Accueil Texte brut
Mode texte Mode écoute
page 310 (vue 319 sur 326)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page

3lO MALADIES DES SYSTEMES SENSIBLE ET IRRITABLE.

afin de faire sortir l'eau, le mucus et les autres corps qui peuvent s'y trouver*

On examinera toutes les parties dû corps pour s'assurer que l'individu n'a reçu aucune blessure mortelle» On promènera sous le nez des allumettes bien soufrées » que l'on allumera, afin d'irriter l'intérieur de cet organe. Il faut ne réchauffer le corps que lentement; pour cela, on met sur le ventre une vessie remplie d'eau chaude , on applique des briques chaudes aux pieds, aux aisselles, aux aines; on comprime alternativement, mais légèrement, la poitrine et le bas-ventre; on fait des frictions générales avec de la flanelle trempée dans de l'eau-de vie camphrée. On chatouille les lèvres et les narines avec une plume, on insuffle de l'air dans les poumons, en appliquant sa bouche à celle du noyé. Enfin on donne un lavement avec de l'eau dans laquelle on a fait dissoudre du savon et du sel de cuisine. Pendant le lemps employé à donner ces premiers secours, le médecin a le temps d'arriver et de pratiquer une saignée et d'autres remèdes, s'ils sont nécessaires. y^riiîH/^'ix

FIN.

Mode texte Mode écoute
page 310 (vue 319 sur 326)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page
Accueil Texte brut