search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Auteur : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Date d'édition : 1772

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : [6]-XI-XVII-[1]-402-[6] p. : pl. et portrait ; in-fol.

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k55623527

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30717049t

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 21/09/2009

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 433 / 564)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Author : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55623527/f433.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 92.92 %.




                  a9i HIPPOPATHOLOGIE.

                  ^—ir l i

                  que le reste se conservera. Ils se trompent , 6k ne font autre chose que prolonger la
                  maladie , qui ne guérira, que quand le cartilage aura été totalement emporté.

                  CURATION. Pour guérir le javart encorné , improprement dit, il faut en venir à l
                  Popération, c'est-à-dire, couper le cartilage; mais cette opération n'est pas facile. On ne \
                  peut réussir, qu'autant qu'on connoîtra parfaitement la structure du pied, la situation du
                  cartilage , fa figure, scs attaches, son étendue , la situation des ligamens de la capsule l
                  autrement, on courra risque de toucher ces parties avec l'instrument, 6k d'estropier sans í
                  ressource le cheval.

                  Le cartilage est situé sor l'apophyse latérale de l'os du pied ; il s'étend depuis la partie I
                  de l'os qui répond à la muraille des quartiers, jusqu'à la fin des talons ; il va souvent jus- :
                  qu'à l'articulation de l'os du paturon , à l'os coronaire.

                  Mais , au lieu de ce cartilage, on trouve souvent un os qui forme une éminence appla-
                  tie , continue avec le corps de l'os du pied; elle occupe le même espace que le car-
                  tilage ; on remarque seulement un rebord cartilagineux sor cette éminence. Voye? opéra-
                  tion du javart encorné.

                  n.° COUP DE BOUTOIR DANS LA SOLE.

                  Lorsqu'en parant le pied , on a donné un coup de boutoir qui a pénétré jusqu'à la
                  sole charnue, ck qu'on l'a mise à découvert, il faut, sur le champ , appliquer des pluma-
                  ceaux à sec , 6k bien comprimer Pappareil , afin que les chairs ne surmontent pas. On
                  aura soin sor-tout que le cheval ne mette pas le pied dans Phumidité , de peur que la
                  plaie ne devienne livide 6k baveuse , 6k ne dégénère bientôt en fie. Toutes les sois eue
                  la compression n'est pas assez forte , les chairs surmontent la corne , 6k forment un petit
                  cul-de-poule, que l'on appelle cerise. II est quelquefois possible de faire rentrer cette chair
                  lorsqu'elle n'est pas considérable ; autrement on est obligé de la couper avec le bistouri,
                  Cette légère opération faite , la plaie se panse avec la térébenthine.

                  u. DE L A S E I M E.

                  La seime est une fente , une solution de continuité , ou une séparation du sabot, qui
                  arrive à la muraille du haut en bas , tant aux pieds de devant qu'aux pieds de derrière.
                  Les seimes peuvent survenir dans toutes les parties de cette muraille. Celle oui attaque le
                  quartier, s'appelle seime quarte. On donne le nom de seime en pied-de-boeuf, à celle qui
                  naît en pince. Les premières arrivent presque toujours aux pieds de devant , les autres
                  aux pieds de derrière ; quelquefois cependant, mais bien rarement , les seimes quartes se
                  trouvent aux pieds de derrière , 6k celles en pied-de-bceuf aux pieds de devant. Les 1 ci-
                  mes sont plus ou moins profondes, 6k commencent toujours à la couronne. II ne faut
                  pas les confondre avec ces petites fentes répandues çà 6k sor la superficie de la muraille,
                  lesquelles ne sont autre chose qu'une légère aridité de cette partie , occasionnée par des
                  coups de râpe donnés sor la muraille. La seime quarte dans les pieds foibles, c'eft-à-cire,
                  dans ceux dont la muraille est mince , se recouvre de manière qu'on ne fçauroit y porter
                  la sonde fans abattre préliminairement une lame de corne qui se prolonge sur sa voisine.
                  La seime en pied-de-boeuf, qui est bien ouverte , se guérit plus difficilement que ceiie
                  qui naît aux quartiers , par la raison que la muraille est plus épaisse en pince qu'aux
                  quartiers.

                  Les seimes viennent de la sécheresse de la peau , de la couronne 6k de la murant-
                  Lorsque la muraille est ainsi desséchée, elle n'a plus cette humidité èk cette souplesse néces-
                  saires à toutes les parties ; elle se crève, se fend, 6k forme les seimes.


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks