Accueil Texte brut
Mode texte Mode écoute
page NP (vue 4 sur 4)
Page précédente  
  Première page

La femme donc saute au cou de l'époux...

— Bonjour, gros chat ! — Bonjour, ma chère amie!... Comme il fait noir ; cherche un peu le briquet : J'aime à te voir au clair de la bougie,

Et nous allons faire un cent de piquet ?

— Très-volontiers...... Voici de la lumière ;

Prends le fauteuil, j'arrange le tapis. ....

On bat la carte ; on joue une heure entière, Peut-être deux, comme de bons amis, Puis le mari dit bonsoir à sa femme, L'embrasse et sort. — Vite on court au placard. —Il est parti ! ne crains rien, ma chère âme ! Sors, mon amour ! ... .. Mais il était trop tard! ! Le Livarot, sans y mettre malice, A ses parfums donnant un libre essor, Avait si fort empoisonné l'office ... Que l'amoureux prisonnier était mort !..

De cette histoire, enseignement suprême, Un fait surgit, moral et positif : Ayez toujours du fromage à la crême

Quand vous donnez quelques coups de canif.

Alfred BOUCHARD.

Rouen. — Imp. Giroux et Fourey.

Mode texte Mode écoute
page NP (vue 4 sur 4)
Page précédente  
  Première page
Accueil Texte brut