Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 158 à 158 sur 310

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Les Papillons, métamorphoses terrestres des peuples de l'air, par Amédée Varin. Texte par Eug. Nus et Antony Méray.... Tome 2

Auteur : Nus, Eugène (1816-1894)

Auteur : Méray, Antony (1817-1889?)

Éditeur : G. de Gonet (Paris)

Date d'édition : 1862

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 2 vol. gr. in-8° , pl.

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5839868w

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, Y2-4184

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028625v

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 28/06/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 98


LA VESTALE DU RIO COLORADO 125

sauvé de la serre de l'aigle chauve des tourterelles ou des poules des bois.

Ajoutez à tous ces germes d'influence la rare beauté de sa figure et l'élégance de ses formes qui semblaient accuser la fidélité conjugale de sa mère, au profit de quelque galant Européen. Rappeleî-vous aussi qu'elle aimait les intonations douces et musicales de la voix, et connaissait l'attrait irrésistible des manières affectueuses et souriantes, et vous comprendrez à quel point Tahualipa dut se faire adorer de ses compatriotes.

Mais, pour elle, celte adoration qui lui faisait un petit royaume dans sa tribu n'était qu'un moyen d'arriver à un but supérieur : la civilisation de ces mêmes Indiens.

Si j'emploie ce mot de civilisation, il ne faut pas le prendre au pied de la lettre. Je ne veux pas entendre par là que la fille du boyès Etteactéal ait eu à coeur de voir les Cénis adopter la perruque enfarinée ou le système des tailles et des impôts européens; je ne pense pas non plus qu'elle voulût importer chez eux la mode des souliers à boucle, des directeurs, des petits collets, des mouches et des fermiers du

fisc.

Tahualipa nourrissait en elle le désir du mieux, feu sacré éternel que doivent entretenir les poètes et les intelligences du monde, comme les vestales antiques entretenaient le feu confié à leur vigilance. Or, ce désir du mieux, la belle Cénis voulait le faire naître et flamboyer dans les âmes incultes qui l'entouraient.

32