Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 295 à 295 sur 328

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : L'Homoeopathie mise à la portée de tout le monde, ou l'Art de se guérir sans médecin, par le Dr Th. Oriard,...

Auteur : Oriard, Th. (Dr)

Éditeur : J.-B. Baillière (Paris)

Date d'édition : 1854

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : In-16, 315 p.

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k58083755

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE134-36

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310396615

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 22/02/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


288 TUMEUR LACRYMALE.

sac lacrymal, et la fistule est un ulcère qui communique par un? ouverture accidentelle avec quelques points du trajet que parcourent les larmes.

CAUSES. — L'enfance, le tempérament lymphatique, une inflammation quelconque des narines, les scrofules, l'eczéma des narines et des lèvres.

SYMPTÔMES. — Au début, léger épiphora, chaleur, démangeaison,_ engourdissement au grand angle de l'oeil ; puis survient un peu d'empâtement, de tuméfaction. Si on presse la tumeur, on fait sortir par les points lacrymaux, tantôt un liquide clair et transparent, tantôt une matière muqueuse ou purulente : par la pression on peut aussi provoquer l'écoulement de ces matières par le nez. La tumeur se dissout et augmente de volume pendant la nuit.

La fistule lacrymale n'est qu'une des terminaisons de la tumeur du même nom; la fistule peut s'ouvrir dans le méat moyen des fosses nasales; mais presque toujours cette ouverture se fait au dehors, et au devant du sac lacrymal.

TRAITEMENT.

CALCAREA, PULSATILLA, NITRI ACIDUM, SII.ICEA et SULFUR. — Sont les médicaments qui répondent le mieux à cette affection.