Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 44 à 44 sur 168

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Géométrie descriptive . Leçons données aux Écoles normales, l'an 3 de la République ; par Gaspard Monge,...

Auteur : Monge, Gaspard (1746-1818)

Éditeur : impr. de Baudouin (Paris)

Date d'édition : 1798

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : VIII-130 p.-XXV p. de pl. ; in-4

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5783452x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, V-7254

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30962716z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 12/01/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 93


G É O M É T R I E D E S e R ï V T I Y E. 33

llndriqu dovre être parallèle'; soit E P D la courbe donnée dans le plan, horizontal, sur laquelle la génératrice doive constamment s'appuyer, et que l'on peut regarder comme la trace de la surface cylindrique ; enfin soit C la projection horizontale donnée du point considéré sur la surface cylindrique , et par lequel doive être mené le plan tangent.

Cela posé , par le point considéré sur la surface et dont la projection: horizontale est en C, concevons la droite génératrice dans la position qu'elle doit aAroir, lorsqu'elle passe parée point : cette génératrice étant une ligne droite, elle sera elle-même sa propre tangente ; elle sera donc une des deux droites qui détermineront la position du plan tangent ; de plus , elle sera parallèle à la droite donnée : donc ses deux projections seront respectivement parallèles à AB et a b ; donc, si par le point C on mène à A B une parallèle indéfinie E F , on aura la projection horizontale de la génératrice. Pour avoir sa projection verticale, concevons la génératrice prolongée sur la surface cylindrique jusqu'à ce qu'elle rencontre le plan, horizontal ; elle ne le pourra faire que dan* un point qui sera en même temps sur la projection E F et sur la courbe E P. D , et qui sera , par conséquent, l'intersection de ces deus b>nes : ainsi l'on déterminera ce point, en prolongeant E F jusqu'à ce qu'elle coupe quelque part la courbe E P D.

Ici il se présente deux cas : ou la droite E F ne coupera la tracé dvj. cylindre qu'en un. seul point, ou elle la coupera en plusieurs points. Nous allons examiner ces deux Cas séparément, et supposer d'abord que quelque prolongée que soit la droite E F, elle ne rencontre la courbé EP D qu'en, un seul point D.

Le point D étant la trace de la génératrice , si on le projette sur le plan vertical au moyen de la perpendiculaire D d , et si par le point â ,on mène d f parallèle à a b , on aura la projection verticale de la .génératrice. Ainsi on aura les deux projections d'une des droites par lesquelles doit passer le plan tangent, demandé. De pins , la projection ' verticale du point de contact doit se trouver sur la droite C c menée du point donné C perpendiculairement à L M ; elle doit aussi se trouver sur df ; donc elle sera au point c d'intersection de ces deux lignes.

Si la droite EF coupe la trace E P D de la surface cylindrique en plusieurs points D , E, on opérera pour chacun de ces points de la même manière que nous venons de le décrire pour le point D , regardé

E