search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Voyage dans la Basse et la Haute Égypte, pendant les campagnes du général Bonaparte / par Vivant Denon

                  Auteur : Denon, Dominique-Vivant (1747-1825)

                  Éditeur : impr. de P. Didot l'aîné (Paris)

                  Date d'édition : 1802

                  Sujet : Voyageurs français -- Égypte -- 1789-1815

                  Sujet : France -- 1798-1799 (Expédition d'Égypte)

                  Sujet : Égypte -- Antiquités

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 1 vol. (XII-322 p.) ; in-4

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k5787505v

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-O3A-2196

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30325100s

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30325100s

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 09/03/2010

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 65 / 346)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Voyage dans la Basse et la Haute Égypte, pendant les campagnes du général Bonaparte / par Vivant Denon

                  Author : Denon, Dominique-Vivant (1747-1825)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5787505v/f65.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 95.93 %.




                  (44)

                  sont formées, sont tout ce qui reste de
                  cette ville, jadis si délicieuse , et qui
                  n'offre plus qu'un aspect triste et sau-
                  vage. Il est vrai que le canal dont parle
                  Strabon, qui communiquoit d'Alexan-
                  drie à Eleusine, et qui par un embran-
                  chement arrivoit à Canope, et y appor-
                  toit la fraîcheur, a disparu de telle sorte
                  qu'on ne peut en distinguer la trace, ni
                  même concevoir la possibilité de son exis-
                  tence. Il ne reste d'eau aux environs que
                  dans quelques puits ou citernes, si étroi-
                  tes et si obscures, qu'on ne peut en me-
                  surer ni les dimensions ni la profondeur ;
                  elles recèlent cependant encore de l'eau.
                  Enfin cette ville,qui rassembloit toutes
                  les délices, affluoient tous les volup-
                  tueux , n'est plus maintenant qu'un dé-
                  sert que traversent quelques chacals et
                  des Bédouins: je n'y trouvai point des
                  derniers ; mais je vis un chacal, que
                  j'eusse pris pour un chien, si je n'avois
                  eu le temps d'examiner très distinctement
                  çon nez pointu et ses oreilles dressées, sa
                  queue plus longue, traînante, et garnie
                  de poil comme celle du renard, à qui il
                  ressemble beaucoup plus qu'au loup,
                  quoique le chacal soit regardé comme le
                  loup d'Afrique.

                  Ne pouvant abuser de l'escorte qui
                  m'avoit accompagné, je repris la route
                  d'Aboukir : j'y trouvai des dépêches pour
                  le général en chef; on alloit expédier
                  un détachement pour les porter : je
                  ne pus me défendre du plaisir que
                  me faisoit éprouver l'occasion qui s'of-
                  frait de quitter un lieu si triste. Pen-
                  dant le séjour que j'y avois fait, je n'a-
                  vois jamais pu éloigner de ma pensée

                  que ce château étoit une prison detat
                  dans laquelle j'étais relégué.; Ce rocher
                  exigu, battu continuellement des vagues,
                  le bruit importun qui en résulte, le sif-
                  flement des vents, la blancheur du sol
                  qui fatigue la vue, tout dans ce triste sé-
                  jour afflige et flétrit l'aine : en le quit-
                  tant, il me sembla que j'échappois à tous
                  les tourments d'une tyrannique captivité.

                  Je me mis en route par une nuit obs-
                  cure ; j'en fus quitte pour marcher dans
                  mer, m'écorcher dans les h ailiers, et
                  tomber par fois dans les débris épars sur
                  le rivage; mais à trois heures du matin
                  j'arrivai à Rosette, et j'allai me reposervo-
                  luptueusement, je ne dirai pas dans mon
                  lit, je n'en avois pas vu depuis mon dé-
                  part de France, mais dans une chambre
                  fraîche, sur une natte propre.

                  jour de l'anniversaire de la nais-
                  sance de Mahomet étoit arrivé : nous vî-
                  mes avec surprise qu'on ne faisoit aucun
                  préparatif pour célébrer cette fête , la
                  plus solennelle de l'année hégirienne.
                  Vers le soir, le général Menou envoya
                  chercher le moufti, dont notre arrivée
                  avoit augmenté les honneurs et les hono-
                  raires ; ses réponses furent évasives : les
                  autres municipaux questionnés dirent
                  qu'ils avoient proposé les préparatifs
                  d'usage, mais que, ne pouvant agir qu'en
                  second dans une chose qui étoit du dé-
                  partement de leur collègue le moufti, ils
                  avoient été obligés d'attendre des ordres
                  à cet égard. Le prêtre fut dévoilé : cour-
                  tisan , il demandoit et obtenoit chaque
                  jour une nouvelle faveur ; mais l'occasion
                  s'étant-présentée de faire croire au peu-
                  ple que nous nous opposions à ce qui


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-O3A-2196

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks