bpt6k55869486/f986


ggl TABLEAU D'HONNEUR ZUB

cuter, en de nombreuses circonstances, des tirs qui occasionnèrent à l'ennemi des pertes sévères. Est tombé mortellement blessé,-le 23 septembre 1948, en mettant ses canons en batterie sur une position violemment bombardée et à proximité des premières lignes. A été cité.

ZOLLA (Albert-Bernard-Louis), ê. #. soldat au 105e d'Artillerie lourde.

Mort de ses blessures à Froidos (Meuse), le 24 août 1916.

[Né le 17 novembre 1896. Fils de M. et de M"" née MoocnEz.]

ZUBER (Paul-André), -^(posthume), I||I (palme et étoile), ancien élève de l'Ecole Polytechnique, lieutenant au 225e d'Artillerie.

Tombé, le 24 avril 1917, frappé par un obus de 150, près de la ferme « CoUr Soupir », sur la route de Soupir à Ostèl (Chemindes-Dâmes).

Citation : Officier dont là bravoure et le sang-froid font l'admiration 'de tous '; s'est fait remarquer par son mépris absolu du danger, A commandé une batterie avec la plus grande autorité, se portant toujours aux postes d'observation les plus avancés. A été tué le %4 avril 1917. A été cité.

[Né le 15 octobre 1891. Fils de M. Henri ZUBEU, 0 #, artiste peintre, ancien, ollicier de marine (décédé), et de M"* née Hélène RISLER.]

ZUBER (Marc-Eugène), Sfc,. || (4 palmes), élève de l'Ecole Polytechnique, lieutenant au 21e d'Artillerie, observateur à l'Escadrille 219.

Tombé à Venise, lé 28 juin 1917, lors d'une mission en Italie, à la suite d'un accident d'hydravion, au cours d'un vol d'observar tion sur le front.

Citation (Légion d'honneur) : Observateur de grande valeur ;. s'est toujours proposé pour les missions les plus difficiles et les plus dangereuses. Très grièvement blessé au cours d'un vol d'observation sur le front. [Né le 7 avril 1895. Frère du précédent.]