Búsqueda enTodo Gallica

Forma de búsqueda Todo Gallica

    Búsqueda en Libros

    Forma de búsqueda Libros

      Búsqueda en Manuscritos

      Forma de búsqueda Manuscritos

        Búsqueda en Mapas

        Forma de búsqueda Mapas

          Búsqueda en Imágenes

          Forma de búsqueda Imágenes

            Búsqueda en Prensa y revistas

            Forma de búsqueda Prensa y revistas

              Búsqueda en Sonido

              Forma de búsqueda Sonido

                Búsqueda en Partituras

                Forma de búsqueda Partituras
                  Cerrar esta ventana
                  Ninguna palabra en la búsqueda. Por favor, rellene con una expresión.
                  Cerrar esta ventana
                  Inicio Consulta

                  Registro completo

                  Fermer

                  Titre : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Auteur : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Date d'édition : 1772

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : [6]-XI-XVII-[1]-402-[6] p. : pl. et portrait ; in-fol.

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k55623527

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30717049t

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 21/09/2009

                  Cerrar esta ventana
                  Primera página Página anterior Página
                  Página siguiente Última página (Vista 223 / 564)
                  Descargar / De impresión
                  Fermer la popin

                  Descargar

                  Tiene la posibilidad de obtener varias páginas de este documento en versión electrónica. Este archivo puede ser en formato Acrobat PDF, JPEG o txt (texto no estructurado). Usted puede ver el documento en los diferentes formatos e imprimirlos.

                  Escoja el formato :
                  PDF
                  JPEG(Sólo una página a la vez)
                  txt


                  Choisissez de télécharger :
                  el documento entero
                  una selección


                  Al marcar esta casilla, reconozco haber leído términos de uso y las acepto.

                  Cerrar esta ventana
                  Contribuir

                  Informe de una anomalía

                  Quieres reportar una anomalía en el siguiente documento :

                  Título : Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux ... par M. Lafosse,...

                  Autor : Lafosse, Philippe-Étienne (1738-1820)

                  Url del documento : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55623527/f223.image


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  Pantalla completa

                  autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)

                  Autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Copia los caracteres de la imagen

                  Los personajes no se ajustan a la imagen mostrada

                  Cerrar esta ventana
                  Comprar una reimpresión
                  Fermer la popin

                  Comprar una reimpresión

                  Este documento puede ser "reimpreso de manera idéntica" bajo forma de libro por el (los) partenario(s) siguiente(s) :
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Cerrar esta ventana

                  Enviar por correo electrónico

                  Fermer
                  Un correo electrónico acaba de ser enviado al destinatario Lo lamentamos, hubo un error en el envío por correo electrónico anterior. Reinténtelo de nuevo.
                  Cerrar esta ventana

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Búsqueda en esta obra

                  El texto que esta viendo puede presentar algunos errores.

                  Ha siido generado por O.C.R. El nivel de reconocimiento obtenido en este documento es de 92,92 %.




                  ANGÉIOLOGIE. 133

                  ARTICLE DEUXIÈME.

                  DES VEINES EN GÉNÉRAL.

                  Es veines sont des vaisseaux destinés à rapporter au coeur ìe sang qui a été distribué
                  dans toutes les parties du corps par les artères. Leurs situations sont à peu près les
                  nêmes que celles des artères , mais leur nombre est plus considérable ; car non seulement
                  Iles accompagnent les artères ; mais il en est qui sont seules , ce sont pour Pordi-
                  ìaire les externes , ou celles que l'on apperçoit au-dessous de la peau , 6c l'on peut
                  saigner. Relativement au cours du sang, il ì^cn est pas des veines comme de l'artère aorte
                  qui se divise , 6c se subdivise en une infinité de ramifications : les veines , au contraire ,
                  commencent par de petits vaisseaux qui se rendent dans de plus gros ; ceux-ci dans d'âutres ,
                  oui, à leur tour , produisent un gros tronc appelle veine cave.

                  II est inutile de répéter ici ce que nous avons dit plus haut de la différence qu'il y a
                  entre les artères 6c les veines. Je dirai simplement que les veines sont composées de trois
                  tuniques : la première, la plus extérieure, est membraneuse, 6c d'un tissu de fibres serrées,
                  k. rangées en tout sens : la deuxième est cellulaire, 6c ne mérite pas le nom de membrane ;
                  elle unit simplement la première avec la troisième, qui est veloutée. L'inspection de cette
                  troisième membrane intérieurement est à peu près de la même nature que celle des artères j
                  on y distingue de même une liqueur mucilagineuíè qui induit la paroi interne de ces
                  vain 1 eaux.

                  Les veines n'ont point, comme les artères , le mouvement de systole 6c de diastole ,
                  mouvement qui sert au cours du sang ; mais les veines sont entre-coupées intérieurement,
                  d'espace en espace , de petites cloisons membraneuses nommées valvules , faites en manière
                  de panier de pigeon , 6c posées en dedans de la veine ; de façon que le sang des extrémités,
                  cn remontant, affaisse cette soupape, mais ce fluide, par son poids, couvre cette valvule, 6c
                  cn bouche totalement le passage.

                  11 y a ordinairement trois valvules ensemble qui occupent chacune un tiers du vaisseau,
                  ferment totalement le passage au sang , 6c l'empêchent de rétrograder. Elles ne. se trou-
                  ant pour Pordinaire que dans les veines des extrémités, dans quelques-unes de la tête ,
                  fons les jugulaires , proche le col, presque à sa partie moyenne ; les principaux troncs
                  n'en ont pas.

                  ^es veines s'anastomosent avec les artères , ce qui a fait dire qu'elles étoient une conti-
                  nuation des dernières ; il est certain au moins que dans les injections les plus fines, l'on
                  ^couvre non seulement des vaisseaux lymphatiques injectés , mais même les veines.

                  h faut distinguer trois espèces de veines , qui sont les veines pulmonaires , la veine
                  cave 5 6c la veine porte. La première apporte le sang qui a été distribué au poumon ; la
                  sixième rapporte le sang de presque toute I'habitude du corps ; la troisième reçoit le
                  ang des mésenteriques, de la rate , 6c va se rendre au foie.

                  DELA V E L N E CAVE.

                  lh VEINE CAVE, qui reçoit le sang de presque toute I'habitude du corps , s'étend
                  Pll]s la partie antérieure des côtes jusqu'à la cinquième vertèbre lombaire, quelquefois

                  Ll


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, FOL-TG19-67

                  Compartir este documento

                  Permalink hacia este documento

                  Permalink hacia está página
                  Reproductor exportable

                  Estampilla exportable
                  Enviar por correo electrónico

                  Blogs y redes sociales