search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Auteur : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Date d'édition : 1772

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : [6]-XI-XVII-[1]-402-[6] p. : pl. et portrait ; in-fol.

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k55623527

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30717049t

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 21/09/2009

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 354 / 564)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Author : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55623527/f354.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 92.92 %.




                  a3a H I P P O P A T H O L O GIF.

                  Cu RAT ION. Les vues qu'on doit se proposer dans la cure de l'oedême sont, I°J
                  diminuer la sérosité sur-abondante du sang : 2,.° de lever les obstacles qui retardent V
                  arrêtent le cours des liqueurs : 3. 0 de ranimer la circulation.

                  On remplit la première indication , en expulsant par les urines une partie du superfì
                  de la sérosité du sang , par le moyen des diurétiques , ou en provoquant la sueur par 1
                  sudorisiques , ou en évacuant avec des purgatifs. On peut employer ces remèdes l'un aprN
                  l'autre ; donner , par exemple , un purgatif composé d'un once èk demie d'aloës niélé
                  avec une livre de miel délayé dans la décoction de racine de chardon rolland : deux jourc
                  après, prescrire un sudorifique, composé de deux noix muscades, èk d'un peu de cannelle
                  écrasées dans un mortier, èk mêlées dans une pinte de vin.

                  Lorsqu'on croit que l'oedême vient d'inflammation, on le dissipera en combattant sa cause
                  Si l'oedême vient de quelque signature ou compression , rien de si facile que d'y
                  remédier.

                  On remplit la troisième indication avec le secours des toniques èk des diseussifs nui
                  raffermissent les fibres, leur rendent leur ressort, èk raniment la circulation. Les principaux
                  toniques sont, les fomentations faites avec la décoction des plantes arromatiques , telles
                  que le romarin , la sauge , le thym , l'eau de chaux , l'eau de forge , l'eau-de-vie cam-
                  phrée. Le mouvement èk l'exercice modéré sont très utiles dans ce cas : le frottement de
                  la partie avec un torchon de paille , peut avoir de bons effets ; ces deux moyens fimplcs
                  réveillent le jeu des fibres èk de la circulation. Mais le remède le plus efficace est le feu
                  qu'on met par raies.

                  DES MALADIES DES OS EN GENERAL.

                  Les principaux accidens auxquels sont exposés les os , sont la contusion, la piqueure,
                  la carie , la fracture , Pankylosc , Pexostose èk la luxation.

                  LA CONTUSION de l'os s'annonce par le gonflement du périoste , par fa sensibilité , ck
                  fur-tout par la couleur de Pos qui est plus ou moins rouge. Les suites n'en sont pas ordi-
                  nairement dangereuses ; cependant il survient quelquefois des exostoses ou gonflement de
                  Pos. Quand le périoste a été enlevé , 011 doit presque toujours s'attendre à la suppuration
                  qui fait exfolier Pos , c'est-à-dire , qui en détache quelque partie. Si la contusion a cte
                  violente , Pos devient noir èk souvent se carie.

                  Les remèdes, que l'on doit appliquer dans les contusions, sont les émolliens dans le com-
                  mencement de la curation ; 011 la continue avec les résolutifs ; quelquefois même il faut
                  avoir recours au feu. Si l'os étoit à découvert, 011 panscroit la plaie avec les baumes
                  naturels , tel que celui de Fioraventi , la térébenthine , èkc.

                  LA PIQUEURE de l'os est peu de chose ; le plus grand mal vient de la sensibilité du
                  périoste ; ce qui occasionne un gonflement dans les parties voisines , rarement l'os pique
                  manque de s'exfolier , mais dès que l'esquille ou la portion d'os exfolié tombe , la plaie
                  guérit promptement.

                  CARIE.

                  La carie est la gangrène de l'os. Comme l'os jouit d'une espèce de vie , .ainsi que leS
                  autres parties du corps , il doit avoir les instrumens qui Pentretiennent , c'est-à-dire, des
                  fibres , des vaisseaux èk des sucs nourriciers : il doit être par conséquent sujet aux jnenieS
                  maladies , c'est-à-dire , à l'ulcère èk à la gangrène.

                  L'ULCÈRE de Pos est une solution de continuité avec suppuration. T


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks