Búsqueda enTodo Gallica

Forma de búsqueda Todo Gallica

    Búsqueda en Libros

    Forma de búsqueda Libros

      Búsqueda en Manuscritos

      Forma de búsqueda Manuscritos

        Búsqueda en Mapas

        Forma de búsqueda Mapas

          Búsqueda en Imágenes

          Forma de búsqueda Imágenes

            Búsqueda en Prensa y revistas

            Forma de búsqueda Prensa y revistas

              Búsqueda en Sonido

              Forma de búsqueda Sonido

                Búsqueda en Partituras

                Forma de búsqueda Partituras
                  Cerrar esta ventana
                  Ninguna palabra en la búsqueda. Por favor, rellene con una expresión.
                  Cerrar esta ventana
                  Inicio Consulta

                  Registro completo

                  Fermer

                  Titre : Le droit des gens, ou Principes de la loi naturelle appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains. Tome 2 / par Vattel ; par M. de Hoffmanns

                  Auteur : Vattel, Emer de (1714-1766)

                  Éditeur : J.-P. Aillaud (Paris)

                  Date d'édition : 1835

                  Contributeur : De Hoffmanns, M[onsieur] (18..-.... ; juriste). Préfacier

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 2 vol. (VII-516, 458 p.) ; in-8

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k56028566

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Droit, économie, politique, E*-1681

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315475697

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315475697

                  Description : Comprend : Discours sur l'étude du droit de la nature et des gens

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 17/08/2009

                  Cerrar esta ventana
                  Primera página Página anterior Página
                  Página siguiente Última página (Vista 196 / 466)
                  Descargar / De impresión
                  Fermer la popin

                  Descargar

                  Tiene la posibilidad de obtener varias páginas de este documento en versión electrónica. Este archivo puede ser en formato Acrobat PDF, JPEG o txt (texto no estructurado). Usted puede ver el documento en los diferentes formatos e imprimirlos.

                  Escoja el formato :
                  PDF
                  JPEG(Sólo una página a la vez)
                  txt


                  Choisissez de télécharger :
                  el documento entero
                  una selección


                  Al marcar esta casilla, reconozco haber leído términos de uso y las acepto.

                  Cerrar esta ventana
                  Contribuir

                  Informe de una anomalía

                  Quieres reportar una anomalía en el siguiente documento :

                  Título : Le droit des gens, ou Principes de la loi naturelle appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains. Tome 2 / par Vattel ; par M. de Hoffmanns

                  Autor : Vattel, Emer de (1714-1766)

                  Url del documento : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56028566/f196.image


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  Pantalla completa

                  autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)

                  Autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Copia los caracteres de la imagen

                  Los personajes no se ajustan a la imagen mostrada

                  Cerrar esta ventana
                  Comprar una reimpresión
                  Fermer la popin

                  Comprar una reimpresión

                  Este documento puede ser "reimpreso de manera idéntica" bajo forma de libro por el (los) partenario(s) siguiente(s) :
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Cerrar esta ventana

                  Enviar por correo electrónico

                  Fermer
                  Un correo electrónico acaba de ser enviado al destinatario Lo lamentamos, hubo un error en el envío por correo electrónico anterior. Reinténtelo de nuevo.
                  Cerrar esta ventana

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Búsqueda en esta obra

                  El texto que esta viendo puede presentar algunos errores.

                  Ha siido generado por O.C.R. El nivel de reconocimiento obtenido en este documento es de 93,46 %.




                  LIV. III, CHAP. vin. 101

                  à se faire panser d'une blessure, on apporta un officier
                  français, blessé beaucoup plus dangereusement que
                  lui. Le prince ordonna aussitôt à son chirurgien de le
                  quitter, pour secourir cet officier ennemi. Si les grands
                  savaient combien de pareilles actions les font respecter
                  et chérir, ils chercheraient à les imiter, lors même que
                  l'élévation de leurs sentiments ne les y porterait pas.
                  Aujourd'hui lesNations de l'Europe font presque tou-
                  jours ia guerre avec beaucoup de modération et de gé-
                  nérosité. De ces dispositions naissent plusieurs usages
                  louables, et qui vont même souvent j usqu'à une extrême
                  politesse (*). On enverra quelquefois des rafraîchisse-
                  ments à un gouverneur assiégé. On s'abstient pour l'or-
                  dinaire de tirer sur le quartier du roi ou du général. Il
                  n'y a qu'à gagner dans cette modération, quand on a
                  à faire à un ennemi généreux. Mais elle n'est obliga-
                  toire qu'autant qu'elle ne peut nuire à la cause que l'on
                  défend, et l'on voit assez qu'un général sage se réglera
                  à cet égard sur les conjonctures, et sur ce qu'exige lasû-
                  reté de l'armée et de l'Etat, sur la grandeur du péril,
                  sur le caractère et la conduite de l'ennemi. Si une Na-
                  tion faible, une ville, se voit attaquée par un con-
                  quérant furieux, qui menace de la détruire, s'ab-
                  stiendra-t-elle de tirer sur son quartier? C'est là, au
                  contraire, s'il était possible, qu'il faudrait adresser tous
                  les coups.

                  (*) Timur-Bec fit la guerre à Joseph Sofy, roi de Carezem,
                  et conquit son royaume. Dans cette guerre, ce grand homme
                  fit voir qu'il possédait, même au milieu des combats, celte
                  modération, cette politesse, que l'on croit particulières à nos
                  guerriers modernes. Gomme il assiégeait Joseph dans la ville
                  d'Eskiskus, on lui apporta des melons ; il résolut d'en envoyer
                  à son ennemi, supposant que ce serait manquer à la civilité de
                  ne pas partager avec ce prince ces fruits nouveaux, étant si pro-
                  che de lui, et il ordonna qu'on les mît dans un bassin d'or, et
                  qu'on les lui portât. Le roi de Carezem reçut brutalement cette
                  galanterie; il fit jeter les melons dans le fossé, et donna le
                  bassin au portier de la ville. LA CROIX, Jfist. de Timur-Bec,
                  liv. \\chap. XXVII.


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Droit, économie, politique, E*-1681

                  Compartir este documento

                  Permalink hacia este documento

                  Permalink hacia está página
                  Reproductor exportable

                  Estampilla exportable
                  Enviar por correo electrónico

                  Blogs y redes sociales