Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 79 à 79 sur 394

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Atlas colorié des plantes médicinales indigènes,... par Paul Hariot,...

Auteur : Hariot, Paul (1854-1917)

Éditeur : P. Klincksieck (Paris)

Date d'édition : 1900

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : In-16, X-221 p. et pl. en coul.

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k6149866v

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE142-216

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30576786m

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 25/10/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 92


31 —

CENTAUREE (PETITE).

Fiel de terre, Herbe à la fièvre, Irescalem rougè (MarseiUe), Sentourèijo (Gascogne).

Nombreuses sont les Centaurées dans la nature, et c'est à une plante qui n'en est pas une, à proprement parier, que le nom est surtout resté. Qui dit Centaurée veut parler d'une petite plante annuelle à fleurs roses, gracieusement disposées en bouquet, et dont toutes les parties sont d'une amertume franchement et nettement caractérisée.

La Centaurée remplace la Gentiane; comme elle, elle a des propriétés, amères, toniques, apéritives. L'infusion, qui est son mode d'emploi, ' se fait avec 18 à 30 grammes pour un Rtre. On x>eut aussi en préparer un vin dans les mômes proportions, ou bien à la dose de 30 grammes. On prendra pour excipient un Ain généreux, A7in de Collioure, Banyuls ou Malaga. Deux Arerres à bordeaux, par jour, un avant chaque repas, constituent la médication.

Les A7ertu's de la petite Centaurée sont sérieuses. Les accès de fièA're ont été fréquemment coupés par l'Herbe à la fièvre, après aA'oir résisté au sulfate de quinine.

Bien plus, la Centaurée serait A7uhiéraire. C'est aA7ec elle que le centaure Chiron aurait été guéri d'une blessure au pied. Mais il y a bien longtemps que c'est arirvê f Au sîècîe dernier, elle « faisait couler la bile par le A'entre », désopilait le foie et faisait mourir les A7ers.

Le Centaurea Cenlaurium ou Grande Centaurée, maintenant délaissé, a fourni jadis ses racines réputées toniques et sudorifiques. Celles du Centaurea Jacea, qui croît dans nos prairies, jouissaient des mêmes Arertus. .

La petite Centaurée pousse dans les bois ombragés, les pâturages, sur tous les terrains, dans toute la France.

Cerfeuil, Aroir page et planche 33.

Cerisier, — partie II. N° 194.

Cétérach, — — II. -N° 198.

Chanvre, — ■— H. N° 196.

Chardon-béni, — — IL N° 197.

Chardon-Marie, — — H. N° 198.

Châtaignier, — — IL N° 199.