68 LE JARDINIER

contact de l'air avant de les planter dans des pot» abrités par la serre froide portative.

Boutures de ffeufilles.

Si vous avez, à chaque saison, renouvelé la garniture de votre jardinière, vous y devez avoir, à un moment donné, des AcMmènes en fleurs. Ce sont de jolies plantes, très-florifères, d'une culture facile, dont les fleurs tabulées, à peu près de la môme forme que celles du Paulownia, sont ou d'un beau violet clair uni, ou d'un rouge de feu, régulièrement marquées de jaune et de pourpre à l'intérieur. Détachez une feuille d'Achimènes, bouturez-la par son pédoncule, elle prendra racine et deviendra en peu de temps une plante semblable à celle dont elle aura été séparée. Mais, si l'espèce que vous désirez multiplier par ce moyen est rare, et que vous n'en possédiez qu'une feuille, due à l'obligeance d'un amateur, fendez cette feuille dans le sens de sa nervure principale; fendez ensuite les deux moitiés en quatre ou cinq morceaux, dans le sens des nervures latérales. Chaque fragment, traité comme une bouture, ne manquera pas de prendre racine ; seulement, comme les tissus de la plante sont trss-lâchés, et que l'évaporation ferait en peu de jours périr les boutures, vous ferez prudemment, outre l'abri de la serre froide, de les recouvrir isolém înt d'un petit verre renversé.