Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 138 à 138 sur 357

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Historique de l'imprimerie et de la librairie centrales des chemins de fer : organisation industrielle et économique de cet établissement / [A. Chaix]

Auteur : Chaix, Alban (1860-1930)

Éditeur : A. Chaix (Paris)

Date d'édition : 1878

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (VII-338 p.) : pl. ; 29 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5857727j

Source : Bibliothèque municipale de Saint-Pierre-des-Corps, 2009-298068

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30216172h

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 12/07/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 98


ÉCOLE PROFESSIONNELLE 123

breux; ainsi, à l'époque où les leçons n'avaient lieu que trois fois par semaine, chaque apprenti ne recevait que dix à douze jetons par mois; tandis qu'aujourd'hui, où les classes se font tous les jours, cette gratification mensuelle se trouve doublée.

Le second moyen d'exciter l'émulation est l'institution d'un Tableau d'honneur. Les notes quotidiennes que les élèves ont méritées à l'atelier servent, comme on l'a vu, à leur assigner un rang clans le classement général qui a lieu tous les mois. Ce classement, ainsi que les places de composition dans les cours scolaires, est affiché dans la salle cle travail, sous le titre cle Tableau d'honneur, et cette publicité donnée aux notes des apprentis a produit de très-bons résultats.

L'institution d'un grade, le grade cle sergent, est également un puissant moyen d'émulation. Au commencement de chaque mois, sur l'avis des professeurs et des contre-maîtres, un élève est désigné dans les trois divisions pour remplir les fonctions cle « sergent ». Cette nomination constitue une récompense pour ceux qui se sont distingués par leur travail et leur bonne conduite. Les attributions des sergents sont réglées par une instruction. Elles consistent notamment à seconder les contremaîtres clans la direction du travail, à veiller au maintien du bon ordre dans l'atelier, à l'entrée et à la sortie des classes, et pendant le déjeuner et la récréation. S'il s'acquitte de sa mission à la satisfaction cle ses maîtres, le sergent reçoit à la fin du mois une gratification cle 5 francs ou un bon de douze portraits-cartes photographiques. Un exemplaire de ces portraits est placé en tête du livret de l'apprenti; un autre est destiné à figurer clans l'album de l'École professionnelle. Les élèves tiennent généralement à honneur d'être appelés à ces fonctions, et il est rare que l'on soit obligé cle priver un sergent de sa gratification.

Le quatrième moyen employé pour exciter le zèle des enfants est la distribution de livres. En 1872, à l'occasion d'une composition bien faite, le petit livre de Franklin, intitulé : la Science du bonhomme Richard, avait été donné en récompense aux élèves.