchef de la musique de Fagon, surintendant des finances. 11 eut le malheur du se casser le bras, et son protecteur lui assura une existence aisée, mis qui ne le consola jamais de son accident 11 mourut en 1744. On connaît de lui t Sonate a violino solo e vloloncello 0 battu continue, op. i«, Amsterdam, Roger, in-rol.obl., et un livre de pièces de clavecin.

B1AGGI (Alamwwo), compositeur italien,en Lombardle, a (Wt ses études musicales ag Conservatoire de Milan. Fixé à Florence vers 1838, il y occupe les positions de mattre de chapelle de l'institut musical de cette ville, et

| de premier violon de la cour da Toscane. Son début dan* la composition dramatique eut lieu au théâtre de la Pergola, à Florence, le 16 sep- tembre i«40, par l'ope" intitulé Petrmiaai ed i Ceminiani, dont le libretto n'était autre que celui de la Reeehia rapita, mis précédent* ment en musique par angarelh et plusieurs autres compositeurs. Biaggi avait écrit une ouverture à grand orchestre, pour un concert du Conservatoire de Milan, qu'il a ensuite arrangée pour le piano à quatre mains, et qui a été publiée chei Ricordi. On connaît ami de lui une messe do requiem à quatre »oix et orchestre, en parution Florence, Ferdinand Lorenzi, in-fol. Le» journaux italiens ont annoncé, en 18», la re. présentation, au théâtre Wû^oW de Florence, de l'opéra Gmtalvo di Cordova, musique composée par Alessandro JHagi il est vraisemblable qu'il y a la une erreur typographique, et qu'il faut lire Atamtomo Biaggi. BIAGIOLI (NieoLAs-JosABiut), grammairien et littérateur, en net, a Vtaano, dans l'état de Gènes, fit ses études à Rome, et fut pro- fesseur à l'université d'Urbino de» l'âge de dix- sept ans. Après avoir été préfet de Rome pondant l'occupation de l'Italie méridionale par tes armées de la République française, il fut obligé de se réfugier à Paris, en 1798, et d'y ouvrir des cours de langue et de littérature italienne pour vivre. Il y mourut des suites d'une fluxion de poitrine, le 13 décembre isao. On a de BiagioU des Mitions, estimées du Dante et de Pé- trarque, une grammaire italienne qui a eu beaucoup d'éditions, des poésies latines et italiennes, ainsi que plusieurs autres ouvrages sur lesquels on peut consulter le supplément de la Biogra- phie universelle de MM. Michaud. Blagioli n'est cité ici que pour un poème intitulé La nasdtà del cran Bostini: Paris 1823, 1 feuille In*. BIAGIOL1 (.) une petite sonate pour te piano, intitulée la Caccia, a été publiée sous ce nom, chez Ricordi, à Milan.

BIANCA (.), mattre de chapelle à Naples, naquit dans cette ville en 1788. Arifslesans génie, il a donné plusieurs opéra» qui sont déjà ou- bliés; on n'a le nom que d'un seul, Zoratde e Ccrradlno. De 1315 à 1835, Ha fait, comme chanteur, un long voyage en Allemagne, en An- gleterre «t en France; mais il n'a nu réussir & so (aire remarquer.

BIANCH1 (PiERBE-ÀHTOUiu), compositeur, à Venise, vers 1630, fut d'abord chanoine régulier de Saint-Sauveur dans cotte ville, et ensuite chapelain de l'archiduc Ferdinand d'Autriche. On a de lui 1" II prima Ubro délie cansoni Jfapoletane a tre voci; Venise, 1&7J,