Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 40 à 40 sur 268

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Essai de satires sociales sur le dix-neuvième siècle, suivi de quelques autres pièces de vers, par F.-X. de Cellès,... Tome Ier

Auteur : Cellès, F.-X. de

Éditeur : Aubin (Aix)

Date d'édition : 1841

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : In-12, VIII-260 p.

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5737196x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, YE-17360

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30211473g

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 21/10/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 94 %.
En savoir plus sur l'OCR


SATIRE DEUXIÈME. 37

Le marteau retentit, la lime crie et gronde ; Et l'écho de l'enfer, sous sa voûte profonde, Répète, en ricanant, ces bruits tombés d'en haut. Les démons réjouis hurlent : « mort au très-haut! » Sous l'effort continu de la bande vandale On voit enfin frémir la croix monumentale '.

A ce signe flatleur d'un triomphe certain, Encourageant ses serfs de son regard hautain, Le maître glorieux les excite el les pousse. Us veulent en finir d'une seule secousse, Le croc est cramponné ; tous les bras sont tendus, Et les leviers de fer par la rage tordus.

À ce dernier élan la croix vacille, tombe, Dans la voûle du temple ouvre sa digne tombe 2, Et fuit ses ennemis pour retourner à Dieu. Les anges effrayés accourent au saint lieu. La trompette de mort sur leur lèvre est placée,

(I ) Cette crois confectionnée en fer et bronze , avait dix-huit pieds de liant. (2) Voir l'Ami de la religion du 17 mars 183i.