bpt6k54961457/f10


CONTES MORAUX

roua

LES JEUNES ELEVES

LA TIRELIRE

Celte narration, mes jeunes amis, a pour but de vous prouver que les plus petites économies, accumulées, produisent souvent de fortes sommes, procurent la jouissance de rendre un service important, de prévenir un grand malheur : et, comme le dit un des sages de l'antiquité : u II n'y a pas rien dans la nature. »

Les nombreux élèves de l'enseignement mutuel d'un arrondissement do Paris portaient un. attachement particulier au vieux concierge do leur école, père de deux garçons et de deux jeunes filles. L'aîné des garçons, employé dans une