Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 90 à 90 sur 394

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Atlas colorié des plantes médicinales indigènes,... par Paul Hariot,...

Auteur : Hariot, Paul (1854-1917)

Éditeur : P. Klincksieck (Paris)

Date d'édition : 1900

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : In-16, X-221 p. et pl. en coul.

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k6149866v

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE142-216

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30576786m

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 25/10/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 92


— 30 —

CHICORÉE SAUVAGE.

Yeux de chat, Cicori fer (Marseille).

Encore une plante populaire par excellence ! La tisane de feuUles (8 à 15 grammes par litre) et la décoction de racines (15 à 30 grammes par litre d'eau) sont fréquemment usitées. Bien des gens, de nos jours, ne Commenceraient pas leur printemps sans avoir pris quelques A7erres de tisane de Chicorée. N'est-ce pas, après avoir bu un verre de tisane de Chicorée, qu'Henriette d'Angleterre ressentit la première atteinte du mal qui devait J'enleA7er presque subitement? La. mode n'a donc pas trop changé et elle ne brûle pas, de nos jours, ce qu'eUe adorait sous le grand Roi.

La Chicorée, pour parler avec les gens du métier, est dépuralive, tonique, laxative. Autrefois, les maladies du foie n'avaientpas de meilleur remède.

La pharmacopée a consent les feuilles de Chicorée dans le fameux Sirop dé Chicorée, que l'on administre encore actueUement, comme purgatif, aux jeunes enfants. Elles y sont combinées à la Rhubarbe, à la racine de Chicorée, à la Fumeterre, à la Scolopendre, aux baies d'Alkékenge, à la Cannelle, sa Santal ciirln. Il est -iTaiseoeblable que, dans cette préparation, c'est surtout la Rhubarbe qui agit.

Dans l'économie domestique, l'usage de la Chicorée est très répandu: ses jeunes, pousses .fournissent une salade amère que l'on consomme aA7ec plaisir au printemps. La culture a produit des A7ariétés étiolées sous le nom de Barbe de Capucin et de Wittloof, celle-ci improprement appelée Endive. Enfin, la racine de cette dernière A'ariété, torréfiée, jouit de A7ertus laxatives qui ne sont pas à dédaigner. Elle communique au café, qu'elle sert habituellement à adultérer, une teinte plus foncée, une saA7eur à laquelle on s'habitue. On a dit que son emploi répété donnait à la peau une teinte jaune paUle caractéristique.

La Chicorée sauvage pousse partout, au bord des chemins, dans les lieux incultes.