Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 433 à 433 sur 564

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux . Orné de soixante & cinq planches gravées avec soin. Par M. Lafosse,...

Auteur : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820). Auteur du texte

Éditeur : A Paris, chez Edme, libraire, rue des Carmes, au College de Presle. Et chez l'auteur, rue de l'Eperon. M. DCC. LXXII. Avec privilege du roi.

Date d'édition : 1772

Sujet : Cheval -- Anatomie -- Ouvrages de référence

Sujet : Cheval -- Maladies -- Ouvrages de référence

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : [6]-XI-[1]-XVII-[1]-402-VI p., LXV f. de pl. : ill. ; in-fol.

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 564

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k55623527

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30717049t

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 21/09/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 93 %.
En savoir plus sur l'OCR


a9i HIPPOPATHOLOGIE.

^?ir l i

que le reste se conservera. Ils se trompent , 6k ne font autre chose que prolonger la maladie , qui ne guérira, que quand le cartilage aura été totalement emporté.

CURATION. Pour guérir le javart encorné , improprement dit, il faut en venir à l Popération, c'est-à-dire, couper le cartilage; mais cette opération n'est pas facile. On ne \ peut réussir, qu'autant qu'on connoîtra parfaitement la structure du pied, la situation du cartilage , fa figure, scs attaches, son étendue , la situation des ligamens de la capsule ? l autrement, on courra risque de toucher ces parties avec l'instrument, 6k d'estropier sans í ressource le cheval.

Le cartilage est situé sor l'apophyse latérale de l'os du pied ; il s'étend depuis la partie I de l'os qui répond à la muraille des quartiers, jusqu'à la fin des talons ; il va souvent jus- : qu'à l'articulation de l'os du paturon , à l'os coronaire.

Mais , au lieu de ce cartilage, on trouve souvent un os qui forme une éminence applatie , continue avec le corps de l'os du pied; elle occupe le même espace que le cartilage ; on remarque seulement un rebord cartilagineux sor cette éminence. Voye? opération du javart encorné.

n.° COUP DE BOUTOIR DANS LA SOLE.

Lorsqu'en parant le pied , on a donné un coup de boutoir qui a pénétré jusqu'à la sole charnue, ck qu'on l'a mise à découvert, il faut, sur le champ , appliquer des plumaceaux à sec , 6k bien comprimer Pappareil , afin que les chairs ne surmontent pas. On aura soin sor-tout que le cheval ne mette pas le pied dans Phumidité , de peur que la plaie ne devienne livide 6k baveuse , 6k ne dégénère bientôt en fie. Toutes les sois eue la compression n'est pas assez forte , les chairs surmontent la corne , 6k forment un petit cul-de-poule, que l'on appelle cerise. II est quelquefois possible de faire rentrer cette chair lorsqu'elle n'est pas considérable ; autrement on est obligé de la couper avec le bistouri, Cette légère opération faite , la plaie se panse avec la térébenthine.

u. DE L A S E I M E.

La seime est une fente , une solution de continuité , ou une séparation du sabot, qui arrive à la muraille du haut en bas , tant aux pieds de devant qu'aux pieds de derrière. Les seimes peuvent survenir dans toutes les parties de cette muraille. Celle oui attaque le quartier, s'appelle seime quarte. On donne le nom de seime en pied-de-boeuf, à celle qui naît en pince. Les premières arrivent presque toujours aux pieds de devant , les autres aux pieds de derrière ; quelquefois cependant, mais bien rarement , les seimes quartes se trouvent aux pieds de derrière , 6k celles en pied-de-bceuf aux pieds de devant. Les 1 cimes sont plus ou moins profondes, 6k commencent toujours à la couronne. II ne faut pas les confondre avec ces petites fentes répandues çà 6k là sor la superficie de la muraille, lesquelles ne sont autre chose qu'une légère aridité de cette partie , occasionnée par des coups de râpe donnés sor la muraille. La seime quarte dans les pieds foibles, c'eft-à-cire, dans ceux dont la muraille est mince , se recouvre de manière qu'on ne fçauroit y porter la sonde fans abattre préliminairement une lame de corne qui se prolonge sur sa voisine. La seime en pied-de-boeuf, qui est bien ouverte , se guérit plus difficilement que ceiie qui naît aux quartiers , par la raison que la muraille est plus épaisse en pince qu'aux quartiers.

Les seimes viennent de la sécheresse de la peau , de la couronne 6k de la murantLorsque la muraille est ainsi desséchée, elle n'a plus cette humidité èk cette souplesse nécessaires à toutes les parties ; elle se crève, se fend, 6k forme les seimes.