Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 9 à 9 sur 431

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Mémoire de Pons de l'Hérault aux puissances alliées / publié, pour la Société d'histoire contemporaine, par Léon-G. Pélissier,...

Auteur : Pons de l'Hérault (1772-1853)

Éditeur : A. Picard et fils (Paris)

Date d'édition : 1899

Contributeur : Pélissier, Léon-Gabriel (1863-1912). Éditeur scientifique

Contributeur : Société d'histoire contemporaine (France). Éditeur scientifique

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (LVI-774 p.) : portrait ; in-8

Format : application/pdf

Description : Collection : Ouvrages publiés par la Société d'histoire contemporaine ; 20

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : LangRous1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k55653f

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-L45-63 (20)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31133985q

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 85


H était le mmwI de quatre frère» i l'amé véeut obscurément dans m ville natale, occupé de constructions maritimes ua autre fut capitaine de navire le plus jeune prit au reftu d'André, l'habit religieux en Espagne «. André Pou» commença rer études primaire* chez le» piepuaien» a Cette; il «tait laborieux et avait une mémoire excellente, mai» il ne put développer longtemps cet qualités •; à dix an», U fut embarqué comme mousse sur un bâtiment marchand. Le goot et l'aptyude maritimes étaient ionés en lui ou s'éveillèrent de bonne heure à dix-sept ans, il était « officier 8 second probablement, sur son navire. 11 était une des forte» têtes de la marine eettoise ayant eu i adresser des réclamations au gouvernet. De Pou. Mbutlea, et Ornant, KmcoIm, m»**»»*», BH«iwat qu*tw ««Ami» toi* jalttot 17]* JowpJi Pom, eoMtruelear de uH»"i père de deu» Bile* doat la Uw* «et perdae; ••»•»» Jllla «»•. A* plu* tard nurt* H. «oaUto», père de deux âltoe, Hwwiato et PaaMae. loulM deux aorte* mm «afcatst etU+d, to deraJère, ea *p\ **̃• UUTMt, MpiUiM de MVlM, P*f« à» q«Hi» BUM dont *•» iTltolW!?1 m mm! surMn et par qui m «erpetae la «ualtte, ««io»"»*»' »P* ienMt|MraM«rrUr»|MMte4Ued*UarMt,lf rww »«el,é|NMW»e« ̃ccondei no«ra dl M- Msmmi 4* >• Lue, « nolae r«ll«te«u, » de «al Poa* torivtlt ea •• Gm\ sMtaUaaal «a awiae «l»Ung«». ̃ Tel* *oat fe* N>a*el||MaU,eiKoreMenTalae*etlaeoaip)eU.<|aefoaraiMeat **•*«" de CéUtdWl delà «grauMé* Celle et la trkduloa de la nuaille. CW •a «lée-Uonleeuamii de M" UenauUe PM <V le* «apie» mtpoUoal«a* de «on ptw ont élè mata, ea i»;<. par MM. M»rte«B «I Co*ie-rTorel, à M. UorMlPeyriMee. qui le» a doaaee Ufi*» lalMeata la blbUoikeqae de Cantmomm. La ftiaUUe de font a««ll Inajotir* dtalr* la publkeUoa de «ea itaTM* aldortqaea. M. M«rbea« e»H»*lt, toa*jal« iM. «a aati JU liMNMear « «sa» eatoyer. d*»eeoH a»ee ». Paal UMte-Plant, eseMlear lettaaMateJr* avec viol de M- Henaiftle Pi*e de (̃Utfaall, lea pièce* que 4Mf* M. Coraet-PejrraaM. W Je U*a»e eaeore daas tw paplera de M. Poae d'»alfa* d«euiae*ils te rapportoat aa téjoar de I1«»ere«r à lito iMUse, )e »•– M»re**«w» de *oa* to» tnatatellr* *S«to«eat. L'a» de* T«ea* to* pia* aam 4m U- Paa» iUlt «m ta* Irawa* «a m ptta se h*al pa* »*r*M. nom m switom **m vton f«*>aaaiMMato à M. Owaet-PeyntMe et rMag* *j»H pmMt de blre d* «m doewMaU pew *m proprw IraTtai. » et I* Jatttot U MwUU Oaratii>e)nraw*talHBeateaaao«Tel«< .îanto navet d* docaaMaU U*e laieiWMUri»*td%N«*depr«Mlr«|ri>M 4*m to s«Mtoalto«. C**t doa*. an quetojM h«M, a*M l<a»e«aMUaa poMfeaaw de to fcaUtts de l'era *jm asa» poavoMaajovrdiial «dllar ea Mè–kr* *tut paktmttm «UWt*. ». UèUltdaeUM i riaMraif» lai-tstaM («*fr-. »•»