recherche dansTout Gallica

Formulaire de recherche pour Tout Gallica

    recherche dans Livres

    Formulaire de recherche pour Livres

      recherche dans Manuscrits

      Formulaire de recherche pour Manuscrits

        recherche dans Cartes

        Formulaire de recherche pour Cartes

          recherche dans Images

          Formulaire de recherche pour Images

            recherche dans Presse et revues

            Formulaire de recherche pour Presse et revues

              recherche dans Enregistrements sonores

              Formulaire de recherche pour Enregistrements sonores

                recherche dans Partitions

                Formulaire de recherche pour Partitions
                  Fermer
                  Aucun mot recherché, veuillez saisir un terme.
                  Fermer
                  Accueil Consultation

                  Notice complète

                  Fermer

                  Titre : Le meilleur traitement du mal vénérien, 1579 / Jean Fernel d'Amiens ; traduction, préface et notes par L. Le Pileur,...

                  Auteur : Fernel, Jean (1497-1558)

                  Éditeur : G. Masson (Paris)

                  Date d'édition : 1879

                  Contributeur : Le Pileur, Louis (1839-1921). Éditeur scientifique

                  Sujet : Maladies sexuellement transmissibles

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Latin

                  Format : 1 vol. (XXXIII-393 p.) : portr. ; in-8

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k5503147w

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TD43-344 (4)

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304292099

                  Description : Collection : Collection choisie des anciens syphiliographes ; 4

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 17/03/2009

                  Fermer
                  Première page Page précédente Page
                  Page suivante Dernière page (Vue 2 / 444)
                  Télécharger / Imprimer
                  Fermer la popin

                  Téléchargement

                  Vous avez la possibilité de récupérer un fichier informatique contenant plusieurs pages de l'ouvrage. Ce fichier peut être au format Acrobat PDF, JPEG monopage ou texte non structuré txt. Vous pouvez ainsi consulter le document sous ces différents formats et les imprimer.

                  Choisissez le format du fichier:
                  PDF
                  JPEG (Seulement page à page sur la page en cours)
                  txt


                  Choisissez de télécharger :
                  le document entier
                  une sélection du document


                  En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utilisation et je les accepte.

                  Fermer
                  Contribuer

                  Signaler une anomalie

                  Vous souhaitez signaler une anomalie sur le document suivant :

                  Titre : Le meilleur traitement du mal vénérien, 1579 / Jean Fernel d'Amiens ; traduction, préface et notes par L. Le Pileur,...

                  Auteur : Fernel, Jean (1497-1558)

                  URL de la page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5503147w/f2.image


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  mode plein écran

                  autres (à préciser dans le champ commentaires)

                  Autres (à préciser dans le champ commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Veuillez recopier les caractères que vous voyez dans l'image.

                  La saisie n'est pas conforme à l'image affichée

                  Fermer
                  Acheter une réimpression
                  Fermer la popin

                  Acheter une réimpression

                  Cet ouvrage peut être " réimprimé à l'identique " sous forme de livre par le(s) partenaire(s) suivant(s) :
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Fermer

                  Envoyer par courriel

                  Fermer
                  Un courriel a été envoyé au destinataire Suite à un problème technique, le courriel n'a pas pu être envoyé. Veuillez réessayer, s'il vous plaît.
                  Fermer

                  Module de recherche

                  Cliquez ici pour replier le module de recherche vers la gauche ou pour l'ouvrir

                  Résultats de la recherche

                  jean fernel: 10 pages trouvées

                  p.NP
                  COLLECTION CHOISIE DES ANCIENS SYPHILIOGRAPHES JEAN FERNEL D'AMIENS ^ LE MEILLEUR TRAITEMENT mâ/L VÉNÉRIEN \"éW x579 Traduction, Préface et Notes PAR L. LE PILEUR Docteur eii médecine, lauréat de ïa Faenlté, Médecin-adjoint de Samt-Lazare» A PARIS G. MASSON, ÉDITEUR BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 120 l879

                  p.I
                  AVANT-PROPOS L'ouvrage de Fernel dont nous donnons une nouvelle traduction est posthumec'est la dernière de ses oeuvres, puisqu'une de ses observations porte la date de i55y et que Fernel mourut dans les premiers jours de i558, vieux style

                  p.III
                  Traité de maître Jean Fernel, jadis conseiller et premier médecin du roy

                  p.XXVI
                  Du reste, Clermont était du diocèse de Beauvais et Montdidier de celui d'Amiens, ce qui explique mieux que tout le mot Ambianus que Fernel a pu se donner, comme tant de gens se sont attribué le nom de leur province lFernel n'est pas le seul exemple que l'on puisse citer

                  p.3
                  JEAN FERNEL D'AMIENS LE MEILLEUR TRAITEMENT DU MAL VÉNÉRIEN CHAPITRE I DÉFINITION DU MAL VÉNÉRIEN (S\"-z3iM

                  p.99
                  99 — Je n'admets donc nullement ce que répètent tant de gens d'après l'opinion des médecins arabes : que l'argent vif ou éteint peut être pris à l'intérieur avec d'autres médicaments, et que grâce, suivant eux, à sa mobilité et à sa pesanteur, à peine ingéré il tombe dans le ventre et est rendu intégralement, sans attaquer aucunement l'estomac ou les intestinsSuivant moi, en soutenant que l'hydrargyre sous n'importe quelle forme est inoffensif à l'intérieur, on n'est pas moins dans l'erreur qu

                  p.359
                  359 — faveur depuis l'antiquité chez les gens qui se piquaient de philosophie, ont trouvé leur justicier dans Molière, qui s'en moque si gaîment à propos de la forme ou de laCette diathèse, permettant au Mal de s'endormir, de demeurer latent, oublié ou dédaigné, pour se réveiller ensuite, sinon plus vivace, souvent du moins plus terrible, méritait d'être consacrée par Fernel

                  p.373
                  Il est bien certain qu'ilne viendra jamais à l'esprit de personne de prescrire huit ou dix grains (40 ou 50 centigrammes) de précipité rouge ou de sublimé, et que les gens qui agissaient ainsi étaient de vrais empoisonneursMais aussi n'étaient-ce pas des médecins, et les titres de charlatans et d'effrontés imposteurs que leur donne Fernel le prouvent abondamment

                  p.382
                  Eh bien, pour revenir à la phrase de Fernel, nous pensons que ce médecin, si soigneux observateur des faits, a eu la même intuition, que des phénomènes semblables ont conduit son esprit à une conclusion iJean de Vigo, le Mal français, traduction par A. Fournier, pages 55 et 112

                  p.386
                  Cette édition est, ainsi que tous les ouvrages publiés par Jean de La Coste, assez mal imprimée avec de vieux caractères sur du papier très-mince

                  Rechercher dans ce document

                  Partager

                  Permalien sur ce document

                  Permalien sur cette page
                  Lecteur exportable

                  Vignette exportable
                  Envoyer par courriel

                  Blogs et réseaux sociaux