Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 56 à 56 sur 486

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Guide horaire général international illustré pour le voyageur en Orient : description de Constantinople et des plus importantes villes de la Turquie, de l'Egypte et de la Grèce...

Éditeur : Cervati et Cie (Constantinople)

Date d'édition : 1909

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (VI-499 p.) : ill. ; in-16

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k55584488

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, Z BARRES-20254

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33411552j

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/02/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 83


i,Q i'ONMTANTlNOPLE SCUTARI

A quelques pas de ce Tekkè on entre clans le grand cimetière turc. C'est un immense hois île cyprès gigantesques de formes variées, peu-' pli'- de colombes, d'un aspe si grandiose el piltores(|iie, silué sur un terrain montucux coupé de larges allées creusées par les eaux de pluie.[

Beaucoup d'hommes illustres oui voulu être enterrés dans ce cimetière. Au milieu des nombreuses tombes, près du carrefour où se croisent les allées i\u cimetière, l'attention est adirée vers un dôme dégradé, porté sur (i colonnes de marbre, qui indique la place où fui enterré le'cheval favori du Sultan Mahmoud.

A g, du carrefour du cimetière, une rue conduit à la grande mosquée iVEski Validé Djami, Initie en 1877 par la mère de Mourad III. Dans la même rue, un peu plus loin, on trouve à dr., Tcliinili Djami, petite mosquée, dont la coupole cl le minaret dépassent à peine ses murs d'enceinte, mais remarquable par les carreaux de faïence qui forment le revêtement des murs à l'extérieur cl à l'intérieur cl au delà on rejoint une roule bordée de villas qui monte au Muni ftoitlgpurlçu laissant à dr. le quartier el le cimetière arménien (*). On.longe à g. le jardin de Scutari (domillé par l'anc'cn l'aliis du lîey de Tunis) el après avoir contourné un pelil vallon, ou alleinl le village

(') Où se trouve la vue qui conduit à Kailikeiy.

Cimetière turc de Scutari. (liouyouk Mé:arislan>.